Est-ce que les coeurs repoussent?

125 pages
Extrait
de Caroline Leblond
Est-ce que les coeurs repoussent? Caroline Leblond
Synopsis

Québec, 1990.
Un secret unit la famille Lacharité.
Carl, le père, sergent-détective, mort depuis trente ans. Clarisse, la mère, vit une étrange obsession pour les pierres tombales. Laurent, le fils, ne camoufle plus sa sensibilité pour la musique. Jane, la fille, décèle la vérité derrière les apparences. Un rituel réunit la famille une fois l’an : célébrer la mort du père.

Et puis, les autres… liés par un pacte du silence.

Est-ce que les cœurs repoussent? porte ces innombrables petits crimes du quotidien. Des paroles, des gestes, des regards traversent l’enfance et s’enfoncent dans les profondeurs de l’inconscient. Tôt ou tard, la vérité brute du traumatisme originel se dévoile parce que l’interdit de se taire surpasse l’impossibilité de parler.
Peut-on guérir de son enfance?

Publié le 04 Mars 2016

Les statistiques du livre

  2702 Classement
  15 Lectures 30 jours
  2232 Lectures totales
  +914 Progression
  0 Téléchargement
  10 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci @ TheoFM et merci @ Ianna.
Vos commentaires m'invitent à continuer d'écrire.
Effectivement, les histoires de famille ne sont jamais simple! Comme dit si bien Mary Higgins Clark: "La réalité dépasse la fiction".

Publié le 08 Avril 2016
5
Une très belle écriture pour ce roman plein de poésie. Les histoires de famille ne sont décidément jamais simple...
Publié le 05 Avril 2016
5
Wow! J'ai adoré! Quelle poésie! J'ai noté quelques phrases: "Le temps est un sablier percé." "Le silence est une faïence délicatement ouvragée." J'ai beaucoup aimé l'univers de Jane, très artistique, l'importance de ses tableaux, la folie décadente de Clarisse, qui n'arrête pas de se promener dans le cimetière à la recherche d'une réponse que les morts ne lui donneront pas. Merci pour votre partage et continuer d'écrire! J'ai l'intention de vous suivre!
Publié le 03 Avril 2016

Merci à vous aussi @ Gemma Gemme pour votre commentaire et votre lecture.
Vos retours me nourrissent énormément.

Publié le 10 Mars 2016
5
J'ai été touchée par la sensibilité de l'écriture très poétique et par la sensibilité émotionnelle des personnages liés par la violence et la tragédie. Je m'avoue éblouie par la complexité et la richesse du roman. L'auteur a su éviter un drame simpliste pour nous offrir le genre de roman qui mérite d'être relu pour être pleinement apprécié. J'ai l'intention de prendre le temps de relire l'extrait et de m'approprier la suite. Merci.
Publié le 09 Mars 2016

Merci @James Osmont pour ce commentaire. Vous avez su percer l'essentiel de mon travail d'écriture. J'appelle cela "les tropismes", terme que j'emprunte à Nathalie Sarraute: tous ces mouvements intérieurs qui innervent nos gestes et notre parole, mais dont on ne prend pas conscience. Ces mouvements ténus, instinctuels qui peinent à être explorés par les mots, se situant à la lisière de la conscience, mais sous-tendant toutes relations humaines.
Dans mon roman, j'ai voulu faire ressentir ces mouvements intérieurs qui sont parfois (souvent) à l'opposé de ce qu'on propose comme personnage dans la vie.
Merci pour votre lecture.

Publié le 08 Mars 2016
4
Lu très rapidement, vraiment pris par le récit aéré et précis. Vous etes de ces auteurs qui savent dire beaucoup en peu de mots, de la systemie de cette étrange famille mais aussi de nous mêmes. Merci.
Publié le 08 Mars 2016