fab
Présentation

Bouquinovore, exclamatif mais toujours exigeant !

fab a noté ces livres

4
D’abord, c’est très gai votre écriture, vive, sympa. Après, le sujet, c’est bien de la fiction, n’est-ce pas ? ! Le démarrage donne envie d’en savoir plus, de poursuivre, de découvrir et rentrer dans l’histoire. Au fil des pages, ne pas savoir comment cette folie évolue ne serait pas supportable. Bravo !
Publié le 15 Mars 2017
5
C’est assez époustouflant votre politique fiction ! Renseigné aussi bien que si vous étiez à l’intérieur. Ecrit aussi vite que si vous étiez un journaliste politique (talentueux). Dit aussi bien que si vous étiez un maître du suspense. Chapeau pour la performance. (c’est quoi le programme à partir de maintenant ? 1 chapitre par semaine jusqu’en mai ? !!)
Publié le 21 Février 2017
5
Le talent, ça paraît simple. Ca serait rassurant de penser que c’est inné. Peut-être l’est-ce un peu ? Mais certainement, il y a sur le métier, 100 fois… et aussi de la culture, de l’observation, de l’analyse, de la réflexion, de la synthèse, de la perspective, de l'esprit…. Et beaucoup de magie dans des mots qui s’ordonnent naturellement pour écrire une pensée intelligente. Ps. Et si vous postiez beaucoup plus de nouvelles pour satisfaire vos fans frustrés ?
Publié le 18 Février 2017
5
C’est assez inédit ce récit. Et assez formidable. Vous devez être un fin connaisseur des batailles de Napoléon pour avoir imaginé le « siège » avec une stratégie et une vision aussi élaborées que celle d’Austerlitz. C’est intelligent, vraiment plaisant à lire. Et au-delà du conte et probablement un peu aussi de sa morale associée, c’est un très bon polar.
Publié le 13 Février 2017
5
J’ai « biché ». Pardon, c’est commun, mais c’est exactement ce que j’ai ressenti en ne lâchant pas une ligne de votre très bon polar. C’est fin, tortueux, méandreux. Ca sent le varech, le bon air, l’amoureux des classiques, qu’ils soient scénaristes ou collectionneurs. Chapeau, c’est du bel ouvrage ! merci pour le partage
Publié le 07 Février 2017

Pages