Actualité
Le 20 mar 2016

Concours de nouvelles 2016 : Qui nous a piégés ?

Sous l’égide d’Amélie Antoine, Prix Amazon de l’autoédition, et de Laurent Laffont, directeur général des Éditions Lattès, le concours de nouvelles monBestSeller se place sous le signe de la maturité. Des écritures plus maîtrisées, des intrigues ficelées, un cahier des charges respecté et des chutes inattendues. Quoi rêver de plus ?
Concours de nouvelles monBestSeller-Palmarès à lire gratuitementPiégeurs ou piégés ?

Succès du 1er concours de nouvelles de l'année : l'art de la chute. Mais pas celle du nombre d'auteurs participants ;-)

Les chutes, c’était l’un des critères de notre concours. Emmener nos lecteurs sur une autoroute, alors que la vérité est sur un chemin de traverse. Surprendre, retourner, étonner, c'est la mission accomplie pour nos auteurs, dont certains peuvent revendiquer dès maintenant le statut d'écrivains.
Du piège animal à l’infanticide d’un père autour duquel l’étau se resserre ; du conte de fée vicieux à l’homme prisonnier dans son cerveau ; de la retraitée qui traque son « visiteur » qui n’est autre qu’elle-même à la machination d’une ado qui veut trouver à tout prix un mari à sa mère ; vous nous avez fait marcher, droit, vite et bien.
Cela s’appelle « l’imagination ». Et quand l’imagination est servie par un bon auteur, que le thème décolle, que la révélation arrive à point nommé, que la syntaxe donne un tempo, un suspense approprié, ce sont des morceaux de littérature. Et vous nous en avez offert.

Laurent Laffont a trouvé dans son ensemble le travail intéressant. "Les auteurs se sont donnés d'évidence la peine de traiter le sujet avec précision, travaillant la chute comme une priorité". Il s'est amusé que de nombreuses histoires aient traité d'antropomorphisme ; marqué aussi par le fait que les événements contemporains soient si saillants dans les récits. Et il a vraiment ressenti le plaisir qui a animé l'ensemble des auteurs ayant participé au concours.

En matière de littérature, notre jurée Amélie Antoine, prix Amazon de l’autoédition, s’est révélée exigeante non seulement sur l’écriture, mais aussi sur l'ambiance se dégageant des nouvelles proposées, l'univers proposé par les auteurs. Alors que certains jurés favorisaient avant tout l’originalité du scénario. Il est intéressant de voir la manière de se porter critique. Privilégier une histoire qui vous aspire comme un ouragan, ou favoriser la qualité et l’homogénéité du style, ou les deux bien sûr."

Concours de nouvelles monBestSeller "Pièges" : le palmarès.

1er Prix ex-aequo

Robert Dorazi - Le chaînon manquant.

Une écriture limpide, sans effet, sans posture, sans prétention. Robert Dorazi nous raconte l’histoire du déterminisme. Nul n’échappe à son destin, même si l’on croit pouvoir le défier. Et le paradis ou le purgatoire que l'auteur nous propose est un enfer pur, puisque c’est un éternel recommencement. "L’histoire est originale, précise Laurent Laffont. Dialogues et textes sont équilibrés, les personnages incarnés, pour un conte philosophique pur et dépouillé". Ça sert à rien, une ritournelle défaitiste de résignation utilisée de façon récurrente dans la nouvelle. "Cela m'amuse", renchérit en souriant Amélie Antoine.

Solène Bakowski - Drapeau

L’attente : un thème littéraire qui devient pour un temps le thème d’une nouvelle. Le temps qui s’étire à l’infini, des secondes éternelles, des minutes qui durent l’espace d’une vie, Solène Bakowski joue la tension, le pile ou face, le destin qui se joue sur le hasard. Et si la technologie nous trahissait ? "Bien écrit, bien mené, grand suspense et bonne chute", déclare Amélie Antoine, conquise.

