sandrine le paih
Biographie

Une vieille machine à écrire dans un coin de la cuisine chez ma tante...une feuille s'y glisse et l"encre se mit à couler. Le plaisir d'être lu et d'entendre ce que les lecteurs pensent de l'histoire de Marthe, le dernier jour. L'écriture m'évade, les mots forment des phrases, un vrai plaisir jouissif. A la quarantaine, autodidacte, je me lance à vous, un partage en toute simplicité.