Michel CANAL
Biographie

Riche des enseignements d'une carrière en France, Outre-Mer, Afrique et Balkans, l'auteur a fait le choix de venir à l'écriture — dans un style érotique raffiné souligné par la critique — avec une romance en deux tomes : L'éveil de Claire - Ou l'émancipation d'une jeune femme trop sage et sa suite, son Journal intime.

Relevé sur Amazon :

***** Erotisme raffiné
Une très belle histoire d'amour sensuelle servie par un style raffiné, une parfaite maîtrise de la langue française et une richesse de vocabulaire peu commune. (...)

***** L'émancipation réussie d'une jeune femme moderne
(...) La littérature érotique est, avec Michel Canal, remise au goût du jour.

***** Le Journal d'une femme amoureuse
(...) Roman et Journal intime sont les deux faces d'une même romance.

Michel CANAL a noté ces livres

5
@Mokeddem, J'avais lu l'extrait rapidement après avoir pris la décision de le mettre dans ma bibliothèque, mais je n'avais pas encore eu le temps de vous donner mon avis. Présentation et style sont les signes de quelqu'un qui a l'habitude d'écrire et le talent nécessaire pour publier ses écrits. Juste quelques fautes d'orthographe à signaler, qu'une relecture attentive permettra de corriger. Concernant le fond, le sujet est intéressant et bien documenté ; un cas auquel on peut malheureusement être confronté dans ce milieu où l'argent l'emporte sur le respect de la parole, le devoir, l'honnêteté. L'extrait est un peu court pour apprécier par anticipation la suite que l'on imagine, laissant un sentiment de frustration, mais la situation est bien campée. En conclusion, j'ai bien aimé l'écriture et le sujet. Cordialement.
Publié le 16 Mai 2017
5
@Jocelyne B., J'ai vite repris la lecture de votre romance, Jocelyne, désireux de la terminer pour vous dire combien j'ai savouré votre écriture pétillante, rythmée, délicieuse, moderne, libre, typiquement féminine (il n'y a d'ailleurs qu'une femme pour être si fine, si diabolique pour prolonger le suspense indéfiniment). Vos personnages principaux : Paloma, Gilliane, Fabio et Evan (bien choisis à tous égards) vivent des situations tout à fait plausibles dans la vraie vie. Amis depuis le collège, presque comme frères et soeurs dans leurs relations, vous avez su doser et pimenter leurs jeux, leurs frasques, leurs désirs, leur amour bridé, inavouable, contrarié, instillant juste ce qu'il faut de jalousie pour briser la routine de leur existence de colocs. L'idée du pari de séduire un ou une partenaire est excellente. Rien à dire sur le fond sinon du bien. La trame est structurée en chapitres courts, ce qui contribue à une cadence entraînant le lecteur (le happant serait plus précis) vers le chapitre suivant, et encore vers le suivant. Je vous avais déjà dit que j'avais apprécié votre écriture et votre style dès les premières pages. Je confirme... respect ! Vous serez certainement d'accord avec moi, ça devient rare de nos jours, même chez les professionnels. Alors, quand on tombe sur quelqu'un qui sait écrire, disons-le ! Continuez d'écrire, Jocelyne, pour votre plaisir et celui des lecteurs. Merci pour ce partage. Cordialement. MC
Publié le 15 Mai 2017
5
Voilà, chère @VAY Céline, j'ai lu l'extrait (avec un peu de retard car tu m'as accaparé pour un autre sujet), une belle palette d'individus (Arthur, Magalie, Maureen, Adrien) que tu décris d'une plume alerte, d'un style enlevé, parfois incisif, parfois avec de magnifiques nuances d'érotisme. Tu aimes te faire l'observatrice de personnages que l'on connaît dans la vraie vie, que l'on côtoie, sinon, qui le ferait ? Il faut une plume comme la tienne, une rare sensibilité pour parler d'eux, pour évoquer leurs qualités où le détail qui mérite d'être souligné. Tous ont un point commun que la suite révèlera probablement. Que nous réserves-tu comme surprise ? N'oublions pas que c'est un thriller. Pour l'instant, ces personnages que rien ne semble devoir réunir sont campés. C'est vivant, précis, glauque à souhait, j'ai aimé cette présentation. Amitiés. Michel
Publié le 11 Mai 2017
5
Chère @Armonia Zyra, j'ai terminé la lecture et suis heureux de pouvoir apporter ma contribution. C'est une chose de voir un reportage "aseptisé" sur le transgenre dans une émission télévisée, c'en est une autre de suivre votre vécu pas à pas, depuis le trouble de la découverte dès l'enfance jusqu'à la reconnaissance officielle de l'identité de l'autre, puis de la transformation du corps pour devenir concrètement Armonia, cette autre. Très bien exprimé, convainquant, poignant, votre témoignage a et aura valeur d'exemple pour celles et ceux qui sont encore dans la phase tourments et souffrances du fait de leur différence, victimes de l'incompréhension d'une société qui réagit trop souvent avec moquerie ou cruauté à leur égard. On découvre avec effarement l'ampleur des difficultés que vous avez dû surmonter, car rien ne vous a été épargné. Cacher votre différence pour ménager vos parents, subir moqueries, harcèlement moral et insultes, informer votre famille, vos amis, vos collègues de travail, votre hiérarchie, complexité des démarches administratives, long processus de transformation puis d'acceptation en n'étant plus tout à fait soi-même. Merci pour le partage de ce témoignage, la richesse qu'il nous apporte. Je suis impatient de découvrir la version définitive en cours de correction, qui sera éditée sous peu. Je vous renouvelle ma sympathie et souhaite le plus large succès à "Je suis une poupée gigogne". MC
Publié le 26 Février 2017
5
@Pascale Lécosse, combien est-ce difficile de venir ajouter un éloge après ceux d'une longue liste où tout a été dit ! Le sujet était délicat à traiter sans tomber dans le pathos. Il nécessitait une expérience comme celle que vous avez vécue pour en décrire habilement la lente progression. Vous vous en êtes acquittée avec talent, sensibilité, légèreté (pétillante comme le Ruinart) et humour. Les effets de la maladie (jamais nommée mais qui progresse inexorablement) sur cette actrice et comédienne de théâtre encore jeune et qui a connu la célébrité sont distillés à la manière d'un peintre impressionniste dans les monologues de Catherine ou de Mina, leurs dialogues parfois sérieux, parfois teintés d'humour, parfois grinçants comme ceux d'un vieux couple, sont élargis en discussion triangulaire avec Jean (dont le rôle a été important dans la vie sentimentale de Catherine, toujours mademoiselle et qui n'a pu être mère). La progression est telle que l'on est surpris en apprenant que tout est fini. Sublime touche finale, grandiose, vous gratifiez le lecteur d'un dernier clin d'oeil sur la personnalité attachante et lucide de Catherine avec le mot écrit sur le carnet bleu (qu'elle tient dans sa main, omniprésent dans le récit) destiné à Mina et qui termine le roman en beauté. Cette fin est admirable, talentueuse. Est-il utile de préciser que j'ai beaucoup aimé ce roman que je recommande aux lecteurs de mBS qui liront ce commentaire. Avec toute mon admiration pour votre talent, Pascale.
Publié le 18 Février 2017

