la miss 5
Biographie

Ras le bol de répéter chaque fois la même chose... Se reporter à la miss 4, la miss 3, et koétéra.

la miss 5 a publié

la miss 5 a noté ces livres

5
@Denis Rouleau ofs Cher Monsieur, j'ai l'impression (reprenez-moi si je fais fausse route) que vous confondez un peu légèrement littérature et catéchisme. C'est pourquoi, sans vous lire (il ne faut pas exagérer non plus), je vous accorde cinq étoiles, parce que, dans une version monbestsellerienne du pari de Pascal, je ne voudrais pas prendre le risque de me mettre à dos l'éventuelle divinité. Bien le bonjour à votre ciboire, et pensez bien à nettoyer votre chasuble après l'avoir utilisée pour faire reluire l'ostensoir.
Publié le 29 Novembre 2020
5
Et alors ? demandez-vous. Eh bien, alors, revenez vitement à la bisexualité et sachez vous restreindre à douze assassinats par semaine. C'est un régime que je m'impose maintenant depuis six mois, et j'ai retrouvé une forme à faire péter mes strings et mes soutiens-gorge. A tel point que je me demande bien pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt. Mais c'est vrai qu'il est si jubilatoire de s'adonner au meurtre de ses semblables. Il est évidemment compréhensible qu'on hésite à se priver de cette bien innocente manie.
Publié le 24 Novembre 2020
5
@Sol Ferrières Original, ce procédé d'écriture. Et, je l'avoue, très prenant. Cela donne à votre récit un rythme haletant et, je trouve aussi, implacable. J'ai beaucoup aimé. Bravo.
Publié le 01 Novembre 2020
5
@lucieloriol Chère Madame, croyez bien que j'en suis diablement désolée, mais, ce matin, je préfère recentrer ma vie autour de ma tasse de café plutôt qu'autour de Dieu et de la foi, lesquels se débrouillent très bien sans moi. Chacun son trip, si je puis dire. En outre, bien qu'étant femme, je vous avoue humblement qu'il ne m'est jamais arrivé de voir l'invisible ou l'un de ses succédanés. Remarquez, je ne m'en plains pas, mais alors pas du tout, parce que j'ai déjà suffisamment à faire pour gérer le tangible et la réalité (ce qui me fait penser qu'il faut à tout prix que je pense à régler ma facture d'électricité). Pour finir, j'avoue n'avoir conservé aucun souvenir de mon baptême, sans doute parce que j'étais trop jeune alors pour engranger dans ma mémoire des images de cette clownerie. Brèfle, je crains fort d'être imperméable aux pitreries de la religion, mais, quoique n'étant ni psychologue ni psychiatre, il me semble quand même que lorsqu'on commence, comme le fait votre héroïne, à s'adresser au Malin ou à l'un de ses sbires (et ils sont nombreux, les bougres ; rappelez-vous : "Mon nom est Légion"), il est grand temps de prendre des mesures drastiques. Au moins de commencer un régime basses calories. Quoi qu'il en soit, bien à vous, et allez dans la paix du Christ, amen.
Publié le 01 Novembre 2020
5
@Philippe Clausels Mon commentaire va peut-être vous étonner, mais je trouve votre bouquin pas si mal. En tout cas, si on le compare avec le dernier en date, c'est le jour et la nuit. Comme quoi il ne faut jamais désespérer de personne - sauf de soi-même, ça va de soi. Brèfle, il mériterait, je crois, d'être encore un petit poil travaillé : c'est le seul conseil que je me risque à vous donner, cependant je veux bien entendre que vous n'en avez rien à secouer. Bien le bonjour à vos flamants.
Publié le 30 Octobre 2020

Pages