Samantha Caps Poésie

Biographie

Du papier à n’en plus finir, des mots cousus dessus pour ne pas qu’ils s’envolent et de l’encre noir qui tâche de faire son devoir.
Je ne sais rien vous dire de plus que ce que vous pourrez y lire. Ou bien alors je le redirais, mais mal.
J’aime Bobin, Rimbaud, Hugo, Grandjean, Dickinson et tant d’autres, mais j’aime aussi l’oiseau qui meurt devant ma fenêtre de n’avoir pas pu la concevoir. J’aime aussi la douleur qui change de vêtement pour devenir enseignante. J’aime les draps qui gardent au chaud les souvenirs, les chaises qui restent vides par loyauté, la main de l’enfant qui salue les fantômes.
Je passe des portes dans mon existence sans jamais pouvoir y retourner. La seule chose que j’emporte toujours avec moi, c’est l’écriture. Ou peut-être est-ce elle qui m'emporte avec elle?

Samantha Caps Poésie a publié