Mary COUSIN
Biographie

Cadette d’une famille rurale basse normande de 7 enfants, j’entre dans la vie active par le biais de l’enseignement comme ma mère et ma grand-mère maternelle. L’amour m’amène à tout quitter pour aller travailler aux côtés de mon conjoint restaurateur dans la région parisienne. Ayant atteint la cinquantaine suite à une séparation douloureuse, j’ai éprouvé le besoin de revenir aux sources, avec mes enfants, retrouver mes racines et cette contrée normande au cœur de laquelle s’élève un atypique château, celui d’un mystérieux Seigneur de Carrouges ». Après des années de recherches ardues j’ai osé prendre la plume pour tenter de relater le destin fabuleux de ce fameux chevalier

Mary COUSIN a noté ces livres

5
C'était certainement un des meilleurs textes du concours et celui que je préfère de tous ceux que j'ai lu de vous. Dommage qu'il ne respectait pas les conditions éliminatoires de participation audit concours: 2540 mots dont 62 en index soit 478 mots de plus que le nombre maximum autorisé. Je suis persuadé que vous allez vous rattraper au prochain concours. Je vous envoie le thème dès que comité l'aura choisi. Bien à vous et tous mes meilleurs vœux pour 2017.
Publié le 05 Janvier 2017
4
J'avais aimé ce texte aux antipodes des contes de Noël classiques. Le comité de lecture ne l'a pas retenu. Si je me souviens bien du commentaire des membres de ce dernier, il soulignait l'inutilité du premier et du dernier paragraphe qui gâche la pertinence de la chute et n'apporte rien au récit qui aurait gagné à finir sur " Jingle Bell, Jingle Bell". Avec mes meilleurs vœux pour 2017
Publié le 05 Janvier 2017
5
Comment ne pas apprécier votre «Troubadour de Souillac» quand on vient de passer ses vacances dans cette belle région du Lot, berceau des troubadours, pour laquelle j’ai eu un coup de cœur et que l’on est aussi férue que moi d’histoire médiévale, cette époque contrastée où l'amour n'est pas toujours courtois ! C’est une vraie perle, ce roman. Vous avez l’art et la manière de faire vibrer la corde sensible des lecteurs en l'attachant à vos personnages pour le tenir en haleine tout au long de vos aventures périlleuses et passionnantes écrit d’une plume tourbillonnante, douce et violente à la fois. Les sentiments y sont constamment sublimés comme dans les lais des troubadours de la cour d’ Aliénor et de son fils au « cœur de Lion » tel le dauphin d'Auvergne, le moine de Montaudin, Guiraut de Borrieil, Arnaut Daniel, Bertran d'Alanianon, Guiraut de Calanson, Fouquet de Marseille, Bertran de Born ou Gaucelm Faidit qui magnifiaient les prouesses et les qualités de la chevalerie fastueuse de cette époque que j’affectionne tout particulièrement. Bravo. Je ne vais pas manquer aller lire la suite sur Amazon
Publié le 15 Novembre 2016
5
Charlie, un ambassadeur de Genève à la « Brice de Nice » qui se fait embarquer bon gré mal gré dans l’organisation plutôt spéciale d’un Grand Concours de bouffe, celui du MIAM, quelle imagination fertile, chère @Lisa Delmey ! On ne s’ennuie pas avec vos joyeux drilles attachants ; que ce soit son père, sa femme de ménage végétarienne, l’arracheur de dents de luxe « Marius » ou son adjoint Gervais, vous ne laissez pas le temps de respirer tant l’histoire défile et rebondie à chaque page. Ça farte ou ça casse ! Tous les ingrédients d’un bon roman d’espionnage y sont : diplomatie, meurtres, chantage... et grande bouffe avec l'humour en extra. Ça se déguste sans modération, alors bon appétit au lecteur. Et bravo pour la couverture, elle est très réussie!
Publié le 10 Octobre 2016
5
Une histoire pleine de rebondissements et d’émotions à fleurs de cœur que celle de cette longue quête de Sylvie pour retrouver la véritable identité de son poilu de grand-père. Dès le début,@lydie LAURET vous nous faîtes voyager au fil des mots de votre narratrice, nous donnant irrésistiblement envie de suivre le parcours de cette femme déterminée prête à tout pour connaître la vérité. A l’image de celui de cette femme déterminée, tous vos personnages sont bien campés et votre plume, à la fois captivante et touchante et parfois bien tolérante vis-à-vis de certains. Votre façon d'aborder le sujet sensible des secrets familiaux pousse le lecteur à réfléchir sur le poids qu’inflige de tel mystère qui pèse et laisse des traces sur les êtres et la vie de tous les membres de ladite famille de génération et génération, inconsciemment. Merci de votre partage et bravo. Tenu compte de la qualité de votre littérature, je serais ravie d’avoir votre commentaire sur mon ouvrage : " Manus Deï" l'amour à l'épreuve du duel »
Publié le 19 Septembre 2016

Pages