MOYEN OPTIMAL POUR LUTTER CONTRE LE CORONAVIRUS 2 (SARS-Cov-2): Lutte Pratique Contre le Coronavirus 2

41 pages
Extrait
de PIERRE Yvon
MOYEN OPTIMAL POUR LUTTER CONTRE LE CORONAVIRUS 2 (SARS-Cov-2): Lutte Pratique Contre le Coronavirus 2 PIERRE Yvon
Synopsis

Ce document que vous allez lire, est un outil stratégique permettant à avoir une idée clair sur la façon la plus rapide et efficace à lutter contre la propagation du Nouveau Coronavirus (SARS-Cov-2). A travers cet ouvrage, vous aurez eu certaines informations sur:
1)Comment on peut attraper le virus et la période d’incubation à partir de laquelle les premiers signes et symptômes commencent à faire leur apparition.
2)Les précautions à prendre afin d’éviter la maladie et sa propagation.
3)Les impacts de la maladie.
4)Comment gérer une personne malade ou suspectée du nouveau Coronavirus et certaines techniques permettant à identifier la maladie et ses symptômes.
5)Quelques traitements naturels efficaces expérimentés par des proches traitées du COVID-19.
6)Le suivi post-traittement

225 lectures depuis la publication le 10 Juin 2020

Les statistiques du livre

  1148 Classement
  33 Lectures
  -255 Progression
  5 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Bon sang... mais... c'est bien sûr ! Comment n'y avons-nous pas pensé avant !!! Vous êtes un grand savant de Marseille (ou savon de Marseille ? Je ne sais plus !), un Raoult bis, un sauveur.... je vous cite : Parmi les recettes les plus utilisées dans le traitement du COVID-19 et qui ont portée des résultats surprenants sont :  Un Punch composé: 1 d’œuf, ½ cuillère de muscade, 1 cuillère de la carnèle, du zeste de 2 citrons, 1petit boite de lait bouilli à chaud, 40 à 50 ml de rhum, 2 cm d’aloès épluchée et du miel. Le tout blender pour donner un au malade du COVID-19, 1 verre a jeun dans la matinée et 1 verre le soir et pendant 2 à 3 jours suivis en fonction de l’évolution de la maladie.  Un cocktail contenant de: de 1 à 2 l’oignon violet, ½ huitième du miel, 1 cuillère du poudre de carnèle, ½ cuillère de la muscade, d’1 citron archée, 3 gingembre, et d’un morceau de safran pelé. On met le tout dans un blender pour avoir un sirop qu’on va mettre dans un bocal pour en prendre un petit verre de 10 ml chaque matin (à jeun) et soir et pendant 3 a 6 jours suivant l’évolution de la maladie  Une rafraichie de l’Aloès fermentée, composée comme suit : ½ feuille d’aloès épluchée, lavée et trempée pendant 24 heures de temps dans ½ gallon d’eau en buvant une ½ tasse à jeun chaque matin pendant 6 jours.  Thé de gingembre bouilli avec 1 citron coupé matin (à jeun) et soir.  Thé de 3 gingembres pilés bouillis avec 1 citron coupé, à laquelle on ajoute 3 cuillères de rhum dans une tasse matin (à jeun) et soir.
Publié le 25 Juillet 2020

Merci @la miss de votre encourageant feedback qui constitue une sorte de cerum qui va en quelques sortes m'animer dans mes travaux de recherche-action.

Mille fois merci et priere de transmettre mes salutations a votre famille et n'oubliez pas de partager avec proches; alors, s'ils ne parlent pas le francais nous avons trois autres versions Anglaise, Espagnole et Creole pour pouvoir faciliter la tache.

Publié le 11 Juin 2020
5
@PIERRE Yvon Merci, mille fois merci pour cet ouvrage qui restera, n'en doutons pas, parmi les séquelles les plus stridulentes de la crise que nous venons de traverser (et, comme dit mon voisin Gaspard : "Crois-moi, ma vieille, on n'a pas fini d'en chier" - mon voisin Gaspard est parfois un petit peu familier). Entre diverses autres choses assez guillerettes, j'ai surtout beaucoup apprécié les chapitres consacrés aux remèdes de bonne femme que vous proposez. Mais je remarque avec un hoquet de surprise que vous ne dites pas un mot de la potion préparée dans le Haut-Limousin avec des fèces de brebis macérées dans le pissat d'oursin. C'est une lacune, d'autant que, pour l'avoir essayée alors que j'étais en train de clamser comme une mandarine dans un hospice provinvial dont je tairai le nom par pudeur, je sais de source sûre que c'est une panacée à nulle autre pareille. La preuve, c'est que je suis présentement en train de vous écrire, alors que j'ai perdu les deux mains dans la funeste aventure et que j'ai chopé des cors aux pieds. Brèfle, avec ce livre vous avez construit de la cave au grenier une oeuvre grandement persillée, et celui qui prétendra le contraire, qu'il sache que je le recevrai à coups de canne dans les joyeuses, nom de Dieu ! Bien à vous, et saluez bien de ma part votre sémillante épouse et votre lascive maîtresse.
Publié le 11 Juin 2020