Soubresauts nocturnes

169 pages de Gamal Atallah
Soubresauts nocturnes Gamal Atallah
Synopsis

C’était une simple affaire d’histoires rayées. D’un lecteur qui, lorsqu’il n’aimait pas les histoires qu’il lisait, les rayait. D’un auteur qui, lorsqu’il n’aimait pas un de ses lecteurs, le rayait. D’une femme qui, lorsque son amant cessait d’être un miroir fidèle, le rayait. D’un roi qui, lorsque ses sujets cessaient d’être à genoux, les rayait. L’affaire a mal fini, car bientôt, on a manqué d’encre, de lecteurs, d’amants, d’armes. Avec le dernier trait, on se raye soi-même.

Publié le 24 Juin 2022

Les statistiques du livre

  465 Classement
  72 Lectures 30 jours
  699 Lectures totales
  0 Progression
  27 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

"Soubresauts nocturnes" est le "Livre le +" du 15 juillet. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Gamal Atallah, c’est pour cela qu'il publie son recueil de poèmes sur monBestSeller.

Publié le 15 Juillet 2022

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Alexandre Majorczyk, merci pour cette lecture attentive. Vous m’avez fait voir des points importants dans mon texte que je n’avais pas remarqués. En passant, dans le poème Épopée, le quatrième vers est “je ne serai pas un prophète de plus”. On réécrit le texte en le lisant !!

Publié le 16 Juillet 2022
5
Écrits en vers libres (sans toutefois oublier la rime que vous saupoudrez ici ou là), vos poèmes sont remarquables avec une forme et un style bien à vous. Ce qui m'a le plus marqué, c'est que chacun de vos vers donne le tempo, la respiration dans vos poèmes (pas de ponctuation ou presque un peu comme chez Prévert, chaque ligne impose son rythme dans la construction des phrases). J'ai souvent eu aussi l'impression que vous utilisez le vers écrit pour construire le suivant, créant une suite de vers poétique. Vous utilisez assez souvent la répétition en début de ligne, ce qui renforce cette impression rythmique. La plupart de vos poèmes sont courts (le plus long est la suite en 6 parties dédiée à Mallarmé) parfois hermétiques au premier abord (certains le restent aussi après, tout en faisant réfléchir le lecteur), cependant ils n'en laissent pas moins une forte impression. Je me demande combien de nuits d'insomnie vous avez eu pour écrire ces textes se situant la plupart entre rêves, cauchemars et réalité, entre nuit et jour. Le recueil est assez long dans l'ensemble, et j'ai bien fait de le lire petit à petit (de toute manière, je n'aurai pas pu faire autrement - travail, famille, petits travaux à la maison ne me laissent que peu de place pour lire actuellement). ca m'a permis d'apprécier tous les textes à leur juste valeur. Je ne dis pas que tous les thèmes abordés m'ont touché (c'est normal, vu le nombre de poèmes) Si je devais n'en retenir qu'un seul, c'est le le poème "Épopée" qui est absolument sublime pour moi. J'ai aussi beaucoup aimé "Les plus beaux morts". Merci d'avoir partagé vos écrits sur monbestseller.com, Amicalement, Alexandre Majorczyk
Publié le 06 Juillet 2022