Dans le fracas les jours et les nuits s’entremêleront

165 pages
Extrait
de Luciane Aymé
Dans le fracas les jours et les nuits s’entremêleront Luciane Aymé
Synopsis

L’Hospice des Pas-Perdus reçoit en provenance du front les enfants de la Grande Guerre, mutilés et gueules cassées, avant de les recracher à la vie civile. Entre douleurs et espoirs, on y apprend à vivre avec la perte de ce que l’on a été.
François est un charpentier, un mari, un père, mais le fracas de la guerre en a fait un être brisé qui vit avec pour seule compagnie le fantôme celui qu’il était. Lorsque ses premiers pas maladroits le tirent de l’alitement, il rencontre Armand, un vieillard haut en couleur, qui porte l’infirmité comme un étendard. Alors que François rejette l’homme qu’il est devenu, le vieil homme lui montre une autre voie. Si Magnan, l’austère médecin de l’hospice, soigne les corps, c’est Armand qui reconstruit François à force de confidences.

664 lectures depuis la publication le 16 Avril 2019

Les statistiques du livre

  49 Classement
  396 Lectures
  +20 Progression
  0 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Sandrine C
J'espère que vous ne serez pas décue par la suite et que les 167 pque j'ai mises en ligne vous donneront envie de lire les 30 dernières.

Belle journée
Luciane

Publié le 26 Mai 2019

@Sandrine C
Je vous remercie de votre message plein d’encouragement. Peut-être l’aurez-vous compris cette histoire me tient à cœur. Merci d’avoir fait un bout de chemin en compagnie d’Armand et François vers leurs résiliences et à travers leurs voix en direction de la mienne.
Je comprends votre déception, je pense moi-même un mois après avoir mis en ligne l’extrait qu’il est trop court. Malheureusement, vous comprendrez que comme beaucoup d'auteurs auto-édités je ne peux mettre le livre dans son intégralité. N’hésitez pas à revenir dans quelques jours pour découvrir la suite qui vous le verrez trouve un écho dans l’actualité du mois de mai.
Cordialement
Luciane

Publié le 23 Mai 2019

C’est une belle histoire, joliment dite, respectueuse. Vous nous plongez en arrière, on imagine l’ambiance, le décor, la douleur. Et on les voit dans la cour de ce cloitre hospice, devisant, se reconstruisant. Dommage (comme parfois) que ce soit un extrait ! mais merci de l’avoir partagé.

Publié le 23 Mai 2019