PhilippeMangion
Biographie

C’est le personnage de John Fante, Arturo Bandini, qui m’a donné le déclic à l’âge de 23 ans.
Depuis, j'écris (presque) toutes les nuits, de minuit à 3 h du matin environ. J’ai une idée précise de la trame du roman en cours, j’en suis un fil conducteur. Les impressions récoltées, de ma vie ou des vies qui me sont racontées, de l’observation des autres, ressortent, triées par le grand lessivage de ma mémoire peu efficiente, souvent sous des formes inattendues.