lamish
Biographie

J'ai écrit mon premier roman tardivement, suite à un parcours à la fois simple et atypique. Après des études aux Beaux Arts, suivies d'une formation d'infirmière psychiatrique, j'ai travaillé dans des secteurs d'activité très divers.
Plus douée pour le dessin que pour les lettres, j'ai cependant toujours aimé écrire mais ne gardais rien, ou presque.
Un jour, en triant des cartons de déménagement, j'ai retrouvé les premières pages de "S A A D". Les lire m'a extirpée de la torpeur insipide dans laquelle je m'étais enlisée. Le bilan inattendu a été sans appel, et l'écriture m'est devenue nécessaire.
Depuis, j'ai écrit d'autres romans, novellas et nouvelles que je vous invite à découvrir.
Merci de me lire et de me faire part de vos impressions, en toute sincérité. Amicalement, Michèle

lamish a noté ces livres

5
Merci pour ce troisième volet toujours impartial, largement documenté et particulièrement instructif pour moi, compte tenu de mon éloignement géographique.Je n'avais lu que quelques bribes du discours d'Edouard Philippe, et ai apprécié de le parcourir dans son intégralité. J'en ai aimé la teneur, le ton, tout en souhaitant qu'il ne soit pas démagogique, que lorsqu'il affirme ne pas vouloir être "l'homme des effets d'annonces, mais celui des engagements tenus", son intention soit sincère, et que les actes suivront. Merci encore et à bientôt pour la suite. Bises. Michèle
Publié le 23 Juin 2019
5
En dehors d’une plume experte que l’on sent peaufinée par les années de pratique tant elle va à l’essentiel, en dehors d’un rythme si plaisant que l’on s’y abandonne avec aisance, vous savez créer un rapport de proximité avec votre lecteur. Un rapprochement qui n’a rien d’imposé. Rien d’une intrusion ni d’un viol. Un rapprochement qui s’opère en douceur. Résultat ? Je ne vous ai pas résisté, bien sûr... Après m’être un peu impatientée (tout comme Monsieur A., je l’espère, s’il vous a lu), je me suis enthousiasmée, j’ai espéré, douté, regretté, souffert, vécu vos dualités, tant vos ressentis m’étaient devenus accessibles. Accessibles au point de gommer les divergences. C’est justement là que je salue votre talent. Il faut beaucoup de sincérité pour obtenir cet effet. Beaucoup d’objectivité et de travail sur soi aussi. Je vous souhaite une rencontre prochaine avec un éditeur, plus modeste peut-être, mais une rencontre certainement plus humaine et enrichissante que celle vécue avec un de ces géants intimidants de l’édition. J’espère aussi que Monsieur A. se fera moucher avec finesse et élégance la prochaine fois qu’il sera tenté de « boire une bière en Suisse ». Mais tout de même, quel dommage de ne pas bénéficier ne serait-ce que d’un joker pour pouvoir revenir en arrière ;-) ! Merci infiniment d’avoir choisi notre communauté d’auteurs. Merci pour ce partage dont je me suis délectée. Amicalement, Michèle
Publié le 20 Juin 2019
5
Vous êtes doté d'une plume soignée, détaillée, tonique, et d'une imagination très foisonnante. Dans des genres divers, vos nouvelles sont fouillées, bien structurées, documentées, tels des petits romans à part entière. Toutes surprenantes, passionnantes. Toutes très axées sur les rapports humains, la famille, le couple, le sexe... Bref, un vrai plaisir de lecture dont je vous remercie. Cependant, il serait judicieux de changer votre présentation, car lire un format en double page A4 sur la liseuses de MBS n'est vraiment pas de tout repos... pour peu que l'on ait la souris capricieuse, ce qui est mon cas, il faut vraiment avoir envie de connaître la suite pour ne pas jeter l'éponge ;-). Merci pour ce souvent coquin et bien agréable partage. Amicalement, Michèle
Publié le 17 Juin 2019
5
Un roman à l'écriture soignée, au format confortable à lire en ligne, que j'ai lu d'un trait, sans prise de tête... ça change et ça fait du bien aussi, surtout lorsqu'il n'y a pas de fausse note, en dehors de quelques fautes de frappe et oublis :-). J'ai suivi avec plaisir Nathalie, la romantique, Gino, le pompier un tantinet macho, Sandy, la sulfureuse vengeresse, les bousculades issues de leurs rencontres. Des personnages simples et bien campés. La fin est bien trouvée et semble appeler une suite assez rocambolesque. L'avez-vous déjà écrite ? Aurons-nous la chance de la lire ? Je l'espère. Merci infiniment pour ce partage. Amicalement, Michèle
Publié le 11 Juin 2019
4
Un peu déçue par votre roman, Laurie, peut-être parce que je m'attendais à autre chose, après avoir lu le synopsis. Peut-être en raison d’une certaine superficialité dans les rapports de vos personnages, dans les détails de leurs vies. Descriptions des tenues, précision de leur marque parfois, dialogues en surface sont pour moi autant de détails rédhibitoires. Peut-être parce que sur un tel sujet, il me semble qu’il y aurait matière à écrire un roman plus profond, chargé en vibrations. Peut-être également parce que ce récit s’adresse à des lecteurs plus jeunes que moi… Bref, pour ma part, j’avoue l’avoir un peu lu en diagonale et être restée sur ma faim. Même les scènes de sexe, à mes yeux, manquent de sensualité, de glamour. Ceci n’est qu’un avis très personnel et sincère. J’ai remarqué, à la lecture des autres commentaires, que de nombreux lecteurs sont d’un autre avis, ce qui tend à prouver qu’il est impossible de plaire à tout le monde ;-). Concernant la forme ( la partie plus omnisciente), je vous conseille le format A5 et une légère augmentation de l’interligne pour un meilleur confort de lecture en ligne. Justifier le texte aussi (un petit clic). Supprimer les formules de politesse des dialogues serait également une bonne initiative, car cela les allégerait sans les priver de leur sens. Enfin, j’ai repéré des mots ou expressions utilisés à mauvais escient, telle « l’éthique d’une ruelle », quelques maladresses, tel « un mail dont je n’ai pas donné suite », quelques coquilles - Rien de bien grave ; nous avons tous plus ou moins de pain sur la planche dans ce domaine ;-) - mais des relectures s’imposent. Je suis bien placée pour savoir qu’il s’agit d’un travail ingrat, mais incontournable. En tous cas, merci infiniment d’avoir partagé votre roman ici, chez MBS. Amicalement, Michèle
Publié le 09 Juin 2019

Pages