porphyre
Présentation

Aucune importance ici.

porphyre a noté ces livres

5
@la miss 8888888888 Décidément, j'aime vos héroïnes, très attachantes avec leur liberté d'esprit (et de moeurs !), leur naturel et leur totale absence de pudibonderie. Une nouvelle nouvelle, donc, on l'on retrouve votre talent d'écriture, votre prose d'une si grande richesse et votre humour bien particulier. C'est toujours, chère Susie, un régal de vous lire. Et j'en redemande, bien sûr ! PS : Que s'est-il passé ? Votre doigt est resté coincé sur la touche du 8 ?
Publié le 17 Novembre 2020
5
@la miss 6 Je n'ai qu'une chose à vous dire : bravissimo. Vous montrez une nouvelle fois, avec maestria, que vous savez ce qu'écrire veut dire, et je m'étonne que certains commentateurs ne retiennent de votre "Voyage" que les quelques lignes où vous parlez directement de sexe. De la part de M. Canal, ça ne me surprend pas réellement : il fallait bien qu'il trouve quelque chose à vous reprocher, le contraire l'aurait rendu malade. Quant à M. Becha, son commentaire, avec ses relents de sexisme et d'homophobie, relève de la ganacherie la plus débridée. Qu'est-ce que ça révèle sur eux ? Rien de bien intéressant, j'en ai peur : une pudibonderie d'un autre siècle, une étroitesse d'esprit calamiteuse et l'ignorance qu'on n'écrit plus aujourd'hui comme on pouvait le faire au début du 20ème siècle.. Laissons-les sans remords à leur ineptie. PS : Je crois que M. Canal fait référence au crétin velléitaire qui est venu, sous le pseudonyme de La Miss6, faire deux, trois tours sur l'une de vos pages avant de redisparaître dans les ténèbres d'où il n'aurait jamais dû sortir.
Publié le 05 Novembre 2020
5
@la miss 5 (Jusqu'où, chère Suzie, comptez-vous aller ?) Votre nouvelle reparaissant sur mBS, je me suis fait un plaisir de la relire. Et, sincèrement, je reste encore baba devant la virtuosité de votre écriture. Car il en fallait, de la virtuosité, pour faire passer comme lettre à la poste une histoire aussi scabreuse. Au risque de froisser votre modestie, vous faites résolument partie des quelques rares écrivains qui honorent ce site. Amicalement.
Publié le 29 Octobre 2020
5
@la miss 4 Que vous dire, chère Suzie ? Que cela est déplorable ? Que je reste à vos côtés ? Mais vous le savez déjà. Comme vous savez aussi sans doute que, comme le disait Apollonius Brasdefer, philosophe grec du premier siècle de l'ére chrétienne, la seule manière de vaincre les cons est de vivre plus longtemps qu'eux. Nous en sommes encore là, et j'admire, croyez-le bien, votre endurance et votre combattivité. Amicalement.
Publié le 19 Octobre 2020
5
@la miss 3 Décidément, ma chère Suzie (puisque c'est ainsi que vous proposez qu'on vous nomme), vous possédez le don de n'être jamais là où l'on vous attend. Mais que ce soit dans votre nouvelle (et je pense que vous en avez bien d'autres dans votre besace), dans vos commentaires désopilants ou dans cette dernière fantaisie, c'est toujours la même joyeuse insolence, cette insolence qui, plus que tout le reste j'en suis sûr, défrise vos contempteurs et les emplit de rage contre vous. En vérité, je ne fréquente plus le site que pour goûter ces commentaires par lesquels vous assassinez avec une belle désinvolture les médiocres et les fâcheux. Certains, parfois, essaient de vous imiter, sans y réussir bien sûr, même de loin, ainsi cet @De Vos Philippe, qui, sur la page de votre nouvelle, tente de se hisser piteusement à votre hauteur et à qui vous dites son fait sans ambages. Parce qu'il leur faudrait une science de l'écriture (si j'ose dire ainsi), que vous possédez sur le bout des ongles et dont ils sont gravement dépourvus. Brèfle, comme vous le dites, même dans les plus petites choses vous faites des étincelles ; il n'est pas un commentaire de vous qui, presque tous les jours, ne m'arrache au moins un sourire, quand il ne m'emplit pas de franche hilarité. Laissez donc ululer les cafards et continuez d"offrir aux connaisseurs, chère pétroleuse de la prose, les fusées dont vous êtes l'inimitable mèche. Et je vous le dis tout net : si vous n'étiez pas là pour y mettre animation, énergie, pétulance et entrain, mBS ne serait qu'un très morne cimetière des éléphants - je ne sais pas si M. Monbestseller comme vous l'appelez, en a une exacte conscience. Amicalement, bien sûr.
Publié le 18 Octobre 2020

Pages