Dans ma peau loge une diablesse

24 pages
Extrait
de Carmène Ovalès SOWANOU
Dans ma peau loge une diablesse Carmène Ovalès SOWANOU
Synopsis

Je ne me rappelle pas avoir aimé. Je me rappelle seulement l'avoir connu par des baisers, mes premiers et des moments où le bonheur ressenti n'est ni corrompu ni orchestré. Et dire que j'ouvrais incognito la porte de mes sentiments à une diablesse aussi belle que le péché originel. Je ne me rappelle pas de quand je suis tombé amoureux. Je me suis pris à ne point parvenir à l'oublier avant de savoir que même les diables pouvaient avoir un cœur...

Publié le 27 Novembre 2020

Les statistiques du livre

  222 Classement
  151 Lectures 30 jours
  416 Lectures totales
  -37 Progression
  18 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@pelo, merci pour votre lecture. C’est d’autant un soulagement qu’un plaisir de lire votre commentaire. Ça me rassure quant au but (du point de vue "émotion") de cette histoire, et l’option de ce style d’écriture pour la raconter. La fin, rassurez-vous, fut un choix particulièrement orienté par le but moral visé et la façon choisie pour le faire découvrir aux lecteurs (en l’occurrence la gent masculine).

Publié le 22 Décembre 2020

C’est chaud chaud chaud votre extrait, il y a de l'amour et du sexe donc tout le monde va être content en vous lisant, tout le monde est servi! Et puis il y a le fouet, la brutalité, un côté sadique, on est comme dans le fameux film de Basic Instinct avec les scènes de sexe mémorables entre Mickael Douglas et Sharon Stone. C'est romantique et c'est cru votre affaire. La fin quand même elle fait mal car elle est brutale!

Publié le 20 Décembre 2020

@la miss 6 Pourquoi ne pas avouer sans ambages que vous prêchez pour que les auteurs souscrivent à un pack correction pour la modique somme de 220 à 500 € dont vous tirez très probablement des bénéfices ? Tant d’interventions, partout, aucune personne sensée ne ferait ça gratuitement.

Publié le 03 Décembre 2020

@la miss 6, déjà, désolé du temps mis pour vous répondre. Je reçois votre critique que j’adopte très naturellement. Cependant, le choix, ici, d’une grammaire pas tant rigoureuse (si j’ose récapituler de la sorte, votre remarque, lorsque vous affirmez que « je ne sais pas si, effectivement, une diablesse loge dans votre peau, mais je pense franchement que, si tel est le cas, vous devriez profiter de l'occasion pour lui apprendre la grammaire et la syntaxe (étrangement, l'orthographe semble épargné par le massacre) » ) est également le choix de la sphère d’émotions que je construis avec mes lecteurs, conscient du style trop libre utilisé. Toutefois, rassuré que l’inexpérience (car je suis à mon premier essai de publication) peut me tromper, j’accepte toute critique me permettant de polir mon art à mon prochain projet d’écriture.
Pour finir et pour satisfaire votre attente, voici ce que devrais-je écrire (Je veux voir ton bas ventre faire l’esquisse de la femme ivre d’orgasme) lorsque j‘écris : "Je veux voir ton bas ventre faire de l’esquisse ". Merci pour votre lecture, vos remarques, et bien à vous.

Publié le 01 Décembre 2020
5
@Carmène Ovalès SOWANOU Chère auteur (je ne mets pas un e muet pour signifier le féminin, parce que cette hystérie linguistico-féministe me flanque l'envie de me coincer la tête dans la cuvette des toilettes et de tirer la chasse), je ne sais pas si, effectivement, une diablesse loge dans votre peau, mais je pense franchement que, si tel est le cas, vous devriez profiter de l'occasion pour lui apprendre la grammaire et la syntaxe (étrangement, l'orthographe semble épargné par le massacre). Et puisque je vous ai, si j'ose dire, sous la main, je serais au septième ciel (ou dans ses environs immédiats) si vous me faisiez la grâce de m'expliquer cette phrase : "Je veux voir ton bas ventre faire de l'esquisse". Je suis moi-même assez amatrice de culbutes gymnastico-érotiques, mais je vous avoue que je ne sais absolument pas comment on pratique cette figure, laquelle me semble pleine de promesses.. Puis-je compter sur vous ?
Publié le 27 Novembre 2020