Sandrine C
Présentation

Lectures, toujours et partout … j'aime et je partage !

Sandrine C a noté ces livres

5
Ah, vous avez de bons amis, loyaux, aux commentaires un peu succincts, mais suffisamment convaincants pour ne pas décourager une lectrice anonyme qui passerait par là ! Effectivement, très sympa, fluide, easy, intrigant finalement. C’est toujours intéressant ce concept de reprendre la même histoire et de la faire réciter par les différents protagonistes. Comme une caméra 3D qui tourne autour, avec des pauses, des ralentis, les détails s’ajoutent et donnent le panorama complet. On rentre petit à petit, on découvre les scènes un peu mieux à chaque chapitre. Avec quelques croustillances, comme Adèle par ex. ou les excès de Charles. Un puzzle qui se construit prénoms après prénoms et qui nous permet de créer des affinités avec l’un ou l’autre. C’est bien vu et bien fait, avec un bel équilibre dans la parole de chacun. Et puis, à la fin, il y a cette frustration de déjà les quitter, comme à la fin d’un week end et qu’on est déjà en manque ! Bravo.
Publié le 26 Septembre 2020
4
Vous faites le récit sans amertume d’un destin mené comme s’il n’avait rien de particulier, celui d’une vie sans amour, sans sentiments. C’est dur, amoral, mais vous le racontez de telle manière qu’on serait bien incapable d’émettre le moindre jugement. Comme si la raison de cette quête à l’argent justifiait tout. Très fort, merci de ce partage.
Publié le 31 Août 2020
5
C’est un petit bijou votre récit. Effectivement, on n’atterrit jamais vraiment tant vos mots planent avec légèreté et finesse. Si ce n’est qu’un extrait, c’est en tout cas un récit qui pourrait s’arrêter là. Qui laisse son lecteur imaginer une suite. Vous donner envie de vous suivre.
Publié le 16 Juillet 2020
4
Vous nous tenez avec ce mystère que vous entretenez au fil des pages… Qu’a t-elle fait ? Subit ?... C’est donc une réelle intrigue. Et je n'ai pas arrêtée de faire des suppositions. Mais j’ai trouvé que vous aviez écrit deux histoires, il y a celle des premières cinquante pages, et puis celle qui se passe dans la guerre qui vous conduit à un autre récit, d’autres histoires d’autres personnages. Même s’il y a le même fil conducteur, même si vous entretenez le mystère, vous m’avez égarée un peu. J’étais tenue par le secret, le reste m’intéressait moins ! (et il faudrait vraiment que vous modifiez la mise en page, beaucoup de sauts à la ligne inopportuns et tous les mots en italique collés les uns aux autres, autant vous dire, illisibles)
Publié le 30 Juin 2020
5
C’est joli comme une douce mélodie, comme une petite gorgée de bière, comme un torrent timide. c’est doux à lire, même lorsque les mots ne le sont pas. C’est une parenthèse au bruit qui est revenu et qui cache le chant des oiseaux dont vous parlez avec nostalgie. (ne devriez-vous pas inscrire votre livre en "nouvelles" plutôt qu'en "roman romance" !)
Publié le 16 Juin 2020

Pages