Auteur
Le 07 oct 2014

Pour que l’édition libre reste crédible.

Comme il n’y a pas de bon site littéraire sans polémique, voici quelques notes d’humeur qui, je l'éspère, initieront un débat.
Un auteur nous dit ce qu'il pense, tout ce qu'il penseUn auteur nous dit ce qu'il pense, tout ce qu'il pense

D’abord au sujet de l’article Témoignage : auteur indépendant, auteur viral : imaginez que chacun des 800 auteurs de monbestseller.com suive ce principe et arrose de spams, en spasmes réguliers, les abonnés du site. L’idée même de littérature virale me rend malade, c’est dire si le virus virtuel est puissant.
 
Ensuite au sujet des petits malins qui cherchent par tous les moyens à gonfler artificiellement leur audience : en produisant du vent plutôt que du contenu, ils nuisent à la crédibilité de l’édition libre. J’ai vu sur monbesteller des livres avoir plusieurs centaines de “lecteurs” dès le premier jour, dont la quasi-totalité avait aimé l’ouvrage avant même le temps minimal de le lire.
 
Alors au manifeste de MonBestSeller, j’ajouterais ces quelques règles de bonne conduite à l’intention des auteurs :
 
- je ne demanderai jamais à mes amis de se transformer en boîte à clics dans le but de gonfler mes statistiques
- j’inciterai mes amis à ne pas cliquer sur j’aime avant d’avoir lu, mais plutôt sur partager s’ils veulent m’aider
- je ne saturerai pas le site de commentaires creux et répétitifs dans le but de me faire connaître
- j’inciterai mes lecteurs à poster des commentaires
 
Philippe Mangion

http://www.monbestseller.com./manuscrit/la-resolution

La rubrique "Du côté des auteurs" est la tribune des auteurs monBestSeller. Vous pouvez y partager vos réflexions, articles ou billets d’humeur sur la narration, le numérique, les « trucs » pour se faire repérer ou toute pensée autour de la littérature qui puissent intéresser nos auteurs ET nos lecteurs. Lire l'article. Si vous voulez vous aussi participer, envoyez-nous vos articles à contact@monBestSeller.com.
 
 

28 CommentairesAjouter un commentaire

@fanny.Quelques élements de réponses dans cet article http://www.monbestseller.com/page/faire-que-ledition-libre-soit-credible...

Publié le 05 Août 2015

J’ai entamé Proust et je ne l’ai jamais lu. J’ai LU Steinbeck (entre autres). A partir de ce postulat, je pense que le nombre de lectures ne rime à rien. En toute franchise, combien de livres, sur lesquels vous avez cliqué, avez vous LUS ? Pour ma part, je cale assez vite car je suis encore de la génération papier et en l’occurrence, sur ce site, les pages sont parfois tellement longues à télécharger que je zappe. Quant aux commentaires, j’en ai laissés sur des ouvrages que j’ai LUS. Je constate que certains auteurs ne prennent pas une petite minute de leur temps pour répondre à leurs lecteurs. Je serais très curieuse de connaître le pourcentage de simples  lecteurs (non auteurs).  Voilà donc mon ressenti sur cette tribune. Cordialement. Fanny

Publié le 04 Août 2015

@tous

Chers amis, la discussion est passionnante. Elle concerne tant d'aspects du site que nous ne pouvons y répondre par un simple commentaire. Vous trouverez donc une tribune cet après midi pour éclairer certains points et continuer le débat.

Ch Lucius. 

Publié le 10 Octobre 2014

bon je suis prête à éditer qqs exemplaires pour vous suivre dans l'aventure. mais qu'en dit MBS ?

Publié le 09 Octobre 2014

Philippe et Hubert, dans votre cas précis, en employant le terme association, je ne parlais pas de vous associer mais d’avoir obligation d’un coordinateur en l’occurrence MBS. Et dans ce cas, c’est à MBS de peser le pour et le contre pour cautionner vos desiderata.

