Alexandre Majorczyk
Biographie

Après avoir enfoui mes poèmes dans un carton pendant plusieurs années, et en suivant les conseils d'une amie qui a elle-même fait le grand saut dans l'auto-édition, j'ai décidé de les dépoussiérer un peu et de les éditer.
Mes "écueils de poésies" se sont concrétisés en janvier 2018. Un rêve se réalise.
Des idées plein la tête, je compte bien réaliser quelques rêves de plus très bientôt, car ce monde manque cruellement de poésie.

Alexandre Majorczyk a publié

Alexandre Majorczyk a noté ces livres

5
De beaux poèmes vraiment, érotiques, plein de désir, de luxure, d’amour galant. J’y ai un peu retrouvé l’esprit libertin français du XVIIème ou XVIIIème siècle, cette fantaisie coquine et libérée. Des rimes écrites « à l’ancienne » qui rendent hommage à la Femme avec un grand F. J’ai particulièrement apprécié « Sonnet inachevé » ainsi qu’ « Ode enflammée ». Je dois dire que de nos jours, j’aimerais lire plus de poésie d’une telle qualité. Poétiquement, Alexandre Majorczyk.
Publié le 03 Avril 2021
5
@Lamish Bonjour, Tout d’abord je n’aurais pas classé ce texte dans la catégorie poésie, car pour moi, il s’agit plutôt d’une nouvelle, certes très courte, mais une nouvelle, ou en tout cas une histoire, ce qui aurait dû faire baisser ma note à quatre étoiles. Je suis plus un amateur d’Aragon que de Césaire en ce qui concerne la poésie (ici je suis entièrement subjectif). Une fois que j’ai dit cela, je suis obligé de m’incliner… M’incliner face la justesse des mots utilisés (ni trop, ni pas assez), à la construction du texte en lui-même, qui partant d’une situation assez banale et d’un objet symbole de l’été et rempli de sensualité, mène par le bout du nez le lecteur jusqu’à la conclusion mêlée d’incom… et de mal… L’utilisation des points de suspension à la fin est un coup de maître et vraiment suggestif et évocateur. Je ne suis qu’un gribouilleur amateur qui écrit quelques vers ici et là et tente de faire rimer et sonner les mots avec humilité dans mes recueils. Jamais au grand jamais, je ne saurais écrire de la prose comme vous, avec une si belle plume. Amicalement, Alexandre.
Publié le 14 Novembre 2020
3
Bonjour, J'ai lu votre recueil il y a quelques semaines de cela. Pour moi, il s'agit plus de textes poétiques - pour la plupart d'entre eux - que réellement de poèmes. C’est mon avis personnel donc il est complètement subjectif et je suis désolé si cela paraît un peu trop orthodoxe : j’adore la poésie et pour moi, elle se définit par trois caractéristiques complémentaires : - La scansion, la versification qui donne un rythme, un tempo, au poème et qui fait de la poésie un art oral. - Les figures de style qui utilisées à bon escient créent des images, apportent une interprétation différente, une épiphanie parfois et subliment un poème. - Les rimes , même si elles ne sont pas obligatoires – j’appuie ici sur le fait qu’elles ne sont pas obligatoires - , qui peuvent apporter beaucoup de musicalité à un poème. La caractéristique principale qu’il m’a manquée dans vos textes est la première. Certains vers s’étirent sur deux voire trois lignes, ce qui en fait des phrases, parfois très longues. Cela a deux inconvénients : - La longueur de la phrase engendre le fait que le lecteur peut « perdre le fil », en particulier lorsque certains textes sont très hermétiques et compréhensibles presque uniquement par l’auteur lui-même. - Ce n’est plus tout à fait un vers. En contrepartie, j’ai réellement apprécié certains textes qui m’ont procuré de belles émotions : « Le ponton », « Panthéon » , « Que ma croix demeure ! » - en cette période, ça m’a touché – , « La Pin-up chinoise » très visuel, « Le chat noir et la chambre aux papillons » vraiment nostalgique. Le titre du texte « Le valet de pique » est mal choisi d’après moi (encore une fois c’est subjectif). En tout cas je m’attendais à autre chose (lié à un jeu de carte ?). Quelques coquilles sur la deuxième moitié du recueil m’ont embêté. En général, je passe dessus, car moi-même j’en fait des erreurs, ça arrive à tout le monde - . Cependant lorsque je vois deux fois la même erreur (j’ai lu deux fois « touts » au lieu de « tous » au pluriel), je ne peux que vous conseiller de faire relire votre recueil par une tierce personne, pour éviter celles-ci. En tout cas, je n’ai pas tenu compte de cela pour mon évaluation. Je n’ai pas envie de rester sur cette note négative, donc oui, il y a de la poésie dans beaucoup de vos textes et c’est tout ce qu’il y a à retenir. Amicalement, Alexandre.
Publié le 12 Novembre 2020
5
Les quelques poèmes présentés dans cet extrait sont d'une grande qualité. L'haïku, l'acrostiche et "les fées" sont absolument magnifiques. L'extrait est juste trop court. J'aimerais en lire beaucoup plus, et je compte bien le faire dans un futur proche. Merci pour ce partage, amicalement, Alexandre.
Publié le 04 Mars 2019
5
La première m'a rappelé mes voyages en train ou j'avais aussi tendance a me perdre dans mes pensées... La deuxième est un petit chef d'oeuvre schizophrène. La troisième m'a donné envie de voyager. Enfin la dernière m'a donné envie de faire une pause, m'asseoir sur un banc et ouvrir un bon vieux bouquin qui fleure bon le papier. Tout ca ponctué par une belle qualité d'écriture, le temps de ces 24 pages. Merci pour ce partage. Amicalement, Alexandre.
Publié le 31 Juillet 2018

Pages