Kroussar
Biographie

Ex-Officier de l'Armée de l'Air, chargé des opérations de renseignement au Cambodge, je me devais de partager cette histoire méconnue. Car je me suis tu trop longtemps... lié par mon devoir de réserve, de discrétion…

Le 17 avril 2015, à l'occasion du quarantième anniversaire de la chute de Phnom Penh, les médias sont revenus sur l'histoire du Cambodge. Étrange pudeur, conformisme ou ignorance : la vérité était encore escamotée, aucune information claire sur les événements. De mes souvenirs surgirent des images de ce jeune homme que j'étais alors.

Mais au lieu de faire renaître des enchantements, une intraitable révolte m'envahit, au point de n’en plus dormir...

Devais-je dire la vérité ? Dévoiler ce qui s'était réellement passé ? Dénoncer les responsables Occidentaux ?...

Kroussar a noté ces livres

5
@Jean Benjamin Jouteur J'ai bien aimé votre roman et vos personnages, malgré le décalage temporel. Hippie en 1978, faut le faire ! Pour avoir vu mes copains sombrer dans la déchéance en même temps que la fin du mouvement en 1973, (nous avions vingt-deux ans à cette époque) j'ai été surpris de découvrir que Yohann puisse vivre ce doux rêve en 1978. Ce jeune homme doit être un sacré comédien pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. D'ailleurs c’est le seul métier qui permet de faire croire aux autres que l'on est ce que l'on n'est pas ! Alors qui est-il vraiment, pour avoir entendu les cigales chanter en pleine nuit ? Phénomène ? Ou imposteur malgré lui ? Qui ne peut s'empêcher d’inventer de très belles histoires lorsque l'occasion se présente. Le schéma demeure souvent le même. Dans un premier temps, il travestit la vérité par nécessité. Ensuite, il brode, rajoutant une pléiade de détails. Il s'invente des vies, cela le rassure, cela cache ses blessures. C'est pour lui le seul moyen d'exister, ou de se croire sur la route, avec Jack Kerouac, mais ce ne fut qu'un petit bout de chemin. À moins que... Bref, Yohann est un personnage intéressant qui donne du corps à l'histoire, la rend agréable et nous fait découvrir des personnages atypiques. Ce fut un très bon moment de lecture, porté par une très belle plume. Merci pour le partage.
Publié le 22 Août 2020
5
@Benoît Otis.  Mon cher Benoît, j'ai étudié et aimé votre "Bible du troisième millénaire" dans son ensemble ! Et je confirme que c'est un véritable recueil de sagesse, de bon sens, de source d'inspiration et de méditation. Je ne vais pas polluer davantage votre page par mes réflexions, mais sachez que j'ai noirci une quarantaine de pages d'un cahier d'écolier, qui me serviront en d'autres occasions. Vous êtes un sage qui, sur l'expérience de votre vie, avez su décrire l'essentiel de nos préoccupations et nos axes d'amélioration. Encore, un grand merci, pour ce partage. Amitiés Jean-Claude.
Publié le 12 Août 2020
5
@L. Moussard Ce fut un immense plaisir de lire ou de relire vos nouvelles regroupées en un seul recueil. Une très bonne idée, qui a le mérite d'avoir une vue d'ensemble sur ces onze portraits féminins. Bravo et merci pour ce partage.
Publié le 12 Août 2020
5
@Roland Laforge, Voilà, j'irai droit au but : j'ai adoré votre roman. Chose rare, en cliquant au hasard sur un livre. Cette illumination que ressent Alain en découvrant l'amour, suivi de cette lente déliquescence à laquelle il s'attaque; sans autre arme que sa sensibilité et peut-être la vague espérance que tout cela ne soit qu'un mauvais rêve, nous captive jusqu'à la fin du récit. Il faut avoir avoir senti en soi, au moins une fois, cette désespérance, ce long cheminement vers l'ultime décision.... et là on le ressent. Un roman que je recommande, dont l'histoire nous rappelle que les dangers de l'amour guettent l’amoureux à chaque tournant, dont les conséquences sont parfois dramatiques. Il y a des textes qui portent dans leurs pages une force de conviction indéniable : De l'illumination aux ténèbres appartient à ceux-là. Merci pour ce magnifique partage. Cordialement
Publié le 29 Juillet 2020
5
Cher Philippe, @Ph. De Vos, J'ai loupé votre tribune, et découvre vos commentaires. Vous devriez nous écrire une suite, car avec un peu plus de recul nous pouvons dire que le monde s'est affolé pour pas grand-chose. Le H1N1 ayant fait autant de victimes sinon plus, sans que les médias ni les réseaux sociaux ne s'en emparent. Sans que des tests soient mis en place pour tracer les porteurs de virus. Et pourtant, ils furent nombreux selon l'OMS, qui a publié quelques articles sous le coude, pour ne pas trop affoler l'opinion... Et pourtant, cette organisation est bien à l'origine de la panique concernant le covid-19. Bref, j'aime votre plume et c'est toujours un bon moment de vous lire. Amicalement Kroussar
Publié le 26 Juillet 2020

Pages