Les yeux sans visage

46 pages de sandrine richard
Les yeux sans visage sandrine richard
Synopsis

Telle la peur du vide qui happe, le coronavirus s'y emploie en toute impunité dans son habit fantomatique. Il se cache, il se tapie et choisi ses cibles autant qu'il le peut. Sans distinction de lieux, de races, de religions et d'individus, et il sème le chaos autour de lui.
Malheureusement, quelques personnes imaginent toujours qu'il s'apparente à un complot, et s'en remettent au hasard. Je porte, je ne porte pas de masque. On verra bien. Mais le hasard est-il un réel choix afin d'endiguer cette pandémie issue du bout du monde ?

Publié le 19 Octobre 2020

Les statistiques du livre

  375 Classement
  109 Lectures 30 jours
  317 Lectures totales
  -119 Progression
  4 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Lecture inintéressante, emplie d'un regard chaleureux
Publié le 10 Novembre 2020

C’est vrai que l’on se lasse de n’entendre parler que de ça du matin au soir, tous les jours, avec son lot de chiffres, d’infos, de contradictions, de manque d’anticipation des dirigeants, de moral en berne. Et puis on vous lit, c’est concret, flippant, ça redevient une histoire qui n’arrive pas qu’aux autres, puisque c’est de vous que vous parlez et on vit le corona de l’intérieur. C'est un témoignage fort.

Publié le 03 Novembre 2020

@la miss 4, et bien merci d'avoir lu, finalement avec envie. Oui je comprends, et j'imagine que nous en sommes tous là. Si 2020 reste un mauvais cru, espérons 2021 afin d'y remédier. Non je ne savais pas qu'il s'agissait d'un ancien film. L'inspiration du titre est venue à mon esprit en observant les gens dans la rue.

Publié le 19 Octobre 2020
5
@sandrine richard Encore que la Covid commence sérieusement à me les gonfler grave (rassurez-vous, je ne suis quand même pas dans le déni), je trouve que vous nous livrez ici un très beau témoignage (si "très beau" sont les termes qui conviennent en cette circonstance, mais vous comprenez ce que je veux dire), un vibrant plaidoyer beaucoup mieux écrit - heureusement ! - que ne le laissent prévoir votre synopsis et votre biographie énigmatique. PS : Savez-vous que "Les Yeux sans visage" est le titre d'un vieux film de Georges Franju ?
Publié le 19 Octobre 2020