Marion Deligny
Biographie

Née en Normandie en 1969, j'ai vécu à Vannes jusqu'au bac A1 en 1988. J'ai ensuite vécu à Paris 14ème et Nogent-sur-Marne pendant 10 ans, puis nous avons déménagé sur Nantes. J'aime Ken Follet, Agnès Martin Lugand, Fab Caro, Laurent Gaudé et les classiques français ou britanniques. J'ai deux enfants. Mes livres Kindle ou papier sont en vente sur Amazon. Si vous trouvez des coquilles ou souhaitez échanger par mail : agenceyeti44@gmail.com

Marion Deligny a noté ces livres

5
@Damian Jade Merci pour ce roman ! J'ai aimé votre Adam, le premier homme, ses voyages initiatiques et ses rencontres, sa vie d'étudiant, sa carrière... Je l'ai lu d'une traite sans m'ennuyer une seconde. Vous soulevez des questions graves avec légèreté, bravo ! Au plaisir de vous lire ou d'échanger, Marion Deligny
Publié le 22 Août 2021
5
@Lahille Hélène Chère Hélène, j'ai trouvé beaucoup de poésie et de réalisme à la fois dans votre roman. Vos personnages sont très bien campés et vous évoquez la condition féminine avec justesse me semble-t-il. Le rebondissement final est à la hauteur du reste de votre ouvrage. J'ai aimé cette résidence, ses habitants et leurs drames... Ce n'est pas sans me rappeler Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon, Goncourt amplement mérité. Merci pour ce partage, portez attention néanmoins à quelques petites fautes ici ou là. Encore bravo et au plaisir de vous lire, Marion
Publié le 22 Août 2021
5
@Stéphane Lavaud : merci pour ce polar rondement mené et, surtout, vos personnages finement ciselés... J'ai lu votre roman en une journée alors que parfois il me faut des semaines. L'action domine votre récit et est parfaitement maîtrisée et j'ai aimé, en filigrane, ce gamin à la limite de l'autisme. Bravo !
Publié le 02 Mai 2021
5
@Chapon David Merci pour ce début fort bien troussé qui me laisse sur ma faim :) Le vilain petit canard a trouvé son cygne ! Quand pensez-vous poster la suite ? Bien à vous, Marion
Publié le 02 Mai 2021
5
@JerômeFouquet En voilà une théorie intéressante que cette "fée bâtisseuse"... Votre roman se lit rapidement et avec plaisir, j'ai noté quelques fautes de conjugaison mais rien de dramatique. On dit bayer aux corneilles et non baîller. Merci pour ce partage et bonne continuation. Marion
Publié le 11 Avril 2021

Pages