Auteur
Le 05 mai 2014

Le personnage de roman, miroir du lecteur

Un roman, c'est avant tout une histoire, une intrigue. Quand on commence une lecture, on se demande :" de quoi ça va parler?" et non "de qui ça va parler?".
 Les personnages sont clefs pour évaluer la qualité d'un roman. Les personnages sont clefs pour évaluer la qualité d'un roman.

On cherche sur la quatrième de couverture des indices d’intrigue, des bouts d'événements, on ne cherche pas l'identité des personnages ou leurs traits de caractères...

Et pourtant... Ce sont eux qui portent cette intrigue, qui la vivent pour nous, qui nous la font découvrir, ressentir. En tant qu'auteure, je positionne mes personnages à la base du roman, je les construis, je les façonne en profondeur, car ce sont eux qui vont avoir la mission d'emmener le lecteur dans leur univers, leurs paradoxes et leurs épreuves. Ils doivent être vivants, humains, ils doivent avoir des défauts, des qualités, une enfance, un avenir, des questionnements, des émotions.
Un personnage, c'est un miroir devant lequel le lecteur doit pouvoir reconnaître un morceau de lui-même.

Les lecteurs de mon premier roman me questionnent souvent sur la part de moi-même présente dans les personnages. J'ai souvent envie de répondre qu'il y a un peu de moi dans chacun d'eux, comme il y a un peu de mes proches, un peu des gens que je côtoie par ci ou par là, jeté par petites touches à la manière d'un impressionniste. Il y a de la chair humaine, des pleurs humides et d'authentiques frissons dans ces êtres de papier et c'est sûrement cela qui les rend attachants et crédibles.

Virginie Coëdelo auteure de "Au début des années 80" 

La rubrique "Du côté des auteurs" est la tribune des auteurs monBestSeller. Vous pouvez y partager vos réflexions, articles ou billets d’humeur sur la narration, le numérique, les « trucs » pour se faire repérer ou toute pensée autour de la littérature qui puissent intéresser nos auteurs ET nos lecteurs. Lire l'article.
Si vous voulez vous aussi participer, envoyez-nous vos articles à contact@monBestSeller.com.

En effet, les personnages que l'on crée (s)ont une (petite/grande) part de nous-mêmes. C'est aussi ce qui fait que l'on a envie de continuer l'aventure avec eux, ou d'abandonner l'histoire car nous ne nous y retrouvons pas. Il y a cette célèbre scène romanesque où la princesse de Clèves regarde un portrait de Nemours qui la regarde le regarder... Nous sommes un peu comme cela devant nos créations : et à l'intérieur et à l' extérieur.... Et je pense que c'est aussi ce qui peut nous permettre de construire des personnages haissables...

Publié le 06 Mai 2014

Bonjour philshycat et merci pour votre commentaire !

Je suis bien d'accord avec vous ! Donner de la profondeur aux personnages est le meilleur moyen de ne pas tomber dans le stéréotype !

Publié le 06 Mai 2014