lamish
Biographie

J'ai écrit mon premier roman tardivement, suite à un parcours à la fois simple et atypique. Après des études aux Beaux Arts, suivies d'une formation d'infirmière psychiatrique, j'ai travaillé dans des secteurs d'activité très divers.
Plus douée pour le dessin que pour les lettres, j'ai cependant toujours aimé écrire mais ne gardais rien, ou presque.
Un jour, en triant des cartons de déménagement, j'ai retrouvé les premières pages de "S A A D". Les lire m'a extirpée de la torpeur insipide dans laquelle je m'étais enlisée. Le bilan inattendu a été sans appel, et l'écriture m'est devenue nécessaire.
Depuis, j'ai écrit d'autres romans, novellas et nouvelles que je vous invite à découvrir.
Merci de me lire et de me faire part de vos impressions, en toute sincérité. Amicalement, Michèle

lamish a noté ces livres

5
Bonjour Annie. J'ignore trop souvent le genre violet, ici, l'assimilant à tort au genre fantasy, qui ne m'attire pas, et zappant du même coup la science fiction que j'affectionne lorsqu'elle aborde la relativité temporelle et les projections futuristes bien ficelées, ce qui est la cas des vôtres. Quelle belle imagination vous avez ! Il n'y a plus qu'à se laisser guider par votre plume alerte, limpide et concise pour vivre une téléportation réussie. J'ai particulièrement aimé "Voyage au centre des rêves" (j'espère que l'ordinateur moléculaire ne verra jamais le jour ;-)), ainsi que "décalage temporel", un de mes sujets favoris. Alors merci d'être revenue parmi nous et merci pour ce savoureux partage. Amicalement, Michèle
Publié le 03 Mai 2019
5
Bonjour, Chiara. Je savais, pour l'avoir déjà fait, que vous lire est une invitation au voyage, mais celui que vous offrez au travers de "Soleil bleu" est plus que cela. C'est une projection dans des univers parallèles (encore un sujet difficile et osé). Une téléportation vers des époques troublées où la cruauté côtoie les pires souffrances humaines. Ces retours en arrière s'insèrent dans le récit comme des histoires à part entière, à tel point qu'ils pourraient en être dissociés sous forme de nouvelles. Tout cela sur un rythme soutenu, au gré d'un plume incisive et sûre... Un vrai délice ! Alors merci infiniment pour ce nouveau partage que je conseille chaleureusement. Amicalement, Michèle
Publié le 01 Mai 2019
5
J'ai lu avec votre essai avec beaucoup de plaisir. Une réflexion intéressante car bien argumentée et, surtout, sincère. On sent que vous ne cherchez pas à charmer. Vous exposez le fond de votre pensée, tel quel. Ça m'a fait l'effet d'une bouffée d'oxygène. Agnostique, je vous rejoins sur les ravages des religions qui peuvent devenir des armes de destruction massive lorsqu'elles visent à lobotomiser les foules et annihiler tout sens critique. Votre réflexion sur l'enseignement rejoint également la mienne. Celle sur cette société du culte de la réussite aussi. Là où je suis moins en accord, c'est au niveau des relations familiales ou amoureuses. Mais cela tient à un vécu qui diffère probablement du vôtre. En tous cas, merci infiniment pour ce partage. Amicalement, Michèle
Publié le 29 Avril 2019
4
Jordy, Loulou, Gaston, Riton et les autres... une belle bande de potes solidaires. Un drame, tel un tsunami dans leurs vies ordinaires. Une mise à l'épreuve dont ils vont sortir grandis .Cette dernière version est beaucoup plus aboutie que la première. Jean-Claude a fait du bon boulot ;-). S'il ne m'avait pas sollicitée pour l'aider, je n'aurais probablement pas lu votre roman, car le milieu du quad ne m'attire pas vraiment, mais je ne regrette pas d'être passée outre. J'ai adoré le personnage de Marie, sa détermination, sa force de caractère. Il densifie votre roman. Un peu moins les dialogues, trop vulgaires à mon goût, bien que réalistes. Merci pour ce partage. Amicalement, Michèle
Publié le 29 Avril 2019
4
Deux tranches de vies, deux milieux très distincts, une rencontre casuelle de déboires mutuels. Deux femmes qui ont en commun de se sentir bafouées. Le contraste entre Alice, femme forte, avec Alice, qui doute et manque d'amour, est fort. Celui entre Agnès victime et Agnès vengeresse, surprenant. Votre plume simple, votre style actuel, se boivent comme du petit lait... Je me suis surprise à lire leur histoire d'un trait, cueillie (je ne suis probablement pas la seule) par une chute à laquelle je ne m'attendais pas, mais alors vraiment pas du tout ;-). J'ai beaucoup aimé vous lire, Muriel. Cependant, j'ôte une étoile car une chasse aux coquilles, aux omissions, et une amélioration de la ponctuation s'imposent. Merci infiniment d'avoir partagé ce premier roman ici. Amicalement, Michèle
Publié le 28 Avril 2019

Pages