 

Publié le 09 Octobre 2014

@Hubert

 

C'est pour cette raison que le plus efficace n'est pas tellement d'avoir 1000 likes sur son site car ce sont juste des clics, mais bien 50 personnes qui aiment ce que vous ecrivez et qui l'ecrivent ou le disent autour d'eux. En ce sens, cette fameuse mailing list (qui n'est pas simplement une serie d'adresses email) est primordiale. Bien sur creer cette liste prend des mois, voir des annees.

Publié le 09 Octobre 2014

@Zema

Il est tres simple d'avoir une version papier de votre ebook ou de votre PDF en passant par lulu.com ou createspace (pour ne citer que ces deux la). Ensuite vous pouvez acheter 10-20 de vos propres livres (en general a un prix tres bas 4-5 euros par livre). Certains auteurs ont meme reussi a reunir suffisamment de fonds pour acheter 200-300 de leurs livres en passant par des plateformes de crowdfunding. Il y a un article sur MBS a ce sujet.

Publié le 09 Octobre 2014

Annie, mon idée n'est pas du tout de créer une association ou autre nouvelle structure, mais simplement des événements communs. 

Restons pragmatique, comme dit Hubert.

Pour répondre à Zema, ceux qui n'ont pas d'édition papier peuvent venir avec leur manuscrit pour les lectures et pourquoi pas des clés USB à vendre avec, par exemple, un porte-clés où l'on peut inscrire une dédicace.

 

Publié le 09 Octobre 2014

En définitive, nous tournons toujours autour du même pot !

Pour avoir été avant-gardiste au début des années 2000, en créant "anice-fiction.com" dont le principe était absolument le même que MBS aujourd’hui : héberger gratuitement des auteurs (auto-publiés ou non), mise en avant de leurs écrits, classement, retour des lecteurs (à l’époque ils se manifestaient) partenariats avec des éditeurs etc. etc.

Je connais parfaitement les rouages, les difficultés et les interrogations qu’une telle entreprise peut engendrer pour MBS.

Pour en venir à la proposition de Philippe.  À cette époque qui a durée 9 années, la même demande m’avait été soumise. Pour prolonger ce soutien aux auteurs, nous avions créé en parallèle une association dont j’étais la présidente  "AVA-Anice-Fiction" qui avait pour but (sous sa bannière), d’ouvrir aux auteurs les portes des salons littéraires et de créer des évènements dans toute la France. Effectivement, les invitations fusèrent rapidement.

Malheureusement, très vite les rivalités, jalousies, exigence, différents, etc. sont venus tarir ce beau projet !  Ce qui m'a amené à en avoir ras le bol et à jeter l’éponge.

C’est pourquoi et au vu de mon expérience passée, je me permets d’émettre des réserves sur les beaux projets d’associations d’auteurs.

 

Publié le 09 Octobre 2014

Oui d'accord +++++++ avec Philippe et Hubert et prête à courir la France ...mais je n'ai pour l'instant pas de version papier de mon roman

Publié le 09 Octobre 2014

Alors que dire de ce discours... gonfler soi-meme ses stats en cliquant sue son pdf : aucun intérêt. Si j'ai publié c'est bien pour tester mon écrit. Par contre je communique mon avancée sur fb. Ceux qui me suivent peuvent donc me lire et commenter s'ils veulent. Je n'oblige pas et ne me suis jamais engagée dans un procédé de donnant-donnant. J'ai pas le temps. En ce sens, oui mon reseau proche alimente ma progression dans le classement. Mais il ne fait pas toutes les lectures répertoriées sur mon profil mbs ! J'ai des ajouts et commentaires de personnes exterieures aussi. Je pense que les commentaires viennent avec l'excitation provoquée à la lecture. La progression est aussi une affaire de curiosité due au titre accrocheur et au synopsis. Quand au style et la qualité, une affaire de subjectivité. Si on plait, ça se saura. La progression est quand même une affaire de qualité et de stratégie. On peut très bien avoir un bon classement sans avoir à payer sa visibilité ou tricher. Tout est dans le travail de son manuscrit.

