Boris Phillips
Biographie

Je suis né à Paris en 1961.
Après une carrière (brillante) à l’Éducation Nationale, je goûte aux joies de la retraite en Touraine pour me livrer à mes passions, dont l'écriture.
Je suis "polygraphe", terme qui n'est pas péjoratif puisque je touche aussi bien à la nouvelle qu'au théâtre...
Mes écrits ne sont pas autobiographiques, au strict sens sémantique: je me sers de ma culture et de mes expériences pour décrire des personnages fictifs dans leurs actions, leurs expressions, leurs évolutions... Avec un humour, souvent, assez noir!

Boris Phillips a noté ces livres

3
@ Bernyman. Juste une ou deux questions : que cherchez-vous à démontrer avec cette "urgence" ? Où voulez-vous en venir avec ce "voyage" de Lionel ? Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 27 Juin 2017
5
@Michel CANAL. Les étoiles sont décernées d'emblée... De connaisseur à connaisseur ! Amicalement. Philippe.
Publié le 24 Juin 2017
5
@VAY Céline. J'ai aimé vos 77 pages pour la multitude de regards que j'ai pu y croiser. Tout d'abord, l’œil introspectif du malade qui quantifie sa propre déliquescence tant à l'aune de l'amour qu'il porte à sa fille qu'à celle du degré de provocation qu'il peut encore se permettre envers la "pute thérapeutique" qui lui est allouée. Celui intéressé et méchant de la voisine qui se dit qu'elle n'a pas à supporter plus longtemps cette gamine de taré puisqu'elle n'a pas su prendre "la bonne initiative au bon moment". Celui de l'enfant qui ne comprend pas les murs se dressant autour d'elle du fait de la "disgrâce" de son père. D'autres encore se portant vers des avenirs incertains... Je pense - oui, cela m'arrive - lire le reste... Merci de ce partage. Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 22 Juin 2017
5
@Luciane Nutin 2. Des passés et des présents qui viennent se mêler... Depuis l'expérience traumatisante de l'enfance à la déliquescence morbide du vieillard... Le tout en en langage fluide et évocateur. Bravo. Cordialement. Boris.
Publié le 18 Juin 2017
5
@Lydie LAURET. Amusant... Même si, légèrement, "attendu". Une petite nouvelle fraiche et pleine d'espoir. Cordialement. Boris Phillips.
Publié le 02 Juin 2017

Pages

monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

Mon actualité est protéiforme. Radiophonique pour commencer : à partir de septembre, je reprends "Culturellement Boris" ; maintenant le troisième dimanche du mois de 17h. 15 à 18h., sur les ondes de R.C.F. Loir et Cher (fréquence sur Blois 96.4 et sur Vendôme 101.9. Il est possible d'écouter cette chronique en "live" en suivant ce lien : "https://rcf.fr/ecouter/RCF41". Même chose pour les "podcasts"). Il y a aussi l’écriture. La rédaction de la version roman de "Bossuet était un c..." était un trop gros investissement aussi bien en temps de recherche qu'en introspection personnelle : trouver des extraits, non remaniés, de certains classiques de la littérature française n'est pas chose aisée ; puis, j’ai la volonté de créer un personnage attachant sans tomber dans l'autobiographie (il y a, dans ce bouquin, énormément d'anecdotes qui ne sont pas de mon propre vécu). Tout cela focalisait trop ma pensée et m’avait mené à un réel "surmenage"… Je n’abandonne pas, je mets en "stand by" ! Afin de ne pas être "inactif", j’ai lancé une série de courtes nouvelles basées sur mes observations dans des restaurants, des "troquets", des spectacles (je sors beaucoup) ; avec un humour, plutôt, "incisif". À ce jour, trois sont déjà parues sur monBestSeller.com : "Dîners de familles" ; "Qu’on me foute la paix !" ; "Joyeux anniversaire chérie…" ; d’autres sont à prévoir ! Je participe, aussi, à quelques "concours". Ceux de monBestSeller.com (là, je suis "accro"). Puis, il y en a eu un dont je suis fier comme Artaban : à 55 balais, j’ai vu ma première publication "papier" ; c’est dans le recueil "Concours de nouvelles inédites Carrouges 2016" ; le titre de ma participation est "Un étrange paroissien" ; c’était mon premier essai dans le genre de la fiction historique et cela m’encourage à persévérer ! À bientôt. Boris Phillips.

A lire dans les actualités