Boris Phillips
Biographie

Je suis né à Paris en 1961.
Après une carrière (brillante) à l’Éducation Nationale, je goûte aux joies de la retraite en Touraine pour me livrer à mes passions, dont l'écriture.
Je suis "polygraphe", terme qui n'est pas péjoratif puisque je touche aussi bien à la nouvelle qu'au théâtre...
Mes écrits ne sont pas autobiographiques, au strict sens sémantique: je me sers de ma culture et de mes expériences pour décrire des personnages fictifs dans leurs actions, leurs expressions, leurs évolutions... Avec un humour, souvent, assez noir!

Boris Phillips a noté ces livres

5
@Hermann Sboniek. Merci (virgule) en tout premier lieu (virgule) pour la précision de votre localisation géographique (point virgule) ancien prof d'histoire-géo (virgule) je n'aurais pas fait mieux ! Ma décision (virgule) à la lecture de votre nouvelle (virgule) fut vite prise : j'ai renouvelé mon passeport et retenu un billet d'avion pour Bombay - moins cher que ceux pour Delhi -. En effet (virgule) je souffre d'une terrible affection : je me prends pour un grand écrivain ! Je compte sur votre docteur afin de me convaincre que je ne suis qu'un plumitif de province ne sachant pas manier (virgule) de façon satisfaisante (virgule) la ponctuation ! Cordialement. Boris Phillips
Publié le 08 Février 2017
5
@ Hermann Sboniek. Seulement en huit heures ? Chapeau ! Je vais me permettre une approximation -une de plus- afin de marquer mon admiration : "Cela fait toujours des ricochets quand le héros tique.". Cordialement. Boris.
Publié le 06 Février 2017
5
@ Didier Leuenberger. Effectivement, pourquoi chercher à occulter les épreuves derrière tout un fatras "pseudo psychologique" ? Elles sont tellement "formatrices" ! Personnellement, je n'ai "recommencé" à écrire qu'à 50 ans et je m'en porte plutôt bien... Amicalement. Boris Phillips.
Publié le 27 Janvier 2017
5
@ Claude CARRON. Donc : 1 flic sagace et non conformiste + 1 poignée de bourgeois rouennais pourris jusqu'à la moelle + la suave odeur des dessous -pas très propres- de la IVème République + l'argot parlé dans le texte + tout le reste = Des étoiles plus que méritées ! Désolé de la formulation mathématique ; si j'avais fait dans le littéraire, cela aurait pris trop de place ! Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 27 Janvier 2017
5
@ Hermann Sboniek. De nouveau, je vais pouvoir attendre le lundi avec une jubilatoire impatience... Me disant "Que nous a-t-il concocté ?". Quelle sublime destinée que celle d'Anselme : toujours plus haut et à rebours ! Quelle cruauté que cette affection venant le frapper au pic sommital de son existence ! Juste un mot : "encore" ! Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 16 Janvier 2017

Pages

monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

Mon actualité est protéiforme. Radiophonique pour commencer : à partir de septembre, je reprends "Culturellement Boris" ; maintenant le troisième dimanche du mois de 17h. 15 à 18h., sur les ondes de R.C.F. Loir et Cher (fréquence sur Blois 96.4 et sur Vendôme 101.9. Il est possible d'écouter cette chronique en "live" en suivant ce lien : "https://rcf.fr/ecouter/RCF41". Même chose pour les "podcasts"). Il y a aussi l’écriture. La rédaction de la version roman de "Bossuet était un c..." était un trop gros investissement aussi bien en temps de recherche qu'en introspection personnelle : trouver des extraits, non remaniés, de certains classiques de la littérature française n'est pas chose aisée ; puis, j’ai la volonté de créer un personnage attachant sans tomber dans l'autobiographie (il y a, dans ce bouquin, énormément d'anecdotes qui ne sont pas de mon propre vécu). Tout cela focalisait trop ma pensée et m’avait mené à un réel "surmenage"… Je n’abandonne pas, je mets en "stand by" ! Afin de ne pas être "inactif", j’ai lancé une série de courtes nouvelles basées sur mes observations dans des restaurants, des "troquets", des spectacles (je sors beaucoup) ; avec un humour, plutôt, "incisif". À ce jour, trois sont déjà parues sur monBestSeller.com : "Dîners de familles" ; "Qu’on me foute la paix !" ; "Joyeux anniversaire chérie…" ; d’autres sont à prévoir ! Je participe, aussi, à quelques "concours". Ceux de monBestSeller.com (là, je suis "accro"). Puis, il y en a eu un dont je suis fier comme Artaban : à 55 balais, j’ai vu ma première publication "papier" ; c’est dans le recueil "Concours de nouvelles inédites Carrouges 2016" ; le titre de ma participation est "Un étrange paroissien" ; c’était mon premier essai dans le genre de la fiction historique et cela m’encourage à persévérer ! À bientôt. Boris Phillips.

A lire dans les actualités