Sandrine C
Présentation

Lectures, toujours et partout … j'aime et je partage !

Sandrine C a noté ces livres

5
J’ai beaucoup apprécié votre histoire surannée, charmante. Comme vous le précisez, on imagine que ce récit tout en couleur (flamboyant) s’inspire de votre vie. Les voyages forment la jeunesse, disait-on. En ce qui vous concerne, pas de doute ! Votre écriture est imagée, simple. Bravo et merci pour ce partage.
Publié le 17 Octobre 2017
5
Merci monbestseller, j’y ai passé la nuit ! Belle découverte. Très beau récit. Très belle écriture. Sûre. Mature. Un commentaire parle de "l’été meurtrier", j’ai vu aussi "les choses de la vie". Il y a beaucoup d’amour, même s’il est un peu torsadé côté face et un peu totalement oublié côté pile, et pourtant présent tout le temps. Merci pour ce partage.
Publié le 10 Octobre 2017
4
Je vous ai lue avec curiosité, sourire et affection. Vous réveillez un peu nos madeleines, même si ces temps reculés paraissent aujourd’hui totalement zombiesques ! (où « quelque ustensile de cuisine ferait le bonheur de la famille »). C’est un joli conte et vous rafraichissez – et pas que notre mémoire – de le raconter ainsi. Comme un journal qui veut laisser une trace aux générations d’après. Merci pour ce partage.
Publié le 30 Septembre 2017
5
Merci Sylvie ! Je l’ai fini dès hier soir avec curiosité et plaisir. Rose assure ! Et il y a quelques moments formidablement bien vus et bien dits : la lettre à ses enfants, la lettre non envoyée de Milo, le manque et le désir qui s’alimentent... Très beau roman. « Pour nous les femmes » !
Publié le 20 Septembre 2017
5
Oui, vous avez très bien géré ce principe de voir la même scène sous différentes perspectives, sous différents angles. J’ai préféré le 1° chapitre, celui de Claire. Evidemment on le découvre en premier. On découvre l’histoire. C’est là, dans les premières pages, qu’on décide si le récit va nous plaire. Mais j’ai aussi aimé ce premier témoignage, pour sa narration très vivante, très fluide. Je pense, le chapitre le plus abouti. Quant à l’épilogue, bien sûr ce n’est pas un scoop, vous le distillez avec un petit filet au fil des pages. C’est la manière de son apparition qui le rend intrigant. Et (puisque j’ose avoir un avis !!) à vous lire, je l’attendais plus violent ! Bravo pour ce beau roman.
Publié le 26 Août 2017

Pages