Norin ANTALL
Biographie

Auteur de douze nouvelles dont une primée au concours WriteMovies.com de Los Angeles en 1998, photographe, scénariste et romancier, ce bourreau de travail prône une écriture simple et rythmée, toujours hyper documentée, appuyée sur une structure narrative au cordeau. Ses personnages sont subtils, contrastés, perfectibles, et donc attachants. Tous les ingrédients qui promettent une lecture addictive.

Norin ANTALL a publié

Norin ANTALL a noté ces livres

1
impossible de noter car, comme le souligne Gaspard, trop d'erreurs sur la forme rendent la lecture impossible : texte non justifié, absence de paragraphes et de tirets cadratin, non respect des règles de ponctuation, guillemets, etc. et puis, pour être davantage accrocheur, la balle de .7,63 aurait pu être trouvée de façon plus subtile, originale, incongrue... que simplement sur le sol d'un stand de tir. a+
Publié le 03 Mai 2018
3
le début est sec, tranchant, acide (bravo pour la phrase d'accroche) et bien amené, peu de dialogues, le personnage est tout de suite attachant mais au bout de quelques pages, c'est la surenchère... trop de mots crus, de détails répétés, des chapitres trop chargés, je sature et ne peux continuer... mais au demeurant, le style percussif est soigné (attention toutefois à utiliser les tirets cadratin pour les dialogues) et on ne peut que reconnaître une patte indéniable d'auteur. bravo. je serais ravi d'avoir votre retour avisé sur mon livre LIGNES DE FAILLE. amicalement. Norin
Publié le 03 Mai 2018
3
le début est prometteur, même si la scène d'introduction aurait mérité davantage d'originalité et de dynamisme plutôt qu'une simple discussion à la terrasse d'un café... même si les deux personnages (le voleur et le flic) sont assez bien campés. les dialogues sont cependant très premier degré et manquent de "non dits", de sous entendus, de litotes... d'où l'idée d'une séquence de rencontre plus originale, avec par exemple du suspens afin de découvrir que le second type est un flic, ce qui serait beaucoup plus accrocheur... en revanche, vous devez impérativement soigner la présentation (tiret cadratin pour les dialogues, paragraphes, alinéas, etc)
Publié le 03 Mai 2018
2
Difficile d'écrire à la première personne sans verser dans la surenchère de ressentis qui plombe l'histoire elle-même. En l'absence d'intrigue, je pense que ce texte n'est pas un roman, plutôt le récit d'une vie à travers le portrait d'une époque. Je n'accroche pas, même si les qualités littéraires de l'auteur sont indéniables.
Publié le 28 Avril 2018
2
mise en page bien trop lourde qui rebute (pourquoi diable ne pas faire de vrais paragraphes, enfin ?) les revendications de la vieille dame, au début et écrites de cette manière, ne servent pas l'intrigue. qui est le personnage principal ? la description de l'assassinat du préfet est expédiée et peu immersive, dommage. On aurait dû la partager à travers les sens et les réactions d'un personnage auquel s'identifier... Du coup, j'ai du mal à poursuivre.
Publié le 28 Avril 2018

Pages