Renaud R
Présentation

lire le plus possible

Renaud R a noté ces livres

4
Tout le monde rêverait d'avoir une Alma dans sa vie. Alma vérifie que la température de l'eau est bonne, que les volets sont fermés, c'est le pied! Elita est un pays qui fait rêver, les gens ont l'air discipliné, ils font attention à la pollution, les immigrés ont envie d'y venir, les espaces verts sont nombreux. Même quand il pleut sur les routes, il n'y a pas de boue sur les routes, que demande le peuple? Les mondes sont très cloisonnés entre eux, les membres de l'élite ne peuvent se marier qu'entre eux ! Remarque c'est comme dans notre monde, les bourges épousent les bourges, les ouvriers et les employés épousent des ouvriers ou des employés.... Carrément ils sélectionnent les embryons en fonction de leurs gênes mais on est dans un asile de fous. Ils déterminent les gènes des parents pour qu'il soient sûrs qu'ils soient transmis aux enfants. On reçoit la liste des personnes compatibles avec nous génétiquement et au niveau de la personnalité. C'est à la fois effrayant et incroyable! Cela envoie du rêve et du romantisme, lol! On est libre de refuser de se marier, encore heureux ! Tous ceux qui ne sont pas satisfaits du gouvernement d'Elita sont invités à le quitter. Ils font des échanges de population régulièrement entre les pays. Les immigrés sont bien accueillis les 3 premières années, on leur laisse le temps de s'intégrer, ce qui est positif. Votre extrait est plutôt dépaysant, marrant, avec vous on part sur une autre planète qui présente toutefois des similitudes avec la terre, pour le pire et le meilleur!
Publié le 26 Septembre 2020
4
Ah j'en ai ras le bol de ce monde virtuel dont vous parlez dans votre extrait! On remplace les humains par des machines, c'est un monde déshumanisé dégueulasse qu'on nous présente. Le monde que vous racontez dans votre science-fiction ressemble étrangement au monde dans lequel je vis actuellement... Un monde déshumanisé où tout fout le camp! Tu m'étonnes qu'il y a de la solitude dans nos sociétés, c'est notre monde virtuel qui accentue la solitude des gens! Vous posez une question légitime dans votre extrait: Comment peut-t-on être aussi connecté et se sentir si seul? Bientôt au lieu d'embrasser notre femme, à la place on embrassera un robot, comme dans votre extrait! Après c'est toujours le même problème avec ce connard de coronavirus qui en plus de tuer des gens, réduit nos libertés, puisque sous prétexte de traquer le virus maintenant on traque les données personnelles des gens ! Nous sommes traqués avec les caméras de télésurveillance, les infos personnelles qu'on nous pique via notre téléphone, ordinateur.... c'est de plus en plus dur de supporter cela même si c'est pour la bonne cause. Puis comme vous le racontez dans votre bouquin, maintenant certaines personnes ne supportent plus qu'on permette aux gamins à l'école de se façonner un esprit libre et critique sur les choses et sur les débats de société. On fabrique des moutons avec des cerveaux de machine au lieu de permettre l'éclosion d'esprits libres! Vous faites bien de parler de tout ces problèmes dans votre extrait au moins vous soulevez des questions pertinentes et intelligentes via votre science-fiction pas comme une partie des journalistes qui sont des gens médiocres et qui déversent leurs conneries dans les médias dès qu'ils le peuvent!
Publié le 21 Août 2020
4
Comme dans votre histoire, Il y a des rencontres magiques entre 2 personnes qui durent un instant comme si l’alchimie était parfaite entre ces 2 personnes. Ces rencontres malheureusement sont si rares dans une vie! C’est horrible de sortir d’un rêve plus qu’agréable pour se réveiller et revenir à la réalité, surtout quand on voit la réalité de ce monde ! Un monde qui part en cacahuète…. Page 37: C’est vrai que si on prenait le temps d’observer la nature, on se rendrait compte de la grandeur de son pouvoir, mais bon de nos jours on a choisi de la détruire, on le paiera un jour! Page 59 : Si je vous ai bien compris, vous faites une remarque qui est juste, il est vrai qu’une personne malheureuse suscite davantage d’interrogations qu’une personne heureuse. Le bonheur fait envie mais c'est un concept emmerdant, on veut tous être heureux mais derrière le malheur, il y a une part de mystère qui intrigue. Moi quand je suis malheureux, je picole pour oublier comme le fils dans votre roman qui se complaît dans son malheur peut-être. Page 59 : « le malheur c’est le mystère, le voile où l’on peut tout dissimuler, la porte entrouverte vers l’idée et les fantasmes que les autres nourrissent à propos de ce qu’éventuellement vous êtes vraiment ». J’achète, les gens racontent n’importe quoi sur moi, ils se font des films, oui je suis malheureux et alors comme beaucoup d’autres! Comment peut on être heureux dans un monde où tant de gens souffrent?! J’en ai marre de me battre, de me révolter face aux injustices, j’ai largué les amarres. Les gens veulent savoir pourquoi je suis malheureux, parce que ce monde me rend malheureux ! Sinon vous dites des choses justes, pertinentes et qui ont du sens, oh moins ce que vous écrivez n'est pas crétin!
Publié le 07 Avril 2020
5
Je compatis grave à ce que vous avez vécu, c’est tellement horrible d’avoir connu de telles injustices, je ne sais pas comment vous avez fait pour rester debout ? De toute façon, je n’ai jamais cru à la justice de mon pays, je la soupçonne d’être en partie corrompue ! C’est toujours les mêmes qui trinquent, des honnêtes gens qui ne font de mal à personne tandis que ceux et celles qui se comportent comme des voyous, on leur dit rien et on les relâche, c’est normal ? ce qui vous est arrivé est guignolesque, on est au cirque avec ses pantins de juges qui croient détenir la sainte vérité et qui ruinent des vies, c’est scandaleux ! j’ai envie de vomir, de chialer, voilà dans quel monde on vit mon frêre, c’est la misère! En tout cas votre témoignage, je l’ai aimé, il faut beaucoup d’humour, de sagesse et de combativité pour résister à ce que vous avez vécu. Un ouragan vous est passé dessus et vous avez tenu le coup, vous vous êtes battu et vous avez fait un vraiment beau récit de l’expérience inouïe qui vous est arrivée. Vous méritez ce qu’il y a de mieux! Après page 21, vous dites: " mon étonnement est de constater le nombre de jeunes maghrébins incarcérés pour divers trafics de drogue ou d’autres turpitudes. Leur nombre est ahurissant! Ils représentent plus de 80 pour cent de la population carcérale". Vous ne faites pas dans le politiquement correct en disant cela, si vous disiez cela à la TV ou à la radio, vous seriez cloué au pilori! Pour énoncer ce propos, vous vous basez sur un sentiment, sur votre expérience ou sur une étude chiffrée objective précise? C'est un sujet épineux et polémique en soi, on marche sur des oeufs, vraiment délicat et difficile de parler de cela avec sérénité et recul!
Publié le 21 Janvier 2020
5
Roman à la fois si dur, si triste et si beau, il respire la mélancolie et la douceur. Cette petite fille unique si seule dans cette prison dorée, victime du manque d'affection de ses parents et de la dureté et de la violence de sa maman. Toute cette souffrance est racontée avec poésie et authenticité. J'ai vraiment aimé votre écriture, fluide, sans artifice, naturelle, harmonieuse.
Publié le 02 Janvier 2020