Sandrine C
Présentation

Lectures, toujours et partout … j'aime et je partage !

Sandrine C a noté ces livres

5
Le moins qu’on pusse dire, c’est que vous ne faites pas dans la sobriété. Ça suinte de partout, aucun détail oublié, c’est généreux, excessif, voire truculent… la question, c’est trop n’est-il pas l’ennemi du bien ? Je veux dire, l’histoire en est une vraie, les personnages très bien castés, l’intrigue s’annonce amusante, les dialogues bien menés, la verve, ou le verbe, n’est jamais vraiment très éloigné d’un des fils spirituels d’Audiard, on sourit souvent, alors pourquoi autant d’excès… de tout ? C’est dommage, je trouve, car ça cache les perles, comme par exemple la faune et la flore de la buraliste :) et plus globalement, ce qui entoure vos deux personnages, et surtout de ne pas être tombé dans le piège de la vie après. bref, bravo ! mais comme on ne disait pas à Monsieur Cadbury, je peux en avoir un petit peu moins ? !! (cela dit, vous êtes très fort pour faire durer le plaisir), car j’aime vraiment le tout… (sauf votre catalogue raisonné de certains de vos goûts en musique :) dont votre détestation inacceptable des B… heureusement il y a le respect du king :)
Publié le 20 Janvier 2021
5
Humour, émotion et dérision, vous avez résumé 300 pages en 3 mots. Bien sûr ! Vous avez ce talent formidable pour créer un univers original et une vie toujours passionnante à vos personnages qui nous tiennent de pages en pages. Tant, qu’écrire ce "compliment" me vole trop de temps. J’y retourne avec gourmandise !
Publié le 14 Janvier 2021
5
Ah, vous avez de bons amis, loyaux, aux commentaires un peu succincts, mais suffisamment convaincants pour ne pas décourager une lectrice anonyme qui passerait par là ! Effectivement, très sympa, fluide, easy, intrigant finalement. C’est toujours intéressant ce concept de reprendre la même histoire et de la faire réciter par les différents protagonistes. Comme une caméra 3D qui tourne autour, avec des pauses, des ralentis, les détails s’ajoutent et donnent le panorama complet. On rentre petit à petit, on découvre les scènes un peu mieux à chaque chapitre. Avec quelques croustillances, comme Adèle par ex. ou les excès de Charles. Un puzzle qui se construit prénoms après prénoms et qui nous permet de créer des affinités avec l’un ou l’autre. C’est bien vu et bien fait, avec un bel équilibre dans la parole de chacun. Et puis, à la fin, il y a cette frustration de déjà les quitter, comme à la fin d’un week end et qu’on est déjà en manque ! Bravo.
Publié le 26 Septembre 2020
5
C’est un petit bijou votre récit. Effectivement, on n’atterrit jamais vraiment tant vos mots planent avec légèreté et finesse. Si ce n’est qu’un extrait, c’est en tout cas un récit qui pourrait s’arrêter là. Qui laisse son lecteur imaginer une suite. Vous donner envie de vous suivre.
Publié le 16 Juillet 2020
4
Vous nous tenez avec ce mystère que vous entretenez au fil des pages… Qu’a t-elle fait ? Subit ?... C’est donc une réelle intrigue. Et je n'ai pas arrêtée de faire des suppositions. Mais j’ai trouvé que vous aviez écrit deux histoires, il y a celle des premières cinquante pages, et puis celle qui se passe dans la guerre qui vous conduit à un autre récit, d’autres histoires d’autres personnages. Même s’il y a le même fil conducteur, même si vous entretenez le mystère, vous m’avez égarée un peu. J’étais tenue par le secret, le reste m’intéressait moins ! (et il faudrait vraiment que vous modifiez la mise en page, beaucoup de sauts à la ligne inopportuns et tous les mots en italique collés les uns aux autres, autant vous dire, illisibles)
Publié le 30 Juin 2020

Pages