lamish
Biographie

Auteur de 5 romans : S.A.A.D. (roman en 3 tomes) - L'instinct des grues cendrées - Plages, michetonneuses et boat-people - Ange et son nouveau monde - Les boxeuses amoureuses.
De deux novellas (ou romans courts) : Ultime procès - Autopsie onirique.
De deux longues nouvelles : Un putain de Noël - 30 mois écoulés... et toujours chez monBestSeller.com (tribune-nouvelle).
De nombreuses nouvelles dont une partie réunie dans un recueil : Melting-pot de nouvelles.
De deux romans épistolaires écrits à 4 mains : Lounis et nour, écrit avec Gérard Bossy - Coup de foudre sur monBestseller, écrit avec Rachid Blanchet.
Mes fichiers sont disponibles sur demande (non anonyme) adressée à : michele.chabert@hotmail.fr.
La plupart, pour ceux qui préfèrent le format broché, sont en vente sur Amazon.fr.

lamish a noté ces livres

5
@Saint-Bleyras Heureusement, je n'ai pas totalement perdu ma manie de regarder les dernières mises en ligne, car le @lamish ne m'a pas avertie. En principe, il sera actif au moment où je vous me réponds ;-). /// J'ai beaucoup aimé vos textes courts. Toujours cet art du mot juste qui est vôtre, cette élégance dans l'assemblage qui joue sa douce mélodie. /// Bien qu'imaginaires, j'ai trouvé leur univers différent ; plus lyrique et irréel, voire surnaturel. Mais les images sont belles, je vous rassure, et prêtent encore à la rêverie. /// Merci pour ce nouveau partage, cher Georges, et, selon la petite habitude que nous partageons, big bec. Michèle
Publié le 13 Septembre 2021
5
Bonjour Julien. Comme l’écrit Damian, vous avez un style très actuel et provocateur, un vocabulaire relativement riche, qui m’ont incitée à poursuivre ma lecture malgré un format très inconfortable – Ce serait sympa pour vos futurs lecteurs d’assumer les 2 À 300 pages que ferait votre roman en format A5, d’ailleurs ;-). J’ai cependant jeté l’éponge au bout de trente pages, dont une bonne dizaine lues en diagonale ; le temps de m’assurer qu’il ne s’agissait pas de second degré. /// Une influenceuse qui mystifie du mec et fait de l’humanitaire comme on lancerait une startup, deux « nouveaux machos » brillants mais décérébrés… En bref, rien de bien nouveau sous l’inconséquent soleil de certains médias et réseaux sociaux ; de ceux qui me navrent, m’écœurent… car oui, désolée, mais à partir d’une certaine dose, la connerie me donne envie de gerber. On a beau être averti, savoir qu’au masculin, elle est le plus souvent primitive, qu’au féminin, elle est presque ingénieuse, tant elle bouffe à tous les râteliers, on se surprend à faire des overdoses… C’est ce qui m’est arrivé hier soir… /// J’ai trouvé votre roman vide, superficiel, racoleur, provocateur et violent. /// J’aurais pu vous accorder l’excuse de vouloir faire le buzz pour croûter (c’est le cas de nombreux jeunes auteurs dans le besoin), mais la lecture de votre bio (en imaginant qu’il ne s’agit pas d’un coup de frime supplémentaire), m’en a définitivement dissuadée. /// Conclusion : me fiant à Damian, je me suis dit que ce serait sympa de découvrir un dernier jeune auteur ici ; pour la route, comme on dit. J’ai été déçue, l’exprime sans ambages et avec d’autant plus de facilité que ma franchise incitera certainement quelque lecteur contradicteur à voler à votre secours :-). Sans rancune, je l’espère… Bonne journée. Michèle
Publié le 10 Septembre 2021
5
@Damian Jade Surprenante, sous ta plume, cette claque à la laideur tant physique que morale et comportementale... mais efficace. /// Le sujet est vaste, a déjà fait l'objet de nombreuses thèses et analyses, mais force est de constater que, si des personnes handicapées par leur laideur savent transformer leur différence en outil de séduction par le biais de la perversion, par exemple et entre autres, ce n'est pas le cas d'Ammar... Plus à plaindre qu'à blâmer, ton personnage, dans le fond ;-) ! Merci pour ce partage qui m'a cueillie, je l'avoue. Bises et bonne soirée. Michèle
Publié le 09 Septembre 2021
5
Bonjour @Damian Jade. Une belle histoire, mais difficile à commenter sans vendre la mèche ;-)... Je peux juste dire qu'elle est bien menée, car j'ai imaginé une autre fin ; que j'ai aimé et été en empathie avec Camille, Louise, Tariq, et leur fils, Amine... "L'amour de mon fils" ;-). /// Le scénario n'a rien à voir, mais j'ai retrouvé des ambiances, des relations empreintes d'amour et de respect mutuel, qui m'ont rappelé "La complexité des choses simples" ; de celles qui sont si palpables qu'elles donnent une impression de vécu. /// Quant à ta plume, toujours cette spontanéité, ce côté épuré qui donne une fausse impression de facilité... En bref, du Damian Jade ; prolifique mais jamais gratuit ni bâclé ;-). Merci, bises et bonne soirée. Michèle
Publié le 08 Septembre 2021
5
@Fernand Fallou Cher Fernand, ta facilité à balader ton lecteur dans ton domaine m'épatera toujours. Il faut dire qu'il est aussi singulier que sympathique, ton monde ;-). /// La pensée collecte les infos sensorielles, émotionnelles. Le langage, lui, permet de la structurer, de l'organiser, de la synthétiser et de donner naissance à la réflexion, au dialogue de la raison avec elle-même, qui, eux, permettent d'approfondir. Cette seconde étape, les animaux, pour la plupart, ne la vivent pas... mais ils pensent, il rêvent... sans que nous sachions s'ils sont capables de dissocier leurs voyages oniriques de la réalité. /// "La pensée est ce qui caractérise l'homme et lui donne sa dignité", affirme-t-on. À mes yeux, l'apanage de l'Homme serait plutôt la réflexion. /// Cate, feu ma petite Jack Russel, avait su inventer un langage pour communiquer avec moi. Il alliait postures, intonations, regards, et je peux te garantir que je la comprenais parfaitement ;-). /// Merci pour ce partage, bises et bonne soirée. Michèle
Publié le 04 Septembre 2021

Pages