Auteur
Le 08 mai 2014

Pourquoi Monsieur K s'auto édite …

Catherine lut sur l'écran le chapitre 12 et soupira :
s'auto-editer, une psychanalyse ?s'auto-editer, une psychanalyse ?

..." Encore !
-Pardon ?
-Dans votre histoire, vous êtes encore en train de coucher avec moi !
-Non madame !
-Ne niez pas : les scènes de sexe sont explicites !
-Non c'est vous qui couchez, avec moi , comme dans "un amour éternel" !
-Mais c'est faux !
-En fait c'est subjectif !
-Donc faux !
-Non c'est la réalité, celle de votre désir que vous ne parvenez pas à cacher !!!! "

La psy se mordit les lèvres en rougissant ! Les mensonges littéraires savaient si bien décrire la réalité du désir ! Elle changea son angle d'attaque :

" Ce site…
- Lequel ?
-monBestSeller !
-Le site où j'édite mes philofictions ?
-Mon best seller ! Quelle prétention ! Quelle démagogie !
-Vous n'y comprenez rien !
-Toujours aussi sympathique !
-En fait c'est ironique ! Les maisons d'édition "fabriquent " du best seller”, sur ce site c'est le contraire : chaque auteur est libre !
-Bref personne ne lit ces histoires !
-Discutable ! J’en suis à ma septième philofiction !
-Elles ne mènent nulle part !
-Ce sont des Holzwege !
-Encore de la philosophie, cela n'intéresse personne !
-D'où le succès de Coelho et d'Onfray !
-Je croyais que vous ne vouliez pas du succès ?
-Non ce que je refuse c'est la machine à fabriquer des bestSellers !
-Et qui tue toute créativité !
-Exactement !
-Vous avez vraiment réponse à tout !"

Catherine sourit intérieurement. Leur jeu amoureux pouvait durer… éternellement !
Il pouvait se poursuivre à travers tous les avatars, les matrices et mêmes les méandres de la légende Arthurienne !

" Pourquoi interpoler toutes ces chansons ?
-C'est le rôle du chœur !
-Dans la tragédie ?
-La philofiction est une tragi-comédie !
-Musicale !
-Bref vous encouragez les lecteurs de monbestseller à lire nos aventures en musique !
-Et notre chanson c'est :
-All you need is love ! "

Love, love, love
Love, love, love
Love, love, love

There's nothing you can do that can't be done
Nothing you can sing that can't be sung
Nothing you can say but you can learn how to play the game
It's easy

Nothing you can make that can't be made
No one you can save that can't be saved
Nothing you can do but you can learn how to be you in time
It's easy

All you need is love
All you need is love
All you need is love, love
Love is all you need

Love, love, love
Love, love, love
Love, love, love

All you need is love
All you need is love
All you need is love, love
Love is all you need

Nothing you can know that isn't known
Nothing you can see that isn't shown
Nowhere you can be that isn't where you're meant to be
It's easy

All you need is love
All you need is love
All you need is love, love
Love is all you need

All you need is love (All together, now!)
All you need is love (Everybody!)
All you need is love, love
Love is all you need
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Yee-hai! (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)

Yesterday (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Love is all you need (Love is all you need)
Oh yeah! (Love is all you need)
She loves you, yeah yeah yeah (Love is all you need)
She loves you, yeah yeah yeah (Love is all you need)

philshycat

La rubrique "Du côté des auteurs" est la tribune des auteurs monBestSeller. Vous pouvez y partager vos réflexions, articles ou billets d’humeur sur la narration, le numérique, les « trucs » pour se faire repérer ou toute pensée autour de la littérature qui puissent intéresser nos auteurs ET nos lecteurs. Lire l'article.
Si vous voulez vous aussi participer, envoyez-nous vos articles à contact@monBestSeller.com.

 

Ecrire, c'est aussi se libérer, laisser galoper son imagination et tenter, par les mots, de faire que ce monde imaginaire devienne réel... Un monde que l'on souhaite aussi partager.

Publié le 10 Mai 2014

Pour la bande magnetique j'ai ete un peu surpris en lisant cet article recent sur une nouvelle bande magnetique capable de stocker 125 teraoctets! Mais je ne savais pas en fait que les donnees sont depuis toujours stockees sur des supports physiques comme ces bandes. Je croyais la technologie a la poubelle depuis longtemps. En fait elle l'est en ce qui concerne les cassette audio par exemple.

Pour ce qui est de la liberte, on peut etre tres libre sur papier (par exemple Danielewski). Le net permet de s'affranchir de l'editeur certe, mais la majorite des ecrits sur le web sont tout autant conservateurs et sans imagination que peuvent l'etre les livres papiers. Ce sont surtout certains auteurs qui sont vraiment libres, quel que soit le support qu'ils/elles utilisent pour publier.

Publié le 09 Mai 2014

Cela dit le succes qui se profile pour "le liseur du 6h27" montre que le papier n'est mort. C'est assez incroyable que les droits d'un premier roman soit achetes par 20-25 pays avant meme sa publication et probablement avant meme sa traduction.

Peut etre que finalement etre prime a certains concours de nouvelles (dans ce cas ci le concours de la nouvelle Hemingway) permet pas mal de choses.

Publié le 09 Mai 2014

L'auto-derision est source de créativité. Bravo.

 

Publié le 09 Mai 2014