Publié le 09 Octobre 2014

Pour connaître nos mystérieux et invisibles lecteurs, pourquoi ne pas tenter de les voir en vrai, avec nos yeux, en I.R.L. face to face présentiel, au  moins quelques uns des plus motivés. 
Certains d'entre nous ont publié des éditions papier de leurs bouquins, et certains de ces certains chez des petits éditeurs certes sympathiques, qui font un travail sérieux de correction et de fabrication, mais qui ne sont pas distribués dans les librairies, et assurent une promotion d'ermites camaldules, c'est-à-dire inexistante.
C'est à ces auteurs-là que je m'adresse et auxquels j'appartiens.
Pourquoi ne pas se grouper pour créer des événements : dédicaces, lectures, rencontres.
Chacun à tour de rôle trouve un lieu dans sa région : libraire, bibliothèque, médiathèque, mairie, ...
Les autres viennent avec leurs bouquins.
On demande gentiment à monBestSeller de pouvoir se réclamer du site et de faire de la pub à ces événements.
On fait des lectures, on signe, on vend, on fait connaissance les uns des autres et de nos lecteurs.

Peut-être cela existe-t-il ou a-t-il été déjà proposé, je n'ai pas trouvé. 
J'attends vos réactions.


PS : merci à boel souleymane d'avoir illustrer aussi directement, et peut-être avec un humour au second degré s'il l'a lue, les propos de cette tribune.

Publié le 09 Octobre 2014

"sous une pluie de balles" une intrigue intenable de l''itinéraire d'un enfant afro-américain de Brooklyn après avoir retrouvé le cadavre de son père en rentrant de l'école.
Dans la lignée de " breathe taking (à couper le souffle) disponible chez edilivre. Fnac.com et Amazon

Publié le 08 Octobre 2014

Puisqu'on en est a parler de commentaires, je viens d'apprendre qu'il est possible pour un auteur Amazon Kindle d'envoyer un ebook en cadeau. Et comme je suis publie sur Amazon, je propose d'envoyer en cadeau, 10 exemplaires de mon ebook Hiver Minimus et l'Ecole de Basse-couture (court roman jeunesse) a celles et ceux (disons les 10 premiers) qui voudront me faire parvenir leur adresse email. Je les laisse libre de commenter ou non, et de noter le livre e la facon qu'ils/elles souhaitent.

 

Publié le 08 Octobre 2014

Le manque de commentaires n'est en aucun cas un probleme specifique a MBS. C'est une realite, et c'est tres comprehensible. Il vous suffit par exemple de rechercher un best seller sur Amazon, c'est a dire un livre qui s'est vraiment vendu a 20000-50000 au travers de cette plateforme. Vous constaterez qu'il n'y a pas 20000-50000 commentaires loin s'en faut, mais quelques centaines en general. Si vous avez 1 commentaire pour 100-200 livres telechrages c'est bien. Ca relativise beaucoup.

Je peux meme vous donner le nom d'un site de partage de document qui s'appelle calameo, ou vous pouvez telecharger n'importe quel ecrit (roman, nouvelle, journal, affiche etc...). Certains de ces ecrits totalisent des centaines de milliers voir des millions de vues (si on peut croire les chiffres), mais extremement peu de commentaires. C'est un fait.
Sur le site web MBS avec 3500 "followers" vous pouvez constater que les commentaires sont aussi rares. Et c'est vrai pour tous les sites, plus ou moins (sauf bien sur les forums).

Publié le 08 Octobre 2014

En toute simplicité et pour tenter l’expérience, j’ai suivi  les conseils de MBS à la lettre. Entre autre : "Du bon usage des réseaux sociaux," etc.

