lamish a noté ces livres

5
Bonjour Stephen. J'ai fini votre roman à tiroirs cette nuit, assez dubitative, car si l'ouverture du premier a relancé mon intérêt pour l'intrigue, après un passage érotico-sado-maso dont je ne suis pas vraiment amatrice, l'ouverture des suivants m'a peu à peu décontenancée pour finalement me perdre. J'ai probablement loupé des indices évidents à vos yeux, mais si j'ai réussi à faire le lien entre un tueur en série, un inspecteur, une jeune-femme qui aime les mises en scène et le jeu, un malade psy et ses délires, je n'ai pas réussi avec la femme qui s'éclate sur la toile, son mari qui la délaisse, un disparu devenu amnésique et une confusion identitaire entre deux amies. Dommage car votre plume est agréable et les différents scénarios imaginatifs... Concernant la forme, le temps de narration oscille parfois entre présent et passé sans raison évidente.Il y a aussi pas mal de coquilles à partir de la page 43 ("IL leur arrivAIT). J'ai commencé à les relever puis ai renoncé. Malgré l'ingratitude de ce travail, quelques relectures s'imposent... Tout cela justifie l'étoile en moins dont je ne suis pas coutumière. J'espère que vous ne m'en voudrez pas ;-). Merci pour ce partage qui a vraiment suscité un intérêt non feint. Amicalement, Michèle
Publié le 09 Avril 2020
5
J'ai lu avec plaisir ce petit conte satirique alimenté par une plume originale, parfois désuète, souvent drôle, fantasque, mais toujours experte. Dans un style foisonnant qui pourtant m'horripile rapidement, vous avez su préserver un scénario cohérent qui regorge de métaphores dont je me suis délectée, sourire aux lèvres, jusqu'à votre cerise sur le gâteau : une jolie morale au goût de happy-end... Alors merci pour ce moment de lecture assez jubilatoire. Amicalement, Michèle
Publié le 07 Avril 2020
5
J'ai retrouvé avec plaisir votre plume, Laure, le temps de boulotter les quelques pages de cette nouvelle dont le sujet m'a interpellée. L'air de rien, votre petit vaurien est sensible, courageux et fort sympathique. A mes yeux, aborder ce délicat sujet, que beaucoup occultent par lâcheté, ou pire, par indifférence, est une priorité. Il me semble que, de nos jours, trop nombreux sont ceux qui font taire leur conscience de peur d'être éclaboussés. Merci pour ce partage et belle journée. Amicalement, Michèle
Publié le 07 Avril 2020
5
Quel plaisir et quelle heureuse coïncidence que vous ayez mis ce roman en ligne juste au moment où, hier, je désespérais de trouver lecture à mon goût. Vous me savez inconditionnelle de cette patte, de ce style, de cette alliance lucidité-sensibilité-distance qui sont vôtres. Assez pour ne pas tester quelques lignes avant de vous mettre en bibliothèque ;-). J'ai souri à la lecture de vos premières pages. Y ai vu un clin d'oeil à la plume d'une amie, puis un autre, en découvrant la femme peintre... Quant au scénario et aux personnages, je les ai trouvés réalistes, originaux et décalés à souhait.Merci infiniment pour ce singulier partage qui m'a charmée, une fois de plus. Amicalement, Michèle
Publié le 05 Avril 2020
5
Bonjour Christian. Après avoir tâtonné plusieurs dizaines de pages durant, pas vraiment accroché avec Victor ;-), j'ai finalement été alpaguée par votre improbable scénario, par l'accélération finale et une forme de "happy end" dont je suis généralement friande, voire définitivement en cette période troublée :-). J'ai apprécié l'évolution de Victor, ai fini par le trouver sympathique... Arrivée au mot "fin", je me suis cependant demandée pourquoi il avait choisi cette maison d'édition plutôt qu'une autre, mais peut-être ai-je loupé un des nombreux indices distillés au gré ce roman patchwork... Je n'ai pas eu l'occasion de lire "Vies croisées à contretemps". Cette mise en ligne m'a échappée. Du coup, je ne peux pas présumer de l'évolution de votre plume mais je l'ai trouvée agréable, fluide, équilibrée. J'ai également trouvé vos dialogues réalistes, ce qui est ni facile, ni fréquent ;-). Alors merci infiniment pour ce partage et bon week-end. Amicalement, Michèle
Publié le 04 Avril 2020

Pages