pelo

pelo a noté ces livres

4
J’avoue que j’ai été amusé par certains mots, certaines expressions familières ou populaires que je n’ai pas l’habitude d’entendre ou de lire. A titre d’exemple voici une série de mots qui m’ont amusé : une donzelle, serrer la paluche, garçonnière, tenancier, une vraie bourrique, tu as la scoumoune mon chou, la poulette..... Le narrateur a plus qu’une vie mouvementée et peu banale, on pourrait écrire un roman autour de lui. Pas le temps de s’ennuyer, il a peu de chance et a le don d’attirer vers lui les emmerdes. Le narrateur est au mauvais endroit et au mauvais moment, c’est un chat noir et forcèment cela fait rire. Je n'ai pas vu de fautes d'orthographe.
Publié le 17 Septembre 2018
4
Des récits originaux, déroutants, interpellants. A tel point que j’ai relu certaines pages. En tout cas je ne suis pas resté indifférent à ces histoires si particulières. Ma préférée est celle où on parle de schizophrénie; J’ai essayé de chercher un sens commun à ces différents écrits et je n’ai pas réussi à le trouver. On ressent le besoin d’écrire, de s’évader, de voyager dans d’autres contrées au travers de ces textes. L’imaginaire a beaucoup de richesse ; L’écriture peut-être une thérapie qui permet de libérer certaines souffrances comme le montre vos textes ; J’ai bien aimé les vers de la fin. J’ai souri en lisant certaines formules déjà entendues dans mon enfance. Par exemple « à la Saint-Glinglin ».
Publié le 20 Août 2018
4
Récit intéressant, vivant, détonant qui s’apparente à la réalité même si celle-ci est peut-être moins effrayante que celle décrite dans ce feuilleton. Ayant un certaine curiosité pour le monde de la politique, la vie de la cité avec ce qui s’y passe (la vie des associations, la solidarité entre les voisins mais aussi l’économie souterraine, la survie des migrants), je ne pouvais pas rester insensible au déroulé de cette histoire. Sans compter l’arrivée au pouvoir des nationalistes. Cette chronique ne serait-t-elle pas visionnaire ?
Publié le 18 Août 2018
5
Dès la lecture de votre synopsis, j’ai deviné que j’aimerai votre roman que j’ai trouvé à la fois passionnant, haletant et intriguant! Dommage qu’il ne fasse que 41 pages! Dès le début de l’histoire vous posez des questions existentielles qui poussent à la réflexion et qui sont universelles.« Pouvons-nous réellement changer le cours des choses puisque celui-ci finit par toujours arriver ? Est-ce que si vous aviez décidé de prendre les choses en main, vous auriez une vie différente?».Des questions que nous pouvons tous et toutes nous poser à un moment et à un autre dans notre vie. Nous n’aurons pas forcément les réponses mais des hypothèses existent. La vie de cette jeune Rachel Baker pose question car pour le coup le destin est venu frapper à sa porte alors que rien ne laissait présager qu’elle allait vivre un événement qui allait changer sa vie pour toujours. Un destin qui s’impose à elle avant qu’elle fasse le choix de tuer l’artisan de son malheur. On ne peut que comprendre son choix, elle, qui depuis cet événement traumatisant, n’a plus vraiment de vie. Et on ne peut qu'imaginer sa douleur lorsqu’elle entend Follers, l’homme dont elle se sent proche, dire à la radio qu’elle peut être un danger pour les autres. Au fond elle ne cherche qu’à atténuer sa propre souffrance en exécutant celui qui lui a fait tant de mal. On voit à la fin que Follers n’est pas indifférent au sort de Rachel et qu’il se retrouve dans une situation bien embarrassante puisqu’il doit l’arrêter. Ce roman ne manque pas de finesse psychologique et souligne à merveille les sentiments ambivalents et confus que peuvent ressentir des êtres humains qui sont d’une manière et d’une autre à fleur de peau. Notamment la culpabilité qu'une survivante d'un attentat peut ressentir suite à la mort d'enfants.... Ce roman rappelle malheureusement aussi toutes ces victimes des attentats en France et dans le monde lors de ces dernières années. Je rajoute que l’écriture de votre roman est soignée et belle. C’est non sans un certain plaisir que je lirai vos prochains travaux.
Publié le 13 Août 2018
4
Dommage pour les fautes d’orthographe sinon l’histoire est attrayante, le récit est divertissant et original. La narratrice a la chance de pénétrer dans un nouveau monde et de rencontrer des personnages atypiques et assez exceptionnels et d'avoir un destin hors du commun. La narratrice est dotée d'une mission qui fait sens. D’autant que la narratrice est guidée et assez bien entourée et part pour un voyage vers l’inconnu aussi bien effrayant, qu’attirant.
Publié le 09 Août 2018

Pages