"L'ESSENCE DE LA VIE ou L'ENERGIE DU MONDE"

149 pages de jean claude ROBIN
"L'ESSENCE DE LA VIE ou L'ENERGIE DU MONDE" jean claude ROBIN
Synopsis

L'histoire du monde depuis 1859 date de la découverte du pétrole au Texas par le Colonel Edwin L.DRAKE. De 1859 à nos jours, ce produit a déterminé nos conditions d'existence, l'économie, l'argent, la géopolitique, la guerre, la religion l'agriculture, l'industrie, mais aussi la liberté et parfois l'asservissement. J'ai voulu à travers l'histoire décrire ce que fut son pouvoir, au passé, au présent, et surtout ce qu'il faut en attendre pour le futur. André MALRAUX, jouant avec les mots, synthétise parfaitement le sujet "l'avenir est un présent que nous fait le passé". J'ai voulu également souligner dans "l'essence de la vie" les deux facettes du mot, la première dans le sens carburant, la deuxième dans le sens Sartrien, c'est à dire le sens de l'objet.

6162 lectures depuis la publication le 24 Mars 2014

Les statistiques du livre

  290 Classement
  96 Lectures
  -29 Progression
  4.6 / 5 Notation
  43 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Josselin-Pagliarini

Décidément, cher Lecteur, on ne connait pas le même Texas. Votre jugement ne manque pas de sel, sans doute en raison qu'il fut à l'origine de la découverte du pétrole.
Le Texas que je connais est d'abord plus étendu que la France, il est le premier exportateur des U.S., il est le premier dans le classement des 1000 plus grandes entreprises américaines dans de nombreux domaines de pointes, espace, énergie, électronique, santé, biotechnologie, agroalimentaire, etc... C'est plus de 8% du PNB américain, équivalent à 70% du PNB français.
Quant à la façon de parler que vous qualifiez de dépravation abjecte de la belle langue de Shakespeare, que dire des habitants du département français de l'Aude, Limoux en particulier.
Mais aussi, celle des banlieues, des québécois, des belges, ou encore celle de Pagnol à l'origine sans doute de cette citation qu'on lui doit, "le pire de la médiocrité, est que l'on finit par s'y habituer", peut-être pensait-il à la dépravation de la belle langue de Molière ?
Toutefois, je vous accorde bien volontiers, en plaisantant, que les Texans ne sont guère raffinés, pour le comble, dans un pays où le raffinage est une activité fondatrice.
Une autre des particularités de cet Etat, qu'on ne peut omettre de rappeler, que de très nombreux français plébisciteraient sans retenue, est l'absence d'impôts sur le revenu.

Très cordialement

Jean Claude ROBIN

Publié le 08 Novembre 2016

Décidément, le Texas est à la source de bien des changements délétères dans le monde (également à l'origine du néo-libéralisme ou du poker, entre autres...)
Qu'on pense aussi à la façon de parler des texans, à cette dépravation abjecte de la belle langue de Shakespeare.

Publié le 06 Novembre 2016
5
Merci pour ce livre si je veux reprendre les mots de @lamish . Je le lirai mais avant de vous faire un retour quelconque permettez moi de vous donner cette gifle avec les 5 étoiles sinon vous meritez apparamment plus...
Publié le 02 Septembre 2016

@lamish
Merci une nouvelle fois de vos commentaires si élogieux, aussi je vous conseille vivement de lire mon dernier ouvrage, "Les migrations humaines, matérielles et immatérielles" sur le même site, j'espère que vous ne serez pas déçue, car les tenants de l'actualité brulante que nous vivons y sont soulignés avec force, aussi c'est avec impatience que j'attends vos commentaires que j'espère aussi flatteurs.
Charly et mon épouse se joignent à moi pour vous complimenter à notre tour.
Jean Claude ROBIN

Publié le 19 Juillet 2016
5
Merci, Jean-Claude, pour ce livre à la fois très documenté (j'ai appris énormément), objectif et porteur d'espoir. J'ai mis du temps à terminer ce large tour d'horizon que je voulais lire totalement disponible et ne l'ai pas regretté. Un grand merci pour ce partage optimiste, une caresse à Charly, des remerciements à votre femme pour sa pertinente citation "L'optimisme est de volonté, le pessimisme d'humeur" et 5 étoiles bien dérisoires pour un tel travail. Michèle.
Publié le 17 Juillet 2016
5
*****
Publié le 15 Avril 2015

Cher Monsieur AUREL, on adore que son Dieu dit-on ! mais là pour le coup, j'apprécie le compliment.

Publié le 25 Août 2014
4
j'adore ce livre
Publié le 24 Août 2014

Cher Narcisse, bien reçu votre commentaire, que je partage complètement, si vous avez lu mes conclusions, vous y trouverez de quoi vous rassurer sur nos comportements et nos habitudes qui doivent évoluer. Malheureusement, jusqu'à ce jour, le coût et le prix de revient de l'énergie, est le seul paramètre qui guide l'industriel ou le consommateur pour sa décision d'achat. Or, en l'état actuel des prix, les énergies fossiles sont toujours les plus attractives.

Publié le 13 Juillet 2014

Jean-Claude, au contraire, je pense que si nous cherchons vraiment, nous trouverons le moyen de remplacer le pétrole. Toutefois actuellement tout est simple avec cette énergie fossile et effectivement le système mis en place n'a aucun intérêt à changer.
Aussi, changeons, nous! Nous pouvons consommer moins. La civilisation des loisirs entraîne la civilisation du cauchemar. Place à la réflexion, la recherche appliquée et n'attendons rien de ceux qui nous gouvernent. Changeons-les aussi et vite afin que la société civile puisse prendre sa place. Grâce au web, nous avons l'outil pour diffuser les idées. Justement comme monbestseller nous en offre la possibilité.

Publié le 13 Juillet 2014

J'ai la faiblesse de penser, que le contenu de cet ouvrage est d'une actualité brulante, si l'on considère les récentes propositions "Sego eco", dont le sujet est la transition énergétique. Pour comprendre les enjeux, il faut prendre conscience, de la réalité du monde, qui n'est pas toujours perçue clairement même au sommet de l'Etat . Beaucoup de rêves et d'illusions, conduiront à de graves déconvenues car les énergies renouvelables seules, ne peuvent remplacer + de 90 % de l'énergie fossile ou nucléaire consommée aujourd'hui. Pour comprendre et juger, lisez mon ouvrage.

Publié le 20 Juin 2014

C'est le passé qui s'impose, et qui guide le présent, le futur n'est pas de même nature, chaque décision engage. Il est vrai que les enjeux actuels nécessitent une vision avisée, ensuite une dynamique adaptée dont la résultante est l'enjeu suprême. Cedi dit, l'histoire est indispensable surtout celle non conventionnelle, car souvent plus pertinente, mais de l'essence à l'essentiel, le cheminement est philosophiquement à mes yeux l'enjeu "suprême". La solidité de l'histoire n'est pas toujours du coté du constat, mais plutôt de ce qu'il nous apprend, et de ce qu'on en fait.

Publié le 26 Mai 2014
4
Avis aux amateurs d'Histoire dont les enjeux ne sont que trop actuels ! Un essai dense, l'énergie parcourue et décryptée à grandes enjambées, un travail historique fouillé, même si j'ai trouvé que les transitions étaient parfois un peu fragiles, et que j'ai préféré la partie purement historique au glissement philosophique, plus solide je trouve.
Publié le 29 Mars 2014