la miss
Présentation

Je me prénomme Marjorie, mais tout le monde me donne du "la miss". Parce que, dit-on, j'ai tous les défauts des filles. Tous les défauts, c'est un peu exagéré. D'autant que, des filles, je possède quelques qualités. Lesquelles ? Là, comme ça, tout de suite, je ne saurais pas dire, mais la nature n'est pas méchante au point d'avoir fait de moi le réservoir de toutes les calamités. Ou bien si ?...

la miss a noté ces livres

5
@Alys H.Wood Vous savez écrire, votre prose est très correcte (à une ou deux étourderies près), mais, mais, mais... Comme disent nos cousins canadiens, tout ça n'est-il pas un peu niaiseux ? Enfin, c'est peut-être moi qui suis une abominable cynique...
Publié le 27 Août 2020
5
@Adrien Holliger J'ai adoré. Sans blague. Quel talent ! Waouh ! Mais zoù donc allez-vous chercher tout ça ? Dans quelles rêvasseries libidineuses et néanmoins gloupinesques d'adolescent masturbateur ? Décidément, quand l'érotisme s'accouple (et fornique) avec le style naissent des oeuvres dont auxquelles dont de quoi on touche à la perfection littéraire et, osons le mot (même s'il est assez dégueulasse), à la poésie. Bravo, donc, mais n'oubliez pas de prendre vos cachets de bromure matin, midi et soir.
Publié le 26 Août 2020
5
@Bonheur Safari Say jénial ! Et breffe, ceki ne gatte ryein.
Publié le 26 Août 2020
5
@FERHANE Rien qu'à la lecture de votre titre, on sent que ce n'est pas de la petite bière et qu'on n'a pas fini de se bidonner. Et, commençant à vous lire (car rien ne m'arrête sur le chemin de la connaissance, pas même une prose hirsute, inextricable et comme sortie tout droit d'une lessiveuse en folie), en effet j'ai pouffé. Comme ce n'est pas tous les jours qu'on a ainsi l'occasion de se fendre la pipe, je vous accorde cinq étoiles, qui, pour n'être pas prédictives (non plus que dialectiques), n'en sont pas moins inventives, innovantes et créatives - je ne vous explique pas ! Ne me remerciez pas, vous m'embarrasseriez.
Publié le 21 Août 2020
5
@Enora Scribou 2 Parfaitement invraisemblable et truffé de maladresses, votre truc. Et puis, c'est une grande faute que de coller un subjonctif après la locution conjonctive "après que".
Publié le 21 Août 2020

Pages