Larmes d'âme

64 pages de Nadia Djakouane
Larmes d'âme Nadia Djakouane
Synopsis

Larmes d'âme est un recueil de poèmes et de lettres, illustré par l'auteur.
Livre témoignant des sentiments et des questionnements inhérents à la jeunesse, il en clôt le chapitre par une citation de Friedrich Nietzsche, extraite de l'Aurore.

2985 lectures depuis la publication le 21 Novembre 2012

Les statistiques du livre

  689 Classement
  45 Lectures
  +35 Progression
  4.5 / 5 Notation
  23 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

11 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
Bonjour Nadia. Voilà un livre bien écrit et de qualité, mais également un livre bien sombre et triste. J'aime beaucoup la forme de tes poèmes et la diversité dans la présentation. J'ai peut-être un peu plus de mal avec les illustrations mais c'est une question de goût et cela n'entache en rien le plaisir de la lecture. Littérairement, Jo.
Publié le 03 Octobre 2016
5
Je viens de lire votre recueil dans sa totalité, et j'y ai senti une véritable intelligence et une assez belle maîtrise de la poésie! Sincèrement, c'est d'une beauté saisissante, et d'une puissance remarquable qui vaudraient bien plus que cinq étoiles! Peut-être qu'avec le temps, vous pourriez canaliser votre inspiration, pour éviter parfois l'emphase, mais je chipote un peu, tel quel, j'ai beaucoup aimé! Je vous souhaite une bonne continuation!
Publié le 22 Avril 2014

Bonjour, je viens de lire le début de votre recueil, et je suis déjà tenté de mettre cinq étoiles! Je l'ai mis dans ma bibliothèque et dès que je l'aurais fini, je vous ferai part de mes impressions, mais ça m'a tout l'air très prometteur!

Publié le 12 Avril 2014
Merci Kinski: Vous savez lire en effet ! Oui la complicité d'un esprit, ange ou archange m'a livrée à l'expérimentation réelle de vérités immuables... sa présence, cette partie de moi aujourd'hui, fut d'un noble secours en une période d'idéaux rompus. L'espoir, dans ce livre, est de savoir en rire d'un coeur léger... Merci encore pour ce retour
Publié le 19 Juin 2013
Je n'en ai pas finis la lecture, mais arrivé à " Errances I " j'en arrive au constat suivant : Ces vers sont très puissants et très évocateurs. Je n'ai même pas à fermer les yeux pour que votre image (inspirée de ces vers) apparaissent. Une sombre muse, comme un ange déchu, animée de cynisme et de vérité sentimentales terribles. A la lecture d'une âme aussi sombre on en imagine la chute, et l'ange avant cette chute, semblable à Lucifer, le plus beau des archanges ! Un oiseau de feu se donnant corps et âme pour voler vers son amour, au point de s'en bruler les ailes et de devenir ce corbeau cynique survolant l'amour et les hommes, en juge ou en dieu. Comment lui en vouloir ? Son regard est juste et sa sensibilité touchante. Par compassion, on cherche l'espoir dans chaque poème, on l'attend au tournant. J'espère le trouver en avançant dans ma lecture ! Magnifique recueil (ou autel ?), mais à quel prix ?
Publié le 19 Juin 2013
Merci Labrisse d'avoir apprécié ma féminité débordante en ce livre, où la rime est parfois intérieure au vers, où les vers n'ont parfois pas de mesure en pieds, où la forme représente la marche du fond, où le thème n'est qu'un rail pour un wagon roulant sans raison. Merci beaucoup Labrisse d'avoir voyagé en ma compagnie :)
Publié le 30 Décembre 2012
Merci Rachid Foudil d'avoir respiré mon atmosphère et voyagé en mes sphères...........l'âme de l'artiste n'a de talent que les remouds, de flux se mêlant à d'autres dans une dimension qui l'apprivoise pour transmettre une essence qui nous est à la fois familière et inconnue. Merci de l'avoir sentie :)
Publié le 30 Décembre 2012
Bonjour J'aime votre féminité, mais je me demande pourquoi vous n'écririez pas de la "vraie" poésie? Avec tous les sujets que vous avez ce serait tellement bon! Merci et encore bravo pour tout ce travail. Labrisse.
Publié le 27 Décembre 2012
Quel Talent!!! Artiste dans l’âme. On respire vos poèmes avec la couleur de vos pinceaux. J'adore cette aisance à nous faire voyager dans une non dimension.
Publié le 15 Décembre 2012
Et si ce n'était que dans les véhicules.......hélas ! ce phénomène consommateur s'étend jusqu'aux formes qui nous entourent et finissent par nous déformer....Merci Mickaêl d'avoir vu en mes mots des perles......:)
Publié le 25 Novembre 2012
De vrais perles dans ces poèmes: "Ni les crèmes, ni les lotions ne peuvent hydrater mon âme en laisse". La mode est un perpétuel recommencement. Voyez les véhicules d'aujourd'hui qui surfent sur la nostalgie.
Publié le 25 Novembre 2012
Merci Eric ... Heureusement pour moi, je me soucie peu d'être à la mode :)
Publié le 24 Novembre 2012
C'est remarquable ...quel travail et quelle fluidité. Les illustrations sont aériennes aussi, elles font respirer les textes .. AAAh si la poésie était à la mode!!!
Publié le 23 Novembre 2012