lamish
Biographie

Auteur de 5 romans : S.A.A.D. (roman en 3 tomes) - L'instinct des grues cendrées - Plages, michetonneuses et boat-people - Ange et son nouveau monde - Les boxeuses amoureuses.
De deux novellas (ou romans courts) : Ultime procès - Autopsie onirique.
De deux longues nouvelles : Un putain de Noël - 30 mois écoulés... et toujours chez monBestSeller.com (tribune-nouvelle).
De nombreuses nouvelles dont une partie réunie dans un recueil : Melting-pot de nouvelles.
D'un roman épistolaires écrit à 4 mains avec Gérard Bossy : Lounis et nour.
Mes fichiers sont disponibles sur demande (non anonyme) adressée à : michele.chabert@hotmail.fr.
La plupart, pour ceux qui préfèrent le format broché, sont en vente sur Amazon.fr.

lamish a noté ces livres

5
Belle nouvelle dont j'ai aimé la sobriété et la pudeur. Un rappel émouvant de ce qui se multiplie un peu partout, sur notre globe, et dont nous ne voyons que ces déferlantes qui arrivent sur "notre sol" et nourrissent de ridicules angoisses liées à la peur de ne plus pouvoir vivre notre vie de privilégiés. Merci, Yassir, et bonne fin de journée. Amicalement, Michèle
Publié le 17 Avril 2021
5
Voilà notre ami Fernand qui se dévoile un peu plus en poésie. Moins d'humour et de candeur. L'homme Fernand Fallou s'entrouve, invite le lecteur dans le monde de ses nostalgies, sa passion pour la femme, ses interrogations existentielles... En grande curieuse passionnée par ses congénères, j'ai beaucoup aimé, bien sûr ;-). Merci pour ce doux partage, bises et bonne fin de journée. Michèle
Publié le 15 Avril 2021
5
Ambiance campagnarde très douce pour cette nouvelle, Léon. Le lecteur s'installe, voit, respire, contemple avec votre personnage, se surprend à lui souffler "Oui, ne résiste pas à l'envie de revenir t'installer ici." Et puis il y a la bête et ces inexplicables hasards qui sauvent ou tuent... Pas besoin de dire l'horreur pour marquer les esprits. Décrire longuement le bonheur qui précède le moment où tout bascule crée l'insoutenable contraste. Merci pour ce beau partage, pudique et d'autant plus émouvant, et à bientôt de lire les prochaines mises en ligne... Amitiés, Michèle
Publié le 13 Avril 2021
5
Ah, Elodie, "qu'il est long ton roman" (petit clin d'oeil à Jo Dassin :-)) en version intégrale ! et pourtant, même en deuxième lecture, je n'ai pas vu le temps passer. Bon, je dois avouer que, connaissant la fin, j'étais moins impatiente et tentée de lui "botter les fesses", à cette Louise qui tarde à comprendre, à regarder sa vérité en face et à griller quelques les étapes :-)... Une plume délicieuse, une chasse sans merci aux désaccords de participe-passé, un récit sensible, fouillé, une petite dose d'humour, d'autodérision, et voilà une version toute pimpante pour le plus grand ravissement de tes lecteurs ! Lecteurs qui se sont dramatiquement raréfiés depuis ta première mise en ligne, mais ne désespérons pas, du sang neuf pointe son nez ;-). Merci pour ce second partage peaufiné auquel je souhaite le meilleur. Bises et bonne soirée, Michèle <3 ;-)
Publié le 07 Avril 2021
5
Bonsoir Philippe. Voici le copier-coller du commentaire enthousiaste que je vous ai laissé, en février 2018, après avoir lu « Page 24 » : « J'ai boulotté d'une traite votre roman abracabrantesque. Un vrai régal ! J'ai aimé ce ballottage constant entre fiction et réalité, souvenirs et fantasmes, confidences et pamphlets, délires et prises de conscience. Une prose bien serrée, à la sincérité convaincante (ou bien simulée), assaisonnée d'un humour décapant, nappée d'une bonne dose d'autodérision. Le tout savamment dosé, rythmé... Bref, un excellent moment à vous lire, sourire aux lèvres de surcroît... J'avoue que cela m'a fait le plus grand bien. Grand merci pour ce partage particulièrement jubilatoire. » /// Alors forcément, cinq nouvelles étoiles… les yeux fermés ou presque, puisque je n'ai pas résisté au plaisir de relire quelques pages... Bonne soirée, Michèle /// PS : commentaire non archivé et conservé mais retrouvé sur la mise en avant de "Page 24" qui est toujours en ligne ;-). PPS : 1er PS en réponse à votre allusion. Pour le reste, je n'ai pas plus de raisons de prétendre l'avoir retrouvé ici que de vous persuader de ma bonne foi ;-). PPPS : moi aussi, cela m'attriste, mais des nouveaux-venus se présentent, et ce sang neuf, vierge de tout contentieux, me ravit... Un nouveau départ ? Coude à coude ? PPPPS : machine à enrôler ou complicités ? Nous ne sommes pas à l'armée. Les nouveaux-venus ont besoin de bienveillance, d'un intérêt non-feint, d'aide et de conseils, parfois, mais pas d'adversité. Dernier PS aussi, alors : nous aurons toujours du mal à nous comprendre, je le crains... Bonne soirée et bonne chance à vos prochaines mises en ligne.
Publié le 06 Avril 2021

Pages