Capucine Fleur
Présentation

le bouquet

Capucine Fleur a noté ces livres

4
C’est étonnant votre récit, plein de mystères j’ai trouvé. C’est quoi ? un livre de souvenirs pour votre tribu de Martinique ? Vous assurer qu’ils sachent qu’elle ne leur appartient pas, mais qu’eux n’oublient jamais leurs racines ? Un acte de citoyenneté de l’auteur penseur pour sa planète ? Je crois que comme une midinette j’ai eu envie de savoir ce qu’il advenait d’Emma, qui n’existe qu’à travers un prénom, comment Gabriel allait être influencé par ces lettres, et ai passé un peu en diagonale j’avoue les pensées témoignage de la marraine. Bref, j’ai marché à côté de votre envie pour ce récit je pense. Mais ouf, il semble que je sois un peu isolée dans ce cas, et je m’en réjouis. Cela dit, j’ai aimé ce petit voyage dans le temps et dans les îles, vous avez une plume délicate, posée, sobre, pour moi, d’essentielles qualités.
Publié le 11 Novembre 2021
4
C’est une très jolie histoire, très vraie, pleine d’humanité, 2 personnes rares et attachantes. J’ai sans doute un peu regretté que vous fassiez un peu trainer les choses en longueur, mais je vous comprends car je ne doute pas que vous aviez envie de prolonger un peu avec vos amis, leurs vies, leur univers ! J’imagine que l’équilibre devait être pas simple pour en dire suffisamment pour raconter d’où ils venaient, ce qui les avait emmené là, leur environnement, comment ils allaient trouver leur chemin commun, sans non plus trop en dire. Merci pour ce regard de tranches de vies d'un monde que l'on ne voit pas comme il faut.
Publié le 12 Octobre 2021
4
Sans doute ai-je été influencé par votre mot dans le synopsis, mais j’ai trouvé qu’il y avait 2 tons assez différents entre les 100 premières pages et les suivantes. Il y a de la joie dans votre écriture, de l’humour, une certaine originalité et une intrigue amusante au début, qui font place à une histoire plus conventionnelle qui n’empêche pas de dormir ! Et justement, ne dormant pas… Bref, j’ai trouvé qu’il y avait une grande différence de qualité entre le 1er et le 2ème tome.
Publié le 13 Août 2021
5
Ah le mythe de l’anti-héro… à quel moment de la lecture deviennent-ils l’inverse ? En ce qui concerne Maya (et moi !), dès qu’on se met dans ses pieds, cad. tout de suite, dans les premières pages de son introspection, quand elle dit détester Marseille où elle vit depuis toujours et qu’elle ne quitterait pour rien, quand elle rencontre ce couple mère fils improbable (comme on dit maintenant) et que la description des contrastes la rend non seulement sympa, mais qu’on s’attache irrémédiablement pages après pages. Maya et ses doutes. Maya et ses courages. Maya et ses cojonès. Maya et sa quête. Oui, une vrai anti-héroïne que j’aimerais bien connaître comme best friend. C'est un très beau roman-témoignage-journal intime-bio(?) que vous avez écrit.
Publié le 11 Mai 2021
4
Vous avez l’écriture gaie, qui met de bonne humeur, ça frise presque parfois le gaguesque. Bon, sans doute un petit trop woman’s mag, je trouve aussi qu’elle mériterait que vous lui donniez une personnalité un peu moins faussement apparemment futile, car j’ai eu beaucoup de sympathie (et parfois de compassion ! ) pour votre grande rousse. Merci pour ce partage, encore une fois plein de bonne humeur et de pep's.
Publié le 30 Avril 2021

Pages