Miroir brisé

11 pages de Marine Merlet - aka Lunairement
Miroir brisé Marine Merlet - aka Lunairement
Synopsis

Environ une cinquantaine d'années dans le futur, un homme qui s'est battu toute sa vie pour ses idéaux eugénistes, revient sur ses valeurs à la fin de sa vie, dans une lettre à destination de ses petits enfants (SF-dystopie)

Publié le 15 Mai 2020

Les statistiques du livre

  1932 Classement
  25 Lectures 30 jours
  563 Lectures totales
  -195 Progression
  0 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci Jean Benjamin Jouteur pour ce commentaire extrêmement flatteur. J'aime beaucoup votre analyse du texte et je suis heureuse de voir que ce que j'ai voulu transmettre a été aussi bien reçu !

Publié le 05 Juillet 2020
5
Presque un réquisitoire posthume, la douleur d’une culpabilité qui tente de racheter des erreurs en se justifiant, en s’excusant, et surtout en avertissant. Ce qui fait la force de cette « lettre », en plus de cette belle écriture, réfléchie, précise et fouillée, c’est la puissance de ses contradictions. Elle prône la liberté tout en la restreignant quand elle supplie de suivre des conseils, des conseils si pressants qui, se multipliant, deviennent « mode d’emploi pour réussir son existence » alors qu’elle invite justement à se débarrasser de tout mode d’emploi. « Apprendre à dire non, à créer, tout en s’inspirant de vieux philosophes (à qui il faut dire oui ?). Le choix de cette tournure : ‘Consommer la liberté’ plutôt que ‘Vivre sa liberté’… Et tant de choses encore. Je pourrais citer presque l’ensemble du texte. J’imagine la descendance de cet homme lisant cette lettre… Comment pourrait-elle l’interpréter ? Comment suivre et vivre tant de leçons discordantes pourtant empreintes de la sagesse de celui qui a échoué et qui le sait. Prendre en compte ces leçons, c’est avant tout avoir le courage de les repousser, de les contredire, de reconstruire à partir de rien. C’est apprendre à dire non à cet héritage de mots et d’expériences. Apprendre à réinventer. Ce texte fourmille d’interrogations, il ne donne pas de réponses, il donne simplement envie de pousser plus loin la réflexion, de chercher… Ce qui est à mon sens constitue la raison d’être du philosophe. Merci pour ce beau texte.
Publié le 05 Juillet 2020
5
Nouvelle très intéressante qui questionne beaucoup, une vision d'un futur trans-humaniste de plus en plus probable avec les découvertes toujours plus grandes de la science et le perfectionnement des nouvelles technologies. Tout cela amènera sans doute à d'importantes questions de société et la philosophie, comme dans cette histoire, pourra sans doute aider ! Un style fin, subtile et quelques fulgurances d'écriture très appréciables. Merci pour ce partage, j'irai volontiers lire le reste sur le site !
Publié le 19 Mai 2020