Interview
Le 21 sep 2017

Jean-Bernard Hamaïde, nominé au Prix Concours de l'Auteur Indépendant 2017

Nous avons demandé à Jean-Bernard Hamaïde de se dévoiler un peu. Il se dévoile... très peu et montre beaucoup de pudeur et de retenue dans ses réponses à monBestSeller. Découvrez un auteur qui aime la musique des mots, leur sonorité. Et Audiard, Brassens, Simenon. "Le fils du père Noël", sélection de septembre au Prix Concours monBestSeller.
Le fils du père Noël de Jean-Bernard Hamaïde Paris des années 60, la débrouille, la gouaille, les halles, les tapins, les bougnats, la castagne et des pastis bien jaune, Audiard n’est pas loin.
Question: 

Vous êtes inscrit depuis peu sur monBestSeller. Qu’attendiez-vous de cette démarche ? De la communauté des auteurs et des lecteurs ?

Réponse: 

Jean-Bernard Hamaïde. J’ai découvert « accidentellement » et tardivement le plaisir d’écrire. Je pensais manier la plume comme on manie une truelle de maçon ou un marteau piqueur, mais à ma grande surprise ma prose a suscité quelques intérêts. Grâce à monbestseller.com, j’ai pu apprécier le plaisir d’être lu.

Question: 

Vos premiers lecteurs ont encensé votre récit, votre sens des dialogues, comparés à Audiard, rien de moins !, cette langue rare du Titi parisien.

Réponse: 

À chacun son Panthéon. Dans le mien résonne la gouaille d’Audiard, la guitare de Brassens et ses textes superbes, les ambiances de Simenon et les révoltes de Cavanna. 

Au-delà de leur sens profond, je crois à la musique des mots, à leur rythme, à leur sonorité. Écrire c’est aussi faire de la musique sur une partition universelle, il n’est que d’écouter les dialogues d’Audiard pour s’en convaincre.

Question: 

"Le fils du Père Noël" se déroule dans le Paris des années 60. Vous avez fait appel à votre mémoire ? Est-ce un 1° roman ?

Réponse: 

C’est mon premier roman livré au public, il fait appel à des souvenirs, certainement à du vécu, un restant de pudeur m’oblige à ne pas en dire plus.

Question: 

Diriez-vous que les premiers commentaires que vous avez reçus pourraient vous influencer dans l’écriture d’un prochain roman ? En d’autres mots, les lecteurs ont-ils un pouvoir sur les auteurs auto-édités ?

Réponse: 

Il ne s’agit pas pour moi de délivrer un quelconque message et encore moins d’afficher des prétentions ridicules. J’espère seulement que mes lecteurs prennent autant de plaisir à me lire que j’en prends à écrire.

Le méli Mélo, au coeur du récit
Question: 

Et sur monBestSeller, y a-t-il des livres d’autres auteurs qui vous ont marqués ?

Réponse: 

J’ai le privilège de partager monbestseller.com avec des auteurs remarquables et je ne m’aventurerais pas à les noter. Chacun peut trouver son compte sur le site, auteur comme lecteur, en dehors des arbitraires et des codes imposés, alors… vive la liberté !

Question: 

Que vous inspire d’être élu Sélection du mois et ainsi nominé au Prix Concours de l’Auteur Indépendant 2017 ?

Réponse: 

C’est une divine surprise pour moi d’avoir été nominé pour le Prix Concours de l’Auteur Indépendant 2017. En plus de l’honneur qui m’est fait, J’attends avec impatience la suite de cette aventure que je n’aurais même pas imaginée il y a un mois.

Question: 

Enfin, avez-vous un autre roman en préparation ?

Réponse: 

J’ai sous le coude un nouveau roman. Habituellement mes lecteurs privilégiés se limitant à Wang le restaurateur du coin et à l’accorte concierge de la rue d’à côté, je ne me contentais que d’une prose destinée à meubler leur temps libre. Ma nouvelle audience m’oblige. Je vais devoir m’appliquer à ne pas décevoir : un nouveau challenge.

@anne-laure.julien
Ce sont de vieilles photos que j'ai retravaillées pour les faire coller à la réalité du "Fils du Père Noël".

Publié le 24 Septembre 2017

@Jean-Bernard Hamaïde
A qui doit-on les dessins qui illustrent si bien l'article?

Publié le 24 Septembre 2017

@Alice J.Weaver
Je serais heureux de prendre connaissance de vos commentaires. Merci Alice et à bientôt.

Publié le 23 Septembre 2017

C'est une interview très appréciable et enrichissante. J'ai hâte de vous lire @Jean-Bernard Hamaide ;)

Publié le 23 Septembre 2017

@Ivan Zimmermann
Ne craignez rien, je voulais seulement exprimer la nouvelle donne que représente le fait d'être lu plus largement.
Pour moi la l'écriture reste un plaisir qui ne saurait perdurer si je devais m'adapter à une " clientèle".
Merci pour votre avertissement.
Amicalement J.B.

Publié le 21 Septembre 2017

Vous avez écrit ceci :
"J’ai sous le coude un nouveau roman. Habituellement mes lecteurs privilégiés se limitant à Wang le restaurateur du coin et à l’accorte concierge de la rue d’à côté, je ne me contentais que d’une prose destinée à meubler leur temps libre. Ma nouvelle audience m’oblige. Je vais devoir m’appliquer à ne pas décevoir : un nouveau challenge.".

Sans le savoir vous aviez peut-être les lecteurs bêta par excellence.
Non, ne changez surtout rien, sinon vous allez vous perdre et votre âme avec.

Amitiés,
Ivan

Publié le 21 Septembre 2017

@monbestseller.com
J'apprécie à sa juste valeur l'honneur qui m'est fait de participer au Prix Concours de l'Auteur Indépendant 2017.
Merci à toute l'équipe de Mon Bestseller et en particulier à Christophe Lucius qui l'anime avec beaucoup de talent.

Publié le 21 Septembre 2017