2120

371 pages de Sophie Richer
2120 Sophie Richer
Synopsis

Artus a 14 ans et demi lorsque son grand-père, l’éminent virologue Pierre Javert, prend la douloureuse décision de l’endormir selon un protocole mystérieux. Son but : lui permettre d’échapper à l’effroyable pandémie qui est en train de ravager l’humanité.
Quand et dans quelle société Artus va t-il se réveiller ? Comment faire lorsqu’on est seul au monde et qu’on a tout perdu ? C’est un véritable chemin initiatique qui attend Artus, mais dans lequel l’amitié et l’amour vont tenir une place essentielle.

Publié le 21 Avril 2023

Les statistiques du livre

  1022 Classement
  43 Lectures 30 jours
  905 Lectures totales
  -188 Progression
  29 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Isabelle Lestine et@Isabelle Blondeau
Merci pour vos commentaires. Oui le réveil est lent mais il se passe beaucoup de choses : il réapprend tout ce qui s'st passé durant son sommeil, il découvre son nouveau monde, on ne peut pas lui infliger directement toutes ces nouvelles, il n'a que 14 ans, c'est rude. J'ai préféré camper le personnage et son nouvel entourage avant qu'il n'apprenne que sa famille d'accueil sera... vous savez qui. Bref. C'est un roman jeunesse, un galop d'essai. je ferai mieux (peut-être) la prochaine fois. Merci pour votre lecture.

Publié le 05 Juin 2023

Je partage l’avis précédent, le problème je trouve n’est pas que le réveil s’éternise, mais notre motivation de lectrice à avoir envie de savoir ce qui va se passer après (surtout après avoir lu le résumé). Ne faudrait-il pas un découpage différent ? Tout à fait d’accord aussi, votre style est clair, fluide, il donne envie d’avancer. Alors ? Je serais curieuse de votre réponse ?

Publié le 05 Juin 2023

L’intrigue est intéressante mais le réveil du protagoniste ainsi que sa rééducation durent 7 chapitres, c'est bien trop long pour une entrée en matière ! On s’attend à ce que l’histoire prenne rapidement son envol. C'est dommage car la langue est variée : des tournures fluides, du discours indirect libre, etc.

Publié le 21 Mai 2023

@Edwige PAYET. Merci beaucoup pour ce premier commentaire élogieux...

Publié le 23 Avril 2023