Helene Nouaille-Degorce

Biographie

5 mai 1955 naissance à Salammbô (Carthage) en Tunisie Française.
Enfance en Guyane Française.
Etudes secondaires et supérieures à Angers : bac littéraire et ESSCA.
1973-1977 : journaliste au Courrier de l'Ouest à Angers.
1977 déménage en Bretagne( Morbihan), naissance de 5 enfants.
1985-1988 : journaliste à Ouest-France à Lorient.
2001 : Ouvre un cabinet spécialisé dans la rénovation de l'habitat et la gestion immobilière.
2010 : déménage en Côtes d'Armor puis en Ille et vilaine où elle se consacre à la peinture et à l'écriture de romans et de poésie. Réside actuellement en Charente-Maritime, près de Royan.

Helene Nouaille-Degorce a noté ces livres

2
Ce roman qui décrit une personne, Juliette, mi-femme-mi robot, qui change d'hommes comme de chemises avec une régularité d'horloge, a dérangé ma sensibilité de femme. Le milieu social dans lequel les personnages évoluent, Arcachon, Bordeaux, les allusions à la NASA ; les prénoms très marqués socialement, Manon, Chloé, Elsa, Christopher ; les descriptions détaillées de ce que ces gens mangent et qui n'est pas à la portée de toutes les bourses, tout cela donne un récit froid dans lequel je n'ai perçu aucune émotion. Quant aux références littéraires, géographiques ou musicales, elles donnent carrément l'impression de lire un catalogue. Et je n'ai pas cru une seconde à la théorie qui prétendrait que cette Juliette voudrait devenir astronaute pour retrouver ses parents dans les étoiles. En bref, une sorte de roman plat, sans suspense, avec des personnages stéréotypés soi-disant aveuglés d'admiration pour cette "extraordinaire Juliette" que j'ai trouvé en définitive, bien prétentieuse et sans intérêt.
Publié le 20 Novembre 2023
4
1931 : contée à travers la relation épistolaire de deux cousines, Gabrielle et Marthe, l'histoire relate l''attirance d'abord troublante puis évidente de Marthe pour Alix, une autre jeune fille de leur entourage. Sentiments partagés qui ne s'avouent pas :"c'est ce que l'on appelle, je crois, des amours coupables" dont Marthe a d'abord honte avant de s'avouer vaincue et de céder devant le déferlement d'amour qui l'emporte dans les bras de son amante. Bravant sa famille, horrifiée par l'hypocrisie muette de sa mère, refusant de céder à la demande pressante de son père d 'épouser le jeune homme qu'il a choisi pour elle, Marthe, taxée de maladie mentale, finira enfermée dans un asile d'aliénés où elle mourra ... mais il faut lire le roman jusqu'à la fin car c'est dans l'épilogue que la vérité inattendue se révèle. Toute une époque, pas si lointaine, défile ainsi devant nos yeux, nous rappelant que trop longtemps la seule préoccupation des pères était de marier leurs filles, au mépris de leur aspiration à aimer autrement, sans honte et sans remords.
Publié le 19 Novembre 2023

Pages