De ce fait, j’ai pu constater une rapide progression de mes 3 ouvrages au niveau du classement. Mais en aucun cas cela m’a apporté une véritable satisfaction, car les commentaires des lecteurs sont toujours aussi rares. C’est là, où je rejoins l’intervention de Yannick : "Inciter les lecteurs à laisser un commentaire, oui, l'idéal et le plus gratifiant serait que chaque lecteur prenne le temps de poster un message pour exprimer son ressenti". Et, Dieu sait si j’ai insisté sur ce point dans ma "Lettre ouverte aux lecteurs" : http://www.monbestseller.com/page/lettre-ouverte-aux-lecteurs#.VDVWTeeImuI

Pour ma part, l'aspect essentiel reste la reconnaissance du genre de littérature que je propose. Je n’attends rien de plus, l’avenir fera le reste.

Publié le 08 Octobre 2014

Je voudrais ajouter que grace a MBS j'ai pu decouvrir les romans de S. Ghreener. Ils sont prometteurs, et je pense que lorsque l'auteur aura trouve le "bon" personnage (en tous cas c'est mon avis), il faudra compter avec lui quand on cherchera un excellent roman policier.

Publié le 08 Octobre 2014

Bonjour,

Je comprends ce "coup de gueule" mais sur un site de partage ouvert comme MBS, on trouve forcément de tout, en qualité d'écriture comme en comportement, tant de la part des auteurs que des lecteurs d'ailleurs.

Certes, il est bien plus intéressant et constructif d'avoir de vrais avis de lecteurs, amis ou non (les seconds seront sûrement plus objectifs que les premiers, quoique certaines personnes sont capables de rester très objectives en toute circonstance), mais je ne suis pas surpris de voir des personnes noter elles-mêmes leur livre ou utiliser des listes de contacts pour faire grimper le livre au classement.

D'un point de vue purement "littéraire", seul un véritable avis de lecteur touchera le coeur et l'âme de l'auteur lu et critiqué (positivement comme négativement, du moment que c'est un minimum argumenté, c'est là que c'est intéressant et riche pour l'auteur).

D'un point de vue "mon égo à moi" je comprends que certains aient besoin de se sentir soutenus, voire rassurés, et comme l'outil permet d'utiliser certains "artifices", pourquoi ne pas après tout s'en servir.

Je partage tout à fait la valeur des quatre points énoncés dans votre article, même si nous avons au final peu de prise sur le dernier. Inciter les lecteurs à laisser un commentaire, oui, l'idéal et le plus gratifiant serait que chaque lecteur prenne le temps de poster un message pour exprimer son ressenti. Ceci dit, même s'il est frustrant d'avoir peu de commentaires comparé au nombre de lectures, le nombre de lectures peut laisser penser que le livre a été lu (je ne sais pas comment MBS calcule les lectures, simple clic sur le livre, ou temps de lecture et points clés du livre parcouru, ou encore autrement?).

Autant je ne vois pas l'intérêt de gonfler artificiellement ses lectures (et encore, ça doit vite avoir ses limites, quelques amis ne donneront pas beaucoup de lectures de plus, si?), autant être dans le haut du classement donne une meilleure visibilité. J'ai l'impression que j'avais plus de lectures quand j'étais dans les 30 premiers du site que depuis que je suis descendu dans les 60 premiers et maintenant près de la 100ème position. En même temps, un lecteur qui aime lire est censé rechercher les livres qui l'intéressent, et non se contenter du haut de la pile, n'est-ce pas?

J'ai eu pour ma part des déceptions assez fortes sur certains livres du top 30, et de très belles surprises dans les derniers, bien loin derrière les autres.

Les règles de bonne conduite n'engagent que ceux pour qui elles sont importantes. Ca fait du bien de voir que du monde les partage, mais il est normal qu'elles ne soient pas partagées par tous.

Bonnes lectures et bonne écriture à tous, quels que soient vos goûts et vos procédés. Il faut de tout pour faire un monde, et c'est justement la différence qui permet les échanges les plus riches.

Publié le 08 Octobre 2014

Pour Robert Dorazi, voici le bon lien vers l'article auquel je fais référence dans la tribune :

http://www.monbestseller.com/page/temoignage-auteur-independant-auteur-viral

 

Publié le 08 Octobre 2014

Je suis content que ma tribune ait soulevé un débat, et je vous remercie tous d'avoir réagi.

