Go Africa

201 pages
Extrait
de Diane Alexander
Go Africa Diane Alexander
Synopsis

Le récit d’une exploratrice qui réalise son rêve d’enfance : aller en Afrique. Diane raconte ses aventures lors de la course à la conquête coloniale d'une partie de ce continent alors peu connue, à la fin du 19è siècle. Des dérives meurtrières d’une expédition, à sa révolte contre ses responsables en passant par son premier amour dans les forêts sahéliennes aux paysages et à la faune riches, elle nous entraine dans un récit passionnant, sur ses relations privilégiées avec les populations locales, la découverte de leur culture, ses rapports avec sa domestique, son amitié avec un orphelin indigène qui devient l’enfant qu’elle n’a jamais eu, la rencontre d’un chasseur qu’elle suivra dans son combat pour retrouver l’amour de sa vie mais aussi des conflits avec des chefs autochtones résistants.

1813 lectures depuis la publication le 11 Janvier 2018

Les statistiques du livre

  1966 Classement
  23 Lectures
  -235 Progression
  4.5 / 5 Notation
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Il a été porté à notre attention l’existence de scènes inachevées dans le manuscrit.
Comme il est indiqué à côté du titre, il s’agit d’un extrait qui est publié sur monbestseller.
L’ouvrage complet est disponible sur Amazon.
Merci.

Publié le 06 Janvier 2019

BONNES NOUVELLES !!!
GO AFRICA est en Adaptation pour le Cinéma. Le 3è jet du scénario terminé. Bientôt la Production.

Publié le 31 Décembre 2018

Merci @pelo pour votre retour. Je comprends votre indignation. Il y a quelque part un parti pris et il est humaniste. Ces agissements inhumains de colons sont certes d’une autre époque, mais les premiers écrits sur cet épisode sombre de la colonisation au début du XXe siècle, tendaient à les justifier. Il aura fallu attendre les indépendances des pays africains pour que des avis différents commencent à être publiés. Ces écrits seront éclipsés et les générations du XXIe siècle connaissent peu de cette histoire. Le constat le plus amer est de voir que ces pratiques persistent d’une autre manière, dans des conflits souvent favorisés par l’interventionnisme chaotique mais lucratif de l’occident : le Viêtnam, le Soudan, le Moyen-Orient (Iraq…) ou plus récemment en Libye pour ne citer que ceux-là. Les crimes et les principales victimes (femmes et enfants) sont les mêmes : massacres de masse, viols, pillages, enrôlement des jeunes… La réalité des conflits est dure, cruelle, choquante, mais il est nécessaire de la faire connaitre, pour amener l’opinion à une profonde réflexion. Pour dire : plus jamais ça !

Publié le 23 Février 2018
4
Roman qui ne peut pas laisser indifférent avec des passages violents qui ne peuvent susciter chez le lecteur que je suis que l’indignation. Des passages d’une cruauté sans nom avec des hommes qui sont considérés et traités comme des sous-hommes qui ont à peine le droit d’exister. Les indigènes sont humiliés. Des passages durs avec des scènes intenables mais aussi édifiantes sur les relations qu’entretiennent les colons et les indigènes. On prend tout aux indigènes, leurs femmes, leurs biens, leurs victuailles. Un livre dense, riche, bien écrit et qui fait réfléchir et voir l’Afrique sous un angle particulier avec peut-être un parti pris?, à une autre époque.
Publié le 20 Février 2018

Merci @Benedicte2013 pour cette analyse qui enrichit davantage le roman. C'est un plaisir d'avoir des commentaires des lecteurs quand on partage ses écrits.

Publié le 14 Janvier 2018
5
Un continent, un peuple, une culture : portrait de l’Afrique du XIXe siècle qui ne sera plus la même après le contact avec l’Occident. Des conflits internes entre royaumes et des étrangers qui débarquent sans préparation, sans connaissance des lieux et avec de mauvaises approches. Éclatent alors des conflits, de la traite, des tueries, des vengeances. Puis on passe de la folie de deux capitaines à des personnages plus humanistes, forts qui nous feront découvrir la plus grande richesse de ce continent : sa culture, ses traditions et la liberté de la vie dans la nature. Et c’est tout là l’intelligence de ce récit qui ne se contente pas de victimiser un camp ou un autre. Un témoignage rare d’une histoire souvent oubliée par la littérature du 21è siècle. Un style d’écriture au présent qui paraitra très direct pour les plus littéraires, mais qui a le mérite d’aller droit au but : l’action et les multiples intrigues aux rebondissements étonnants. On a aussi droit à des descriptions simples, mais justes et d’une beauté singulière liée au style de l’auteur. Je suis vraiment allé en Afrique après la lecture de cette œuvre qui invite à la découverte à travers des personnages attachants et variés, des histoires d’amour... Et quelle belle surprise de découvrir que la Tapoa et les décors du récit existent pour de vrai : un parc nommé W qui est la plus grande destination touristique de l’Afrique de l’Ouest. Alors merci à l’auteur qui a offert le roman sur des plateformes en ligne et beaucoup de succès.
Publié le 14 Janvier 2018