lamish
Biographie

J'ai écrit mon premier roman tardivement, suite à un parcours à la fois simple et atypique. Après des études aux Beaux Arts, suivies d'une formation d'infirmière psychiatrique, j'ai travaillé dans des secteurs d'activité très divers.
Plus douée pour le dessin que pour les lettres, j'ai cependant toujours aimé écrire mais ne gardais rien, ou presque.
Un jour, en triant des cartons de déménagement, j'ai retrouvé les premières pages de "S A A D". Les lire m'a extirpée de la torpeur insipide dans laquelle je m'étais enlisée. Le bilan inattendu a été sans appel, et l'écriture m'est devenue nécessaire.
Depuis, j'ai écrit d'autres romans, novellas et nouvelles que je vous invite à découvrir.
Merci de me lire et de me faire part de vos impressions, en toute sincérité. Amicalement, Michèle

lamish a noté ces livres

5
Bonjour, Eric, et merci pour ce partage passionnant. J'ai bien fait de suivre ce petit coeur rouge, car sans lui, peu friande du genre, je ne vous aurais pas lu. Sans le commentaire de mon ami @kroussar non plus, d'ailleurs. Votre roman m'a littéralement tenue en haleine durant quatre jours, ballotée, interpellée, bref, bien remuée. Un impressionnant travail d'investigation, un scenario cohérent, particulièrement fouillé et bien ficelé, des rebondissements à répétition, un éclairage violent sur les coulisses d'un monde qui nous terrifie tous, si on essaie de l'observer avec lucidité. J'ai apprécié de découvrir les dessous du monde du hacking... impressionnant ! et votre regard distancé, nuancé, à l'égard des multiples théories du complot. Merci encore pour cette sombre, dérangeante, mais efficace intrigue. Amicalement, Michèle
Publié le 09 Mai 2019
5
Une nouvelle pleine de simplicité, de douceur et de fraîcheur, comme tu en as l'art. J'ai aimé cette rencontre improbable entre Sam et Benoît, leur entente en dépit de vécus antagonistes. Le suivre aussi dans son émancipation d'un carcan familial trop rigide et voir évoluer ses parents, bousculés malgré eux par son réveil inattendu... Mais je dois m'arrêter là pour ne pas dévoiler la suite ;-). Merci infiniment pour ce nouveau partage, Cristina. Je t'embrasse. Michèle
Publié le 07 Mai 2019
5
Boulotté en quelques dizaines de minutes. Un compte-rendu détaillé et non partisan que je ne peux qu'apprécier du fait de mon éloignement géographique et de mes tâtonnements pour obtenir une information tout-venant difficile à démêler. Le contexte est brossé, bien planté, les éléments clé écrits en caractères gras... Une fois terminé, on s'interroge sur un futur relativement proche. Promesses de Gascon ? Moyens financiers pour y parvenir dans le cas contraire ?... Le suspense est entier, et je ne sais pas pourquoi mon petit doigt me souffle que je vais être appelée à lire de nombreuses suites à cet essai ;-). En tous cas, merci pour ce nouveau partage. Bises, Michèle
Publié le 05 Mai 2019
5
Merci pour le partage de ces bulles passionnelles, joliment écrites, délicates et poétiques. Alors sûr que ceux qui préfèrent l'érotico-porno ne trouveront pas matière à satisfaire leur perversion ou leurs fantasmes, mais pour moi, c'est parfait ;-). J'ai passé un agréable moment à te lire. Et puis cette mise en ligne te permet de vérifier cette incroyable montée en flèche dans le classement qui se produit, lorsque l'on publie sous la bannière rose. J'ai beau le savoir, cela me surprend encore. J'imagine qu'elle t'a également surpris ;-). Bises et bonne journée. Michèle
Publié le 05 Mai 2019
5
Le ton très actuel, l’épaisseur du trait, les détails hyperréalistes de la vie ordinaire de Théodule, m’ont dans un premier temps plutôt rebutée par leur goût de « déjà exploité ». Et puis ce personnage, autoproclamé génie, alors que rien n’étaye cette conviction à part un profond mépris pour les autres… pas forcément envie d’en savoir plus sur lui. Donc, vous l’aurez compris, vraiment loin d’être conquise par les premières pages. Pourtant, je ne vous ai pas lâché, et ce, pour deux raisons. Dans un premier temps, je dois l’avouer, parce que j’ai eu envie de dénicher ce petit plus trouvé par vos autres lecteurs. Dans un second, parce que force était d’admettre que j’étais alpaguée. Outre Théodule qui démontre au fil de son journal une capacité à évoluer au contact des autres, fait sourire par le cocasse de certaines de ses réactions, celles de son lecteur ont grandement piqué ma curiosité. Donc, pour répondre à votre question, oui, écrivez vite la suite ou partagez-la ici, si c’est déjà fait. Amicalement, Michèle
Publié le 04 Mai 2019

Pages