2ème Prix : Jean Marie Palach - La fin de l’innocence

Etre le premier n'a jamais protégé des angoisses. Au contraire on se figure que la barre est si haute qu'elle sera toujours infranchissable. Et quand la superstition croise la réalité. On ne sait plus qui dirige notre destin. Seul le doute subsite. Puis les simples predictions railleuses d'enfants prennent forme. Cela donne une nouvelle qui laisse un gôut étrange, un grand point d'interrogation sur ce qu'est la mort. C'est fort.

3ème Prix : Azel Bury - An Foraoise na Gaistí.

La chasse, la traque la plus noble sur l’animal le plus majestueux. Dans les vraies chasses, tous sont à armes égales. Et la lente montée du suspense nous fait penser que les chances ne sont pas bien réparties. Et pourtant, elles le sont. Un climat, une ambiance qui trouve son point d’orgue avec une chute magistrale.

4ème Prix : Stéphane Blanchet - Oiseaux de nuit

Une forme originale de récit, qui passe par une tierce personne. Les femmes savent lire les hommes, et elles aiment aussi consoler ceux qui sont perdus. La violente histoire d’un crime passionnel à travers une voix intèrieure bercée par les fumées d’une cigarette, des désespoirs partagés, les vapeurs d’alcool, et le comptoir d’un bistrot que le patron ne cesse d’astiquer. Intimiste. Progressif. Insolite et violent.

5ème Prix : Paul Clément - À bout de souffle

Une extraordinaire dextérité pour cet exercice de style poussé à son paroxysme. Se peut-il que la fête des uns soit le martyre des autres ? Eh bien oui. Et les objets inanimés ont une âme et des nerfs ? Oui aussi. Et les bourreaux peuvent-ils être innocents ? Non bien sûr, s’ils s’intéressent à la nature profonde des choses. Joli suspense.

Quoi qu’il en soit, rarement nous avons été si bien pris à notre propre piège. Car généralement, le jury se rassemble autour de 5 ou 6 nouvelles. Mais cette fois chaque juré a apporté son lot de nouvelles propres, prêt à le défendre bec et ongle.
Mais nous ne sommes pas tombés dans le piège. Impitoyables, nous avons tranché dans le vif, et les six premières nouvelles sont le résultat abrupt d'un jugement sans compromission de l'intransigeante équipe monBestSeller. Tout choix est un sacrifice, n’est-ce pas ?

Merci encore à nos deux jurés, Amélie Antoine et Laurent Laffont pour leur participation active et passionnée à l'élection de nos lauréats.

Qualité oblige, un recueil de 106 nouvelles...

À découvrir dans le recueil à lire ou à télécharger gratuitement sur le site, la sélection des nouvelles ayant répondu aux règles du concours : thème, présentation... et dont l'orthographe n'était pas "approximative".

Christophe Lucius

Très heureuse d'être reprise dans ce recueil, j'adresse mes remerciements à MBS et je vais me plonger avec délice dans la lecture des autres nouvelles. Cela sera un excellent moyen d'échapper un moment au climat de tristesse qui sévit dans toute la Belgique depuis les affreux attentats.

Publié le 25 Mars 2016

Ravie d'être de nouveau dans le recueil de nouvelles ! J'en commence la lecture ! Merci à l'équipe de MBS pour ces concours et le gros travail effectué. Ces concours sont toujours un plaisir et un challenge personnel bien agréable, merci !

Publié le 23 Mars 2016

Merci pour le coup de cœur et un grand bravo aux lauréats !

Publié le 20 Mars 2016

Très heureux que mon texte fasse partie des 106 nouvelles du recueil. Bravo aux vainqueurs et un grand merci à toute l'équipe de MBS.

Publié le 20 Mars 2016

Le mythe de Sisyphe m'a toujours intrigue et j'ai toujours eu du mal a "imaginer Sisyphe heureux" comme le demandait Camus. Alors je ne pouvais pas faire moins que d'essayer de revisiter ce mythe dans un concours de Nouvelle dont le theme serait les Pieges :)
Merci au jury d'avoir accepte ce defi.

Publié le 20 Mars 2016

Bien content de faire partie des lauréats ! Merci à toute l'équipe et aux jurés ! À très vite pour un nouveau concours j'espère. Allez, je file lire les nouvelles des autres participants.

Publié le 20 Mars 2016