Marion Deligny
Biographie

Née en Normandie en 1969, j'ai vécu à Vannes jusqu'au bac A1 en 1988. J'ai ensuite vécu à Paris 14ème et Nogent-sur-Marne pendant 10 ans, puis nous avons déménagé sur Nantes. J'aime Ken Follet, Agnès Martin Lugand, Fab Caro, Laurent Gaudé et les classiques français ou britanniques. J'ai deux enfants. Mes livres Kindle ou papier sont en vente sur Amazon. Si vous trouvez des coquilles ou souhaitez échanger par mail : agenceyeti44@gmail.com

Marion Deligny a noté ces livres

5
@JerômeFouquet En voilà une théorie intéressante que cette "fée bâtisseuse"... Votre roman se lit rapidement et avec plaisir, j'ai noté quelques fautes de conjugaison mais rien de dramatique. On dit bayer aux corneilles et non baîller. Merci pour ce partage et bonne continuation. Marion
Publié le 11 Avril 2021
5
@PierreDelphin Merci pour ce roman optimiste. Avec le covid, on peut se demander ce que vivent les SDF. Chez vous, en tout cas, le tableau est flatteur. Pépère est attachant, comme tous vos personnages et les enfants. Si vous avez d'autres romans dans vos tiroirs, n'hésitez pas à les publier. Encore merci pour ce partage. Marion
Publié le 30 Mars 2021
5
@ChristianBALLET Merci pour ce partage d'un roman qui maintient le suspense de bout en bout. M'est d'avis que ça pourrait faire un bon film, avec budget raisonnable. J'ai noté néanmoins ici et là quelques fautes de français (on dit par exemple ecarquiller les yeux et non pas écartiller) mais j'ai été prise par l'histoire et ses rebondissements. Merci encore et bonne chance. Marion
Publié le 19 Mars 2021
5
@Philippe Ribagnac C'est une bien belle (et bien triste) histoire d'amour que vous nous contez là. Votre roman se lit facilement, et certaines de vos phrases résonnent en moi tout particulièrement. Quelques rares fautes de français restent à corriger. Merci pour ce partage et bonne continuation dans l'écriture. Amicalement, Marion.
Publié le 02 Janvier 2021
5
@Loic Lanzenac Cher Loïc, merci pour ce partage qui m'a fait passer de bons moments. Quelques fautes de français restent à corriger, et à plusieurs reprises vous utilisez votre nom plutôt que Lautrec'h (Toulouse ? page 310, page 422, 452...) Il y a aussi de nombreuses pages blanches dans votre pdf. J'ai apprécié votre humour et je retiendrai entre autres pop-folk ironico-existentialiste, le concept "warholien" de la pochette de CD, la "causette" de chez GMH, le fils du professeur Choron et de Caliméro, il était venu jouer Zola on lui refilait du Corneille, "on jugerait du Ronsard !" Mais pourquoi ce choix de titre ? S'il est drôle aussi j'avoue que je ne comprends pas. Merci encore pour ce partage et bon week-end, Marion
Publié le 20 Décembre 2020

Pages

monBlog

Retrouver mon actualité

Un roman en chantier ainsi que plusieurs en cours d'écriture...

A lire dans les actualités