Pages

monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

L' arrivée sur Amazon du Journal intime a fait rapidement l'objet de commentaires : Erotisme raffiné ***** (5 étoiles) Par LAULAULA — 500 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS — le 10 septembre 2016 L'éveil de Claire : journal intime est la version racontée par Claire, de l'aventure relatée par l'auteur dans le premier volume "ou l'émancipation d'une jeune femme trop sage". On appréciera, surtout pour le genre, le style très soigné, et l'érotisme jamais vulgaire. L'auteur a un don pour faire monter la tension tout au fil des pages pour ne nous livrer l'apothéose qu'à la fin. Comment Claire vit-elle cette relation initiatique, qu'elle a elle-même déclenchée, d'abord platonique puis de plus en plus torride, dont elle devient à la fois actrice et spectatrice ? C'est ce qu'elle nous raconte dans ce journal. Si vous souhaitez une lecture érotique au style raffiné, ce livre vous est recommandé. Le Journal d'une femme amoureuse — le 16 septembre, toujours ***** (5 étoiles). L'éveil de Claire - ou l'émancipation d'une jeune femme trop sage et Journal intime sont les deux faces d'une même romance. Par la narration d'une perception extérieure, le roman campait les personnages principaux et dressait le décor de leurs relations triangulaires. Le Journal intime de Claire nous fait entrer dans la profondeur de son ressenti. Au fil des pages et de son humeur, dans un style remarquable, elle nous fait partager ses émotions, ses désirs, ses plaisirs, son initiation lesbienne puis libertine avec, en toile de fond, sa détermination pour séduire l'homme de sa vie. Son parcours est celui d'une jeune femme amoureuse à qui Claudine (de Colette) et Emmanuelle (d'Emmanuelle Arsan) ont inspiré la liberté de moeurs avec la complicité d'un amant pygmalion. Si ce Journal parvient aux femmes qui se cherchent, pour lesquelles l'émancipation contribuera à leur épanouissement, il aura atteint l'objectif que Claire avait anticipé. C'est pourquoi je le recommande. Merci Claire, Eric, Elodie… et toutes les autres, pour ces délicieux moments en votre compagnie.

En savoir plus
A lire dans les actualités