Tribune
Le 14 Jan 2015

Edition, Autoédition : une vision clairvoyante de la profession.

Élizabeth Sutton, ex Amazon, ex Hachette, aujourd’hui cofondatrice d’IDboox et consultante indépendante, nous livre son regard averti sur le devenir de la lecture et de l'écriture.
Edition et auto-édition. Quel avenir ?Edition et auto-édition. Quel avenir ?

Comment voyez vous l’avenir de l’édition ?

Je pense que chaque modèle est en train de trouver ses marques. L’expérimentation est de mise, on teste les concepts on les ajuste, on monte en compétence, on fait des choix. Les professionnels du livre, de l’auteur au fabricant en passant par l’éditeur, le libraire, sont comme des Merlins l’enchanteur, ils fabriquent des potions pour trouver la bonne, celle qui créera l’émulation, le dynamisme et surtout celle qui plaira au lecteur. Donc, à mon sens les modèles économiques existants vont s’affiner, mûrir et coexister à condition qu’on ne bride pas dans les plus hautes sphères les initiatives.
Par exemple, proposer un livre numérique et papier, une offre Bundle, aujourd’hui au lecteur n’est pas légal, alors que des français plébiscitent ce concept à 78%.
L’application livre interactive n’est pas considérée comme un livre au sens de la loi ou encore la lecture en streaming est remise en cause par les pouvoirs publics alors que justement ce sont ces modèles-là qui permettent d’innover, et de proposer autre chose que du livre basique aux lecteurs, une autre expérience de lecture.

Le livre numérique et papier vont coexister, et s’équilibrer. Les ventes vont augmenter et se stabiliser. Certains livres se vendront toujours énormément en papier, d’autres seront plutôt vendus en numérique mais ce qui compte c’est la lecture, tout ceci n’est qu’une histoire de format.

L’autoédition et l’édition à compte d’auteurs ?

Quant à l’autoédition c’est un sujet que j’affectionne beaucoup, nous avons une rubrique dédiée sur IDBOOX http://www.idboox.com/tag/autoedition/ . Je pense que l’édition indépendante est une formidable opportunité pour lire et se faire lire.

L’édition à compte d’auteur existe depuis longtemps mais avec le numérique cela prend de l’ampleur, un auteur peut toucher un lecteur au fin fond de la Pampa, échanger avec lui, et surtout ne pas se brider. Il y a une véritable place pour l’autoédition dans le numérique, ce que j’espère c’est que les auteurs vont un peu se professionnaliser soit en apprenant seul, soit en se faisant accompagner par des personnes d’expérience.

IdBoox, un outil pour l'édition, les auteurs, les lecteurs. D'ou vient cette idée et pour quelle finalité ?

Lorsque j’ai décidé de devenir consultante indépendante, j’ai voulu me créer une vitrine afin que mes futurs clients puissent m’identifier et me contacter. Pour les séduire je me suis dit que ce serait bien de mettre sur IDBOOX quelques infos relatives au numérique… Puis le site a été repéré par Google comme étant un site de qualité et nous sommes entrés aussi dans la partie Actualités de Google. Très vite notre trafic a grandi et aujourd’hui il n’est pas rare de retrouver IDBOOX en Home Page de Google Actualités devant d’éminents médias comme Le Monde, Le Figaro, et d’autres.
Et puis, j’ai aussi un passé de journaliste et avec le co-fondateur d’IDBOOX, Frédéric Danilewsky, nous nous sommes pris au jeu. Donc aujourd’hui, IDBOOX est un média à part entière publiant des articles 365 jours par an, et c’est aussi  une structure de conseil dédiée aux professionnels du livre.  Autant vous dire que nos journées sont bien remplies !

IDBOOX a-t-il une ligne éditoriale particulière ? Quels sont les sujets qui préoccupent les Maisons d’édition, les auteurs aujourd’hui ?

Sur notre site nous avons pour ambition d’informer les pros mais aussi le grand public. D’ailleurs nos lecteurs sont partagés dans ces 2 catégories. Nous rédigeons des articles assez courts et intelligibles pour tous.
Je tiens aussi à dire qu’IDBOOX est un site indépendant et sans subvention.
Toutes nos informations tournent autour du livre du numérique et du High-Tech. Nous suivons aussi les tendances intéressantes comme par exemple les objets connectés, car tout a une relation.
Par exemple comment ne pas parler de tablettes ou de smartphones quand on parle de livres numériques ou comment ne pas parler d’e-commerce ou de M-commerce quand on parle de livres numériques… Tout est lié et nous en parlons !

Vous avez un concurrent  « amical », « Actualittés », comment vous définissez vous par rapport à eux ou y a-t-il simplement de la place pour deux ou pour plus ?

Oui tout à fait, je dirais que nos deux sites sont complémentaires.  Nous avons chacun notre identité bien affirmée et c’est bien ainsi.
De notre côté, nous essayons de proposer de l’info courte et très ciblée e-books (1),  smartphones et objets connectés (2), tablettes (3), liseuses (4), chroniques de livres et d’applications (5), espace enfants (6), études et statistiques (7), presse numérique (8), culture (9), chaîne vidéo (10), un peu comme une agence de presse.
Bien entendu nous proposons des articles plus longs, des interviews (11), des tests produits, mais notre objectif est d’informer rapidement partant du principe qu’un internaute veut être au fait de l’actu sans pour autant avoir beaucoup de temps.

Propos recueillis par Christophe Lucius

 

 

Aucun commentaireAjouter un commentaire