Le roman de Karl

241 pages de Mahoré
Le roman de Karl Mahoré
Synopsis

Léonard, artiste singulier, égoïste et capricieux obtient toujours tout ce qu'il veut. Mérédith, fan inconditionnelle, est prête à tout pour combler son idole, quoi qu’il lui en coûte. Heureusement, la raisonnable et clairvoyante Elma va venir rétablir un juste équilibre dans cette relation dominant-dominée et libérer Mérédith de l'emprise toxique de Léonard...

Publié le 28 Juillet 2020

Les statistiques du livre

  1507 Classement
  27 Lectures 30 jours
  2127 Lectures totales
  +12 Progression
  62 Téléchargement
  12 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Bruno Guennec
Merci pour ce partage et la profondeur de vos réflexions (je n'enchéris pas car je suis nulle en philosophie).
Bon vent à vous.

Publié le 16 Février 2021

@Mahoré
Puisque vous posez la question dans votre biographie (pourquoi ne tenterais-je pas l'aventure, moi aussi ?), je me permets une suggestion de réponse, qui ne vous concerne pas que vous, loin de là (je suis le premier concerné !) : parce qu'on ne s'improvise pas écrivain, parce qu'il ne suffit pas de produire une histoire pour que ce soit un roman, parce que saisir l'opportunité qui nous est donnée de mettre en ligne nos écrits "gratuitement" (mais qu'est-ce qui est vraiment gratuit ?) contribue peut-être à la marchandisation et à la dévalorisation de cette chose très belle et très rare qu'on appelle la littérature, parce que la démocratisation de l'accès à un lectorat (souvent juge et partie, ce qui incite à la complaisance) ne signifie pas forcément la multiplication du génie (et de la force de travail) nécessaire à écrire un bon roman. Vous avez le mérite de vous être au moins posé la question. D'autres n'ont pas eu votre humilité ! Je vous souhaite en tout cas de belles lectures et beaucoup de persévérance et de lucidité dans votre parcours d'écriture.

Publié le 16 Février 2021

Merci @Cécile Labate pour ce partage. Je me suis beaucoup amusée à forcer le trait de mes personnages et votre comparaison avec la pièce de théâtre m'a fait grandement plaisir!
Amicalement. Mahoré.

Publié le 31 Août 2020

Le roman de karl ou… les 3 coups de karl, c’est une pièce de théâtre pour moi cette histoire ! Avec ces excès, ces huis-clos, ces personnages d’un seul bloc dont on a forcé la caricature pour les rendre perceptibles, un peu comme une comédie musicale où chaque personnage a son propre refrain pour qu’on le repère et l’identifie dès qu’il rentre sur scène. Et à la fin, la morale de l’histoire… !

Publié le 31 Août 2020

@lamish Michèle merci à vous pour ce commentaire plein de justesse et de bienveillance. J'assume le côté ubuesque et improbable; c'est toute la magie permise par l'écriture, de se laisser embarquer dans une forme de douce folie! Bien à vous.

Publié le 20 Août 2020
5
Bien joué, Mahoré. Parfois, des évènements m'ont paru improbables, en cours de lecture, tout comme certains traits de la personnalité de vos personnages, ou encore leurs réactions... mais à la fin, tout s'éclaire... C'est toute la finesse de votre scénario. Bravo ;-) ! Pour la forme, l'emploi plus fréquent de la première personne (réservé à Elma, me semble-t-il) serait un plus, à mes yeux, car elle casserait une forme de monotonie narrative accentuée par la rareté des dialogues... mais tout cela est affaire de goût. Pour le reste, votre plume mène cette histoire rocambolesque avec aisance. Quelques grosses coquilles résiduelles, mais rien de très méchant... Alors merci infiniment pour ce partage dont je n'ai fait qu'une bouchée. Amicalement, Michèle
Publié le 19 Août 2020

Merci @zoulou56 pour votre lecture et votre appréciation. Ravie de savoir que vous avez aimé mon roman. Des commentaires étayés tels que le vôtre sont précieux pour nous autres auteurs indépendants. Bien à vous.

Publié le 07 Août 2020
5
J'ai aimé ce roman où ce personnage égoïste, profiteur, manipulateur entouré principalement de femmes qui l'aiment malgré tout ( n 'étant pas vraiment dupes de ses travers ) nous emmène dans un bon suspense
Publié le 07 Août 2020