Pantinois
Biographie

1 : L'auteur : il est un peu trop procrastinateur à son propre goût.
2 : Le lecteur : il faut l'appâter avec beaucoup de style et le garder avec une bonne histoire.

Pantinois a noté ces livres

5
On a peine à croire que c'est une lycéenne qui a écrit ceci tant il y a une belle maîtrise de l'écriture. L'histoire est poignante, le choix de passer, en partie, par le récit épistolaire est intéressant. Donc, un grand bravo. Peut-être un petit travail à faire pour différencier le ton de chaque personnage, qu'on n'ait pas l'impression qu'il sort de la même bouche ou la même plume… mais c'est un détail. Cordialement
Publié le 22 Juillet 2018
5
@Fernand Fallou Et pourquoi pas ? Les plus beaux paysages ne sont si loin que cela et même parfois éphémères. J'aime aussi beaucoup. Je tique seulement sur "les rocs de roches". Est-ce la redondance ou la sonorité ? Cordialement
Publié le 11 Juillet 2018
5
@Cristina Leg Le monde créé par des (ou un) être(s) extérieur(s), c’est la Terre créée par Dieu. Cette Terre idyllique où tout est à profusion, c’est le Paradis terrestre. Le gâchis de tout cela, c’est l’histoire d’Adam et Eve (et des anges félons). Ceux qui sont venus, durant ces deux mille ans, pour tenter de sauver les hommes et la Terre, c’est le Christ et ses apôtres… Et la fin de votre histoire, c’est l’Apocalypse. Dites voir, Cristina… Vous n’auriez pas eu l’intention de réécrire la Bible ? Cordialement Philippe
Publié le 10 Juillet 2018
5
Rien qu'un peu de miel : en quelques vers, l'histoire de l'humanité y est racontée. C'est cela, la force de la poésie. Bravo et encouragements
Publié le 20 Juin 2018
5
@Norin ANTALL Je viens vers vous (comme promis en MP), d’abord en vous disant que je suis allé jusqu’à la page 100. Hélas, je n’ai pas trop de temps pour poursuivre dans l’immédiat ma lecture (je le ferai dans les semaines prochaines certainement). La première chose que je tiens à dire c’est que ce roman est brillamment mené : détaillé, très détaillé même, beaucoup de personnages, documenté, et très bien écrit. Je crois que votre livre est prêt pour l’édition (de ce que j'ai pu en lire) et que tout ce que je vais dire est affaire d’éditeur. Soit celui-ci considère qu’il faut taper haut et fort, éduquer le lecteur, lui demander des efforts de compréhension et de vocabulaire, soit il s’agira d’un éditeur qui a envie de publier un bestseller en été ou en fin d’année et il devra taper le grand public. Ce qui me frappe, c’est ce que j’ai déjà dit : texte avec un vocabulaire de haut vol, beaucoup de détails, beaucoup d’adjectifs, beaucoup de choses à retenir de la part du lecteur. D’ailleurs, dans une mise en page normale, le bouquin ferait plutôt 600 pages que 479. Donc, le choix de l’éditeur sera de laisser tel quel le texte ou bien de vous demander (je me mets à sa place et celle du lecteur) d’élaguer un peu. Qu’est-ce que j’entends par là ? Par exemple, p24 : [Allan ôta ses gants et se racla la gorge. Puis il tapa des mains à deux reprises, ordonnant à une escouade de domestiques de boucler la disposition d’une vingtaine de fauteuils Chesterfield autour de l’âtre qui abritait un feu nourri.] Vous donnez toujours dans la minutie, le détail, ce qui rend très riche (voire trop) le texte. Est-ce que « Allan ôta ses gants et se racla la gorge. Puis il tapa des mains, ordonnant à une escouade de domestiques de boucler la disposition d’une vingtaine de fauteuils Chesterfield autour de l’âtre » ne dit pas la même chose ? Pousser cet exemple à hauteur du livre diminue le nombre de pages certainement d’une vingtaine ou une trentaine de pages. Autre exemple, dans la même page : [… et enfila une parka de montagne à capuche bordée de fourrure] devient : « enfila une parka de montagne ». p 20 : [deux boites d’antidépresseurs imipraminiques] Est-ce que « imipraminiques » ajoute un détail important qu’il ne faut pas zapper ? Voilà, ce que je peux dire : texte brillant, mais peut-être trop détaillé d’autant que le vocabulaire est recherché. Comme déjà dit, cela dépend de votre ambition et celle de votre éditeur potentiel qui ciblera le grand public ou un public « plus cultivé ». Cordialement
Publié le 04 Mai 2018

Pages

monBlog

Retrouver mon actualité

Vous pouvez lire de moi : [Qui a vendu mon âme au diable / roman] - [Page 24 / roman] - [Qui veut de mes nouvelles / nouvelles] - [Menés à la baguette / nouvelle] - [Apostrophe à Nanard / nouvelle] + [Pourquoi j'écris : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/8654-pourquoi-jecris-17] + [André Gide et moi : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire/8697-les-classiques-andre-gide-et-moi]

A lire dans les actualités