Je voudrais rebondir sur plusieurs points.

En premier lieu, toutes mes excuses à ceux qui se sont sentis visés à tort, en particulier Zelma qui, bien au contraire, participe très positivement à ce site.

Pour éviter tout malentendu, voici les 2 cas qui m'avaient choqué :

Un texte avait été propulsé parmi les premiers dès sa mise en ligne, puis retiré le mois suivant pour éviter la chute vertigineuse qui s'amorçait dans le classement. Je pense que l'auteur avait essayé de faire prendre la mayonnaise artificiellement, et que ça n'avait pas marché. Je l'avais remarqué car j'avais noté de lire ce bouquin et ne l'avait plus trouvé.

Le second cas est celui d'un auteur qui, en une seul journée, pouvait poster plusieurs dizaines de commentaires, souvent copiés-collés, sans oublier de citer son bouquin. Comme les autres, j'y étais passé, et j'avais donc préparé une réponse circonstanciée (comme vous le constatez, j'ai du mal à faire court) avant de m'apercevoir du système.

Sur Facebook, il est d'usage et accepté que les mots soient détournés de leur sens, en particulier : aimer, partager, participer. On s'y attend moins sur un site d'échange littéraire.

 

La suite pour élargir le débat :

Dans ma démarche d'écriture, je suis attaché à la vérité des sentiments, même si elle se cache derrière la fiction. C'est l'immense pouvoir du roman, qui crée un lien intime entre l'auteur et le lecteur. C'est pourquoi je suis tant attaché à la sincérité.

Je ne demande jamais à mes amis de voter pour moi, comme je n'aime pas qu'on me le demande. Ils savent que j'écris, je les informe des endroits où ils peuvent me lire, après ils sont libres et surtout je ne leur en veux pas s'ils ne le font pas. Mon meilleur ami n'a rien lu de moi, seul la SF l'intéresse !

Après, naturellement, on a envie d'être lu par le plus grand nombre. Mais pour ma part, tant pis si cela ne se produit pas, en tout cas je ne dérogerai pas de ma ligne de conduite pour cela. J'ai connu personnellement un auteur de best-seller qui restait malgré tout frustré de ne pas être assez reconnu ou pas par ceux qu'il aurait souhaité. La frustration fait partie de toute démarche de création. 

Mais elle procure d'immenses joies également. Bien plus que mon meilleur classement, je n'oublierai jamais le premier vrai commentaire de mon roman sur mBS. C'était celui d'Hubert, qui avait « compris » le texte bien plus que nombre de mes proches. Ceux-là avaient obligatoirement une lecture soit trop bienveillante, soit trop curieuse de m'y reconnaître. Je me permets de reproduire ma réponse à Hubert qui était l'exact reflet de mon sentiment quand je l'ai lu : « Merci beaucoup Hubert pour ce commentaire. C'est nouveau et donc étrange pour moi de lire une si juste analyse du personnage de Denis que j'ai accompagné, nuit après nuit, solitaire, pendant près d'un an. C'est comme s'il prenait réellement vie désormais, une vie indépendante de ma seule imagination. J'en ai eu des frissons en vous lisant. »

Publié le 08 Octobre 2014

Bon, pour pardonner le jury (qui, soit dit entre nous, a quand même bien merdé), nous dirons qu'il s'est laissé emporté par la qualité de cette nouvelle, au point d'en oublier ses prérequis. Je pense qu'une compilation de toutes nouvelles envoyées aurait été sympa, sans classement, seulement pour le plaisir des lecteurs. Pour la prochaine fois, je propose un thème, simple, pour lutter contre la morosité ambiante : "Ecrivez une nouvelle qui se termine BIEN." Parce que les histoires du style : "Rigolpa, le vieux clown unijambiste, syphilitique à la dernière extrémité, sentant la mort venir, raconte à Nono, le singe savant, comment, 50 ans auparavant, ses espoirs de devenir chanteur d'opérette ont été ruinés par une angine blanche... Mais Nono reste indifférent à sa détresse." Y EN A RAS LE BOL !

