Confidences à Lili

140 pages de Geneviève Estibal
Confidences à Lili Geneviève Estibal
Synopsis

Ce presque échange de lettres entre deux amies raconte des faits débutant en 1975. Comment l'attente d'un enfant se transforme en cauchemar?
Cet enfant ne naîtra pas, il ne vivra pas, il n'existe pas.
Pire, l'auteur risque sa vie si elle n'est pas bien soignée. Ce livre raconte le parcours de cette jeune femme, rythmé par les errements d'un corps médical pas toujours à l'écoute de cette malade, ou au contraire très empathique.
En lisant cet ouvrage, vous retrouverez la réalité des cliniques et hôpitaux dans les années 1975, grâce à des anecdotes piquantes.
La volonté de faire un bébé va-t-elle s'émousser? Sera-t-elle la plus forte?
Quarante après, comment la science a-t-elle progressé?
La préface de ce livre est de Paul Cesbron
Gynécologue obstétricien à la retraite.

180 lectures depuis la publication le 08 Décembre 2019

Les statistiques du livre

  781 Classement
  51 Lectures
  +17 Progression
  4 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@CecileLabate
Bonjour
Votre commentaire m a fait plaisir. Il est vrai que l écriture de ce livre a été un moment difficile mais le recours à Lili m à aide et surtout la volonté de faire connaître cette maladie féminine tabou à été un moteur. Lili à bien existe à une période de la vie
Écrivez vous même ou êtes vous une lectrice assidue de témoignage ?
Je partagerai volontiers d, autres mots avec vous
Cordialement à vous. Genevieve

Publié le 26 Décembre 2019
4
Vous n’avez pas choisi un sujet facile. Ou devrais-je dire, le sujet que vous avez choisi de partager n’est pas facile… à lire ! Mais j’imagine que comme tout récit de ce genre, il s’est imposé à vous, de sorte que vous en soyez le porte parole en quelque sorte. Cela dit, si on commence les premières pages, d’ailleurs, même dès le synopsis, la préface remarquable, c’est parce que l’on se sent concernée, d’une manière ou d’une autre. Et ce monologue épistolaire de Lili est un "artifice" (si vous me permettez cette expression) très poignant, cru. C’est dur à lire, il y a cette progression, inéluctable d’évidence. Contrebalancée par cette candeur, cette naïveté que l’on avait dans ces années là, cette confiance dans le pouvoir médical. Beau témoignage, cruel.
Publié le 26 Décembre 2019
Geneviève Estibal
Biographie

Je suis née en 1952 à Aubin dans l'Aveyron. J'ai quitté cette ville avec ma famille, je suis la cadette de trois enfants, pour aller...


A lire dans les actualités