Marie Morganti
Biographie

Je suis très seule quand j'écris. Et très accompagnée. Il y a d'abord la présence de la page blanche. On est l'une en face de l'autre, à se jauger. Ecrire, c'est édifier une cathédrale, avec ses ombres et ses flèches, à la seule force des mots. Et puis, il y a le grouillement incessant de tout ce qui vit autour de moi, se glisse et s'imprime dans ma mémoire. Sourde depuis l'adolescence, j'entends parfaitement quand j'écris, ou quand je peins. Dans ces moments, je n'ai pas besoin d'oreille, au contraire. Le silence est un bon compagnon. Je vis à Paris, intra muros, c'est ma vie, mon univers, ma foison. Je suis Corse, de l'Extrême-Sud, c'est ma terre, mon sel et ma lumière.