Publié le 08 Octobre 2014

D'accord avec Hubert. et moi aussi surprise que la nouvelle gagnante ne respectait pas les consignes du jury

Publié le 08 Octobre 2014

Je ne peux pas acceder au lien cite dans le texte. A quel article Philippe faisait-il reference?

Pour etre honnete, je ne comprends pas pourquoi quelqu'un chercherait a gonfler ses statistiques ici. Il n'y a rien a gagner.

Sinon, quelqu'un a t-il deja participe a cet evenement assez curieux, le NaNoWriMo, qui se deroule entre le 1er et le 30 Novembre, online, ou les participants se donnent comme but d'ecrire 50000 mots d'un roman dans ces 30 jours. Il n'y a rien a gagner, vous etes seul avec vous-meme?

Publié le 08 Octobre 2014

Tout à fait d'accord avec Gene McBreth !
Ce site doit rester un espace de liberté !
Laissons respirer les auteurs et les textes !

En ce qui concerne le fameux concours Polar, on saura si prochaine fois il y a, qu'il ne faut surtout pas obéir aux consignes...

Publié le 07 Octobre 2014

Enfin on reparle de contenu et si j'ose dire de qualité de l'écrit sur ce site !
Chacun fait comme il peut et comme il le souhaite non ?
Un peu marre d'entendre les donneurs de leçons à longueur de colonnes, experts en marketing et lobbying, dignes avatars du 1984 du père Orwell...

Publié le 07 Octobre 2014

Cher Christophe, vous l'aurez compris, je trouve votre projet formidable et cette tribune n'a pour but que de le défendre. C'est un outil exceptionnel où les auteurs peuvent se faire connaître, et pour cette raison je voudrais qu'ils montrent le meilleur d'eux-mêmes. Je ne juge pas ici des contenus, le principe porté par MBS et auquel j'adhère est que seuls les lecteurs sont juges. Mais je m'attache à la sincérité de la démarche. Une forme de manipulation à notre modeste niveau n'est pas plus acceptable que le matraquage des « grands » éditeurs que nous dénonçons tous.

 

Publié le 07 Octobre 2014

Pour vous répondre : mes amis avaient lu mon roman bien avant qu'il ne sorte sur MBS. alors pourquoi ne l'auraient-ils pas noté dès sa sortie ?

tout se pense à l'avance. une fois le roman achevé il reste à trouver un titre accorcheur, un couverture qui incite le lecteur à ouvrir le livre ET à préprer SA promotion, même si MBS aide les auteurs.

j'ai crée une page sur FB, ensuite une page dédiée à mes passions et à mon roman. petit à petit mon réseau a grandi.

il faut également donner pour recevoir :

1) j'ai lu les autres auteurs de MBS et quand leurs écrits me plaisait je les ai noté et toujours avec bienveillance. si je n'aime pas je ne note pas.
2) j'ai relayé sur mes pages, les livres de ces auteurs (à la condition qu'eux aussi fassent de même pour moi) car nous n'avons pas forcement les même amis.
je vous accorde que certains ne jouent pas le jeu…..
3) j'ai régulièrement fait de la pub pour MBS
4) les autres lecteurs je ne les connais pas. Mais j'ai répondu à chaque fois que je suis notée.

Zema

Publié le 07 Octobre 2014

Cher Philippe, je me proposais d'adoucir un peu vos propos. Mais après tout, c'est une tribune libre et toutes les vérités doivent être dîtes, même brutales. Et si monBestSeller n'etait pas capable de discerner les déviances d'un projet comme le sien : donner la part belle aux auteurs indépendants, ce serait triste . En revanche et c'est important, il faut dire à tous les auteurs de donner leurs opinions et les liens de leurs livres (et du site dois-je le dire !!!) dans tous les forums et blogs en affinité avec la littérature. C'est comme cela que la viralisation intelligente et constructive s'effectue.

Ch lucius

Publié le 07 Octobre 2014