La Guerre Tranquille

233 pages de Jacques Heitz
La Guerre Tranquille Jacques Heitz
Synopsis

Un guitariste encore peu connu débordant de passion et de vitalité entretient une relation sporadique avec une star de l'opéra. Il est fasciné par une élève un peu dépressive qui lui apporte tourments et délices. A mesure que s'approfondit leur relation il rencontre un succès grandissant et donne des concerts dans des salles de plus en plus prestigieuses.
Peut-on accorder toute son attention et à son amour et à sa carrière ?

3293 lectures depuis la publication le 10 Mai 2017

Les statistiques du livre

  32 Classement
  748 Lectures
  +1 Progression
  5 / 5 Notation
  35 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Votre roman m'a beaucoup plu, je vais m'empresser à poursuivre avec Demain l'Age d'Or.
Publié le 19 Août 2017
5
Un beau roman. j'ai adoré, merci. J'ai appris l'existence de Weiss, de Rondo d’Aguado... WaW ! Mais surtout, j'ai hésité à le dire mais j'ai vécu la meme histoire avec mon ex. Vous l'avez si bien raconté et décrit
Publié le 06 Juillet 2017

"La guerre tranquille" est le "Livre le +" du 29 mai. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : http://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/7680-ebook-a-.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : laissez un commentaire à l'auteur qui vous en sera reconnaissant.

Publié le 29 Mai 2017
5
Très joli roman sur les doutes, les incertitudes, les questions, mais sur la foi, aussi. En soi, en son étoile, en la persévérance, en la certitude de l’affection des proches. Vous parlez avec une humilité littéraire du parcours d’un humble ; de sa musique, de son métier, de ses amours, de ses échecs, de ses plaisirs, petits et grands. C’est très fin, parce que jamais nostalgique, jamais sans espérance. Et aussi parce que derrière ces mots, on sent peu à peu le réveil de l’invisible, du discret. Très beau récit.
Publié le 27 Mai 2017
5
Cher auteur, j’ai aimé votre récit volontairement un peu décousu, un peu bancal, plein d’incertitudes, rempli de manques de confiance et très sympathique à découvrir. On voit très bien votre prof de guitare, on imagine ses lombaires, on soupçonne qu’il est plus sensible qu’il n’y paraît à l’intérêt des femmes sur lui. On accueille ses succès grandissants avec empathie. Mais il faut que vous modifiez votre synopsis, il ne rend pas assez compte de votre récit ! Merci pour ce partage
Publié le 26 Mai 2017
Jacques Heitz
Biographie

Né à Bruxelles d’un père français et d’une mère belge

Etudes de lettres à l’université de Paris X Nanterre

Etudes de musique (...


A lire dans les actualités