Saint-Bleyras
Biographie

Quand j'ai lu "L'Idiot", de Dostoïevski, j'ai nettement eu l'impression qu'il parlait de moi avec son Prince Muychkine. Mais en lisant ses "Carnets de l'Idiot", j'ai appris que Fédor voulait en réalité imaginer ce que ça pourrait donner si le Christ revenait aujourd'hui (XIXe siècle) parmi les hommes.
Je me sentais dépassé, certes, mais je connaissais et revendiquais pourtant, moi aussi, ma part d'idiotie.
J'ai alors pris l'habitude d'écrire, quand ça voulait, des petits bouts pour voir ce que ça donnait quand je devenais par bribes, aujourd'hui, l'idiot que j'étais depuis toujours.

Saint-Bleyras a publié

Saint-Bleyras a noté ces livres

5
Celles-ci sont visibles !
Publié le 26 Février 2021
5
@lamish Vous avez mis le turbo, lamish ! /n Je suis sorti de la lecture de votre "Ange et son nouveau monde" sonné comme un boxeur ou plutôt comme un "sparring partner", tant actions, pulsions (Eros et Thanatos, encore, cf. votre "Plages, michetonneuses et boat-people"), sentiments, humeurs et instincts se débrident ici, interfèrent, ricochent et m'ont emmené avec eux par la vertu de votre écriture qui séduit, attire vers elle et avec elle. Peut-être un peu réticent au début devant un "monde" qui me semblait inférieur à vos possibilités et, allais-je dire, exposé aux stéréotypes, j'ai très vite été dévêtu de mes préjugés et me suis retrouvé immergé dans votre histoire (et votre "récit", votre façon de la narrer), balloté par ses courants passionnels ardents et ses péripéties terribles, jouissance ici et souffrance là, angoisses puis délivrances, offrant heureusement des plages de (bref) repos. Matéa m'a soufflé avec son coup du "plat de la main tapotant le canapé" pour inviter Ange à venir s'asseoir à côté d'elle afin de faire connaissance, au sens biblique du terme comme l'on dit. C'est vous qui avez écrit cette scène et c'est moi, masculin, qui y ai intérieurement cédé comme à un fantasme édénique. "Elle m'a fait du plat !", je comprends désormais ce que cela signifie gestuellement ! Il me resterait à interpréter le titre de votre ouvrage ainsi que, peut-être, votre illustration de couverture... Pour l'heure, et en ce dimanche matin, je sens l'odeur d'une paire d’œufs au plat à proximité de mes narines, et je ne résiste pas non plus à ce plat-là ! Amicalement, Saint-Bleyras
Publié le 21 Février 2021
5
@HubertLetiers = Cette phrase n'est pas correcte, pourquoi ? "Sans basculer dans une euphorie prématurée, ce simple signe me revigore un peu" (p. 32 du PDF). = Votre texte est épatant ! Valeur sûre, hilarant. Des métaphores zénithales, irrésistibles. La difficulté c'est quand, par contraste, l'exposé, forcément plus plat, du développement de l'histoire prend des airs de soufflé qui s'affaisse. Je pressens que vous pourriez améliorer cela. Pour le reste, votre récit fleure bon la liberté, l'affranchissement des normes pisse-froid, et s'impose comme une éjaculation spirituelle ruisselante. Merci à vous, Hubert Letiers.
Publié le 13 Février 2021
5
@Catarina Viti Je note ce texte, bien que je ne sois pas très à l'aise avec ça, mais "A Rome vis comme les Romains", je me plie à l'usage (c'est quand même pas la mort !). Merci pour ce livre qui met vigoureusement à jour ma représentation des réalités de l'édition à compte d'éditeur. Et m'en apprend sur les possibilités, bien attrayantes, de l'autoédition. Horizons nouveaux. C'est très utile, et votre plaidoyer est convaincant, je trouve. J'ai longtemps eu (et lu une fois) le livre de Jean Guénot intitulé "Écrire". De l'eau a coulé sous les ponts. Merci de votre apport, Catarina Viti, très constructif et instructif. On peut s'affranchir de certaines dépossessions, et se découvrir Marquis de Carabas (une pensée pour ce cher Jacques Chessex). Pour ce qui est de la pipe, indépendamment de René Magritte, je me demande si je ne suis pas passé à côté de quelques chose...
Publié le 10 Février 2021
5
@Suzy Fong Qui a parlé de fongicide ? Hein ? C'est absurde et déplacé ! Plutôt cinq étoiles et... trente-six chandelles, car ça décoiffe (même les "cheveux intérieurs", puisque je suis chauve) !
Publié le 10 Février